13/02/2010

Oeil de crème

Le goût a changé.
Parce que j'ai changé ? A cause de l'industrialisation ?
Vous ne connaissez pas ?
Passez le pointeur au-dessus de l'image.
Il y avait si longtemps...
J'ai voulu goûter et j'ai acheté...
Le fabrique-t-on quelque part à Bruxelles comme autrefois ?

w11361-62

Et un montage dans le blog bruxelles-photos.

20:28 Écrit par Fr@ncine dans Bruxelles Ville et Région | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : boire et manger |  Facebook |

06/09/2009

Boulanger-pâtissier Paul bd Anspach

Aujourd'hui dimanche, la pâtisserie Paul au boulevard Anspach est ouverte et des places libres sont visibles. J'ai choisi un morceau de tarte à la rhubarbe (3,85 €) et un café. Je ne vais pas me précipiter ces prochains jours pour la tarte. C'est bon simplement.

Le café est bon mais payer 2,80 € pour un café servi dans un gobelet en carton (ce que je déteste) me paraît exagéré. J'ai entendu une cliente qui affirmait que ce n'était pas le cas en France.

27440-27445

Mon plateau.
J'y ai ajouté le morceau de brioche en dégustation aujourd'hui.
Cliquer sur la photo pour le ticket.

 

27436 27441 27443

1. Vue extérieure boulevard Anspach
à gauche de l'entrée de la galerie commerçante.

2-3. Vues intérieures.

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Renseignements trouvés sur le site de Trends en date du 28 septembre 2007.

Paul célèbre enseigne française de boulangerie-pâtisserie.
Ouverture du premier point de vente en Belgique en novembre 2007 à la rue des Fripiers.
Fondée en 1889 près de Lille, la société est toujours aujourd'hui aux mains des Holder, les descendants de son fondateur. Elle compte quelque 330 magasins et comptoirs haut de gamme dans le monde et est présente dans les métropoles de 10 pays (Etats-Unis, Chine, Japon, Dubaï, Maroc, Grande-Bretagne, Espagne, etc.).

C'est la société anversoise Pizza Belgium de Stef Meulemans (le plus gros franchisé de Pizza Hut en Belgique) qui se charge de développer l'enseigne Paul en Belgique.

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Pour lire tous les billets, cliquer ici.

Extérieur du nouveau centre Anspach

Dimanche 6 septembre 2009. Magasins fermés donc par sécurité portes fermées comme pour le centre Monnaie juste à côté.

1. Porte d'entrée du centre Anspach du côté de la place de la Monnaie, au coin de la rue des Fripiers et de la rue de l'Evêque. Pendant la démolition, la façade rue de l'Evêque est restée visible. Qu'est-elle devenue ? Démolie ou cachée sous la nouvelle façade ?

2. Centre Anspach au coin de la rue de l'Evêque et du boulevard Anspach avec l'entrée vers le métro, ouverte même le dimanche.

3. Façade boulevard Anspach. Que penser de la nouvelle façade à côté de l'ancienne en grande partie visible entre la rue de l'Evêque et la rue Gretry ? Du côté de cette dernière rue, l'endroit est encore en construction. Qu'y trouvera-t-on ?

274312743327434

 

Pour lire tous les billets, cliquer ici.

Galerie Anspach ou Anspach Center

Inauguration de la nouvelle galerie près de la place de Brouckère et de la place de la Monnaie.
En lieu et place de l'ancien Grand magasin Anspach (Galeries Anspach = Grand Bazar, mis en faillite par les français) suivi de l'Anspach Center.

Une galerie en forme de petite ruelle couverte reliant la place de la Monnaie au boulevard Anspach. Quel nom ? Aux deux entrées, un seul mot "Anspach". Galerie Anspach, Centre Anspach, Anspach Center ?

27356

Des magasins comme ceux qui se trouvent (ou se trouvaient) à City2, rue Neuve et au centre Monnaie. Combien ont déménagé ? Donc rien de spécial (avis purement personnel évidemment). Un nouveau magasin d'objets divers. C'est beau mais j'ai très vite fait le tour des lieux.

Un seul endroit minuscule pour consommer, l'enseigne du boulanger-pâtissier français Paul. Encore faut-il y trouver de la place. J'ai découvert que ce nom est une marque connue en visitant Lille avec un groupe il y a quelques semaines. J'y ai mangé une tartelette extraordinaire. Mais je ne l'ai pas retrouvé dans les magasins qu'on m'a signalés à Bruxelles. L'offre paraît moindre ici. Au moins au centre Anspach j'ai aperçu des toilettes ce qui manque cruellement à Lille ! (On m'a signalé un autre endroit à la rue Froissart au coin de la rue Belliard dans le quartier devenu européen).

Galeries Anspach, Centre Anspach, boulevard Anspach, démolition et un peu d'histoire, lire ici.

P.S.
J'y ai été aujourd'hui en soirée. Peut-être un billet à ce sujet.

Pour lire tous les billets du jour concernant le nouveau centre Anspach, cliquer ici.

26/08/2009

Rencontre d'une japonaise

Vers 17 heures, chaussée de Charleroi, une jeune fille consulte une carte. Je propose mon aide. Elle cherche l'arrêt du tram 92 pour aller à la Grand Place. Je lui suggère d'y aller à pied. Finalement c'est vers 23h que je prendrai le 92 place Stéphanie pour rentrer chez moi.

Majuko parle un peu le français. Elle a passé 9 mois en France. Maintenant elle voyage un mois en Europe. Du Japon à Paris. Trois jours à Bruxelles. Ensuite Amsterdam, Francfort, Vienne, Prague, Hongrie, Italie et retour.

Je lui ai montré quelques endroits.
Elle avait très faim et voulait une gaufre ou aller au tea-room de Dandoy (noté dans son livre). Mais nous nous sommes arrêtées à la Fleur en Papier Doré.
Tartine au Pottekeis garni (tartine de pain gris + fromage blanc + radis, garniture salade) accompagnée d'une Kriek. C'était une très bonne idée.
Elle a beaucoup apprécié.

Photos à mettre sur mon blog bruxelles-photos.

Arrêt au petit Delhaize près de la Bourse où elle a acheté du Côte d'Or Double Lait et un Galler Praliné.

 

Dans les Galeries Saint-Hubert, elle tenait à acheter des pralines chez Corné (noté dans son livre).

J'ai eu une très mauvaise idée. Arrêt au Mokacafé pour boire. Je me souvenais que j'aimais la tarte citron meringuée et comme il y avait des gaufres, Majuko en commande une. Mon idée était de partager les deux.

La meringue collait à la fourchette d'où difficulté à partager. Et elle était trop sucrée. Quant à la gaufre, j'ai été surprise quand Majuko m'a annoncée qu'elle était froide. Autrement dit, les gaufres ne sont pas cuites au moment de la commande. Et pour couronner le tout, les toilettes sentaient l'urine. Quand je l'ai annoncé au serveur, au lieu de me répondre qu'on allait s'en occuper, sa réponse sous-entendait que c'était parfaitement normal pour un tel endroit. D'habitude je me contente de dire « j'aime »ou « je n'aime pas » car les goûts et les couleurs, cela ne se discutent pas. Mais ici au Mokacafé situé près du théâtre des Galeries, je tiens à crier que ce soir (hier soir vu l'heure de ce billet), c'était INFECT. Une honte pour un endroit de restauration situé à cet endroit. Etait-ce parce que c'est l'été ? Surtout des touristes et peu de bruxellois ? Si Baudelaire repassait à Bruxelles, il pourrait à nouveau écrire sur la saleté des bruxellois... Un zéro pointé pour le Mokacafé et son serveur.

Majuko photographiant rue de Rollebeek.

27231