21/12/2008

Bruxelles lumière

Voir le site http://www.solstis.be.
Un extrait :

« Pendant les fêtes de fin d'année, la Région bruxelloise organise son premier festival lumière SolstiS. Trois artistes de renommée internationale, un Français, un Anglais et un Belge, animent un parcours magique le long de la Petite Ceinture, entre la Place Rogier et la Porte Louise. Dès la tombée de la nuit, visitez 6 installations artistiques, ludiques et originales ! »

Cela a été le prétexte d'une promenade par ce temps clément malgré les gouttelettes de pluie.
Quant aux mots utilisés plus haut « festival, magique, ludique », à chacun de se faire sa propre opinion.
On dit que marcher est bon pour la santé mais est-ce encore vrai lorsque le trafic automobile est intense ?
Pour les curieux, ce soi-disant festival dure jusqu'au 5 janvier.

Pendant ma promenade de la Petite Ceinture (Pentagone bruxellois), j'ai photographié d'autres lieux.

Place Rogier. Tour Dexia et entrée City 2 avec une publicité pour une exposition avec un renne sans peau !

241082411024111

Au carrefour de la rue Royale. Face au parc du botanique, le fameux sapin.

24112

Du côté droit du boulevard, la place des Barricades. Avec la statue d'André Vésale dont l'adresse surprend les allemands dans le film « Un Soir de Joie » relatif au faux Soir.
Le nom de la place a changé en flamand. « Plaats » n'est sans doute pas du bon néerlandais.

241172411424119

Du côté gauche du boulevard, on aperçoit la Maison Communale de la petite commune de Saint-Josse-ten-Noode.

24121

De la place Madou à la place du Trône, du côté gauche du boulevard, une « corde » de lumière verte et des arbres légèrement bleutés. Le bleu est à peine visible dans la réalité.
J'aime les nouveaux lampadaires de la rue de la Loi mais impossible de traduire mon impression en image.

241232412724125

Place du Trône et le roi Léopold II à cheval. Six cercles avec des taches rouges qui bougeottent. Je suis insensible à ce type d'art. Le bel immeuble jouxtant le parc du palais royal est illuminé à partir du sol. Il est peut-être occupé par Electrabel.

241302413124133

Porte de Namur. La soi-disante sculpture est bien visible sur photo mais la lumière était sans doute en panne.

24135 24136

L'avenue de la Toison d'Or est illuminée jusqu'à la place Louise.

24138

A gauche, le goulot de l'avenue Louise conduisant à la place Stéphanie où se dresse la sculpture qui a le plus impressionné les journalistes car c'est sa photo qu'on retrouve dans les journaux.

24142

Voir mes blogs bruxelles-photos, cartes virtuelles.

21/03/2008

Maison communale de Saint-Josse

Voir
- billets 7 mars et 19 mars 2008.
- le site de la commune de Saint-Josse-ten-Noode.

 

09481 Maison communale de Saint-Josse-ten-Noode

Cliquez sur la photo pour l’agrandir.

D'après Saint-Josse-ten-Noode, guides des communes de la Région bruxelloise,
Guides CFC-Editions, 2003, pages 95, 100, 2-3.

L'avenue de l'Astronomie prolonge l'avenue des Arts au-delà de la place Madou.
Maison communale au 13 de cette avenue à l'angle de la rue de Bériot.

09482

- D'octobre 1849 à octobre 1850, Clément de Metternich, chancelier de l'Empire d'Autriche, chassé lors des troubles révolutionnaires de 1848, y logea et écrivit ses mémoires.
- En 1865, Victor Hugo y assista au mariage de son fils.
- 1868. Le Conseil communal décide d'acheter la maison du violoniste Charles de Bériot.
- 1887. La demeure est trop petite pour une population de plus en plus nombreuses.
- 1908. Concours afin de transformer l'ancien Hôtel de Bériot.
L'architecte Léon Govaert l'emporte avec un projet de
restauration de l'édifice dans le style Beaux-Arts.
- 14 mai 1911. Le bourgmestre Henri Frick inaugure l'Hôtel communal rénové.

Ailes latérales en légère avancée par rapport à la travée centrale semi-circulaire.
Dôme terminé par un lanterneau.

 

09480

Les habitants.
- Ordonnance de 1385. Les habitants du hameau Ten Nude sont organisés en corporations et jouissent du droit de bourgeoisie sous le patronage de la Ville de Bruxelles.
Le hameau de Saint-Josse-ten-Noode restera sous la juridiction du Magistrat de Bruxelles jusqu'à la fin de l'Ancien Régime.
- 16ème et 17ème siècles. La campagne environnante est choisie pour les résidences d'été des princes et patriciens.
- 19ème siècle. La commune se couvre d'hôtels particuliers et de demeures bourgeoises.

 

Charles de Bériot, 1802 - 1870, musicien.
Fit de nombreuses tournées à travers l'Europe.
Professeur au Conservatoire de Bruxelles.
Epoux en premières noces de La Malibran, célèbre cantatrice qui se tua à cheval et dont la demeure est devenue la maison communale d'Ixelles.
Cliquez 1 - 2.

19/03/2008

Rue Potagère Saint-Josse-ten-Noode

D'après
Saint-Josse-ten-Noode, guides des communes de la Région bruxelloise,
Guides CFC-Editions, 2003, pages 2-3, 5.

Dans un acte de 1251,
passé entre le chapitre de Sainte-Gudule et le couvent de Coudenberg,
est mentionné un hameau de « Ten Nude »
au confluent de la Senne et du Maelbeek,
situé dans une vaste zone maraichère appelée le « Warmoesbroeck »
= Le marais aux herbes potagères*.

09477 09479a

Dans la rue Potagère, il y a plusieurs immeubles d'inspiration néo-Renaissance et la plupart ont été construits entre 1860 et 1900.

* Le nom de la rue a sans doute été choisi pour rappeler cette origine.

 

09478

Cliquez sur la photo pour l’agrandir.
Remarquons les personnages au-dessus du parking.

07/03/2008

Armoiries de Saint-Josse-ten-Noode

09479b

D'après le site de la commune de Saint-Josse-ten-Noode.

Armoiries de la Commune sur l'écusson communal :
- La grappe de raisin fait allusion à la célébrité viticole de St-Josse.
- La besace commémore le séjour du poète flamand Jean-Baptiste HOUWAERT, né à Bruxelles en 1533 d'une riche famille patricienne et décédé à St-Josse en 1599.
- Le château rappelle celui du duc de Bourgogne.
Le site de la commune de Saint-Josse-ten-Noode n'appartint jamais à un seigneur particulier, mais des seigneurs à la recherche d'une villégiature champêtre et paisible y érigèrent une résidence de plaisance.

En 1459, Philippe le Bon, Duc de Bourgogne et de Brabant-Limbourg,
y fit construire un castel qui était baigné du côté méridional
par l'étang du square Marie-Louise
jadis d'une superficie de plus de 7 ha
et dénommé « Hoeyvijver » ou « étang de St-Josse ».
L'étang était situé dans la commune jusqu'en 1853
quand la Ville de Bruxelles annexe une partie de la commune.

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

D'après
Saint-Josse-ten-Noode, guides des communes de la Région Bruxelloise, CFC-Editions 2003. Pages 52 à 56.

Jean-Baptiste Houwaert, 1533-1599.
Sa device : Houdt middel mate = tiens le juste milieu.
De 1576 à 1578, il dirigea les travaux de fortification de Bruxelles et siégea à la chambre des Comptes.
Ses sympathies pour le protestantisme lui valurent d'être emprisonné au Treurenberg, et ce souvenir est évoqué dans un ouvrage publié en 1583 chez Plantin à Anvers.
Sous Guillame d'Orange, il s'occupa de rendre navigable le canal de Willebroek.
Ses livres les plus célèbres relatent les mérites de la gent féminine.
A la fin de sa vie, il se retira dans sa résidence de campagne de Saint-Josse-ten-Noode.
Dans ses poèmes, il a dépeint la beauté du site.
Devint patricien bruxellois.

24/02/2008

Eglise place Saint-Josse

place-st-josse

Une extraordinaire vue de l'église place Saint-Josse
photographiée par un habitant résidant au 22ème étage
et publiée sur son blog malheureusement arrêté
bruxellespanorama.