14/05/2009

Pavés de mémoire Stolpersteine

Qu'est-ce qu'un pavé de mémoire ?

 

26000-626

 

Gunter Demnig est un artiste né à Berlin en 1947.
En 1990 il rappelle à Cologne, par une action artistique, la déportation et le massacre des roms par les nazis. Suite à certaines réactions, comme celle d'une vieille allemande qui ignorait qu'elle avait eu des voisins roms, il place ses premiers pavés destinés à rappeler des victimes de la période du national-socialisme : des tziganes, des juifs, des résistants, des homosexuels, des handicapés euthanasiés, des témoins de Jéhovah, des opposants chrétiens.

Un pavé de mémoire est un carré de béton de 10 cm de côté surmonté d'une plaque de laiton (de cuivre ?).

C'est Gunter Demnig lui-même qui le fixe dans le trottoir à côté du dernier lieu de résidence de la victime. On y grave dans la langue du lieu « Ici habitait » suivi du nom, de la date de naissance, date et lieu de mort.

En allemand, le pavé se nomme stolperstein, pierre d'achoppement.
Trébucher légèrement, c'est remarquer le pavé, et peut-être réfléchir à sa signification.

 

Bella a découvert ces mémoires de pierre en visitant Berlin il y a trois ans. Elle a souhaité en fixer pour ses parents. Ce souhait a été réalisé cette semaine.

Ce mercredi 13 mai ont été inaugurés les premiers pavés de mémoire à Bruxelles.

Cliquez ici pour le lien officiel des stolperstein (en allemand).
Autres liens :
- Institut Goethe - wikipedia - arte - RTBF sport -
- Gunther Demnig dans Wikipedia : allemand, néerlandais.
- Ce 13 mai 2009 signalé sur les sites : La Libre, RTBF, Le Vif.

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

J'ai découvert ces stolperstein l'année dernière à Berlin où j'ai accompagné des personnes invitées. En s'approchant du Rathaus où nous allions assister à une cérémonie, un membre de notre petit groupe a remarqué 2 pavés, et hasard, il connaissait un descendant de la famille dont le nom était inscrit sur une plaque.

 

10491-93

 

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Inauguration des cinq premiers pavés de mémoire à Bruxelles.

 

Le matin devant le 47 rue Jorez dans la commune d'Anderlecht en mémoire des parents de Bella.

26003

« Ici habitait Berek Swiatlowski, né en 1905, arrêté le 12 septembre 1942, détenu à Malines, déporté le 15 septembre 1942. Assassiné à Auschwitz le 25 février 1943. »

« Ici habitait Pesah Swiatlowski-Koronczyk, née en 1913, arrêtée le 12 septembre 1942, détenue à Malines, déportée le 15 septembre 1942, assassinée à Auschwitz »
(Pas de date connue, donc sans doute dès l'arrivée au camp.)

 

2598826007

A gauche, les jeunes parents de Bella.
A droite, Mireille et Bella.

 

25985 25986 25990

La commune d'Anderlecht a préparé la cérémonie.
Présence de Mr Gaëtan Van Goidsenhoven (bourgmestre),
et d'échevins (peut-être Mustapha Akouz).
Présence de photographes (parfois gênante) et
sur un micro, la référence à la RTBF radio.
Eric Picard a soutenu et épaulé Bella et Mireille.

 

25989 25995 25997

Drapeau belge et symbole de la commune d'Anderlecht.
Bella et le bourgmestre font apparaître
les premiers pavés de mémoire fixés dans la commune.
Bella dépose des fleurs.

 

D'autres photos dans mon blog Bruxelles en photos.

 

L'après-midi, devant le 37 de la rue du Lavoir à Bruxelles-Ville en souvenir du père de Gaby.

« Ici habitait Itzic Jancou dit Jacques Zimmerman, né en 1903, arrêté le 13 mai 1944, détenu à Malines, déporté le 19 mai 1944 à Auschwitz, assassiné le 23 février 1945 à Buchenwald »

Il paraît qu'il y a eu un représentant de la commune. Pas de bourgmestre.
Cela me rappelle qu'il y a quelques années, la ville de Bruxelles a préféré célébrer la fête de la bière et reporté la célébration de la libération de la ville. Alors...

 

En soirée, devant le 40 rue Vondel dans la commune de Schaerbeek en souvenir des parents de Mireille, épouse de Gaby.

« Ici habitait Salomon Karolinski, né en 1908, résistant, arrêté le 15 août 1942, détenu à Malines, déporté le 18 août 1942, assassiné à Auschwitz le 25 septembre 1942 »

« Ici habitait Elisabeth Orcher-Karolinski, née en 1912, résistante, arrêtée le 15 août 1942, détenue à Malines, déportée le 18 août 1942, assassinée à Auschwitz le 20 août 1942 »

2602426038

Pas de soutien logistique de la commune. Heureusement que quelqu'un a apporté un haut-parleur (qui sifflait souvent). La commune représentée par : Mme Cécile Jodogne (bourgmestre faisant fonction), Tamimount Berroho-Essaïdi, Bernard Guillaume, Isabelle Durant. Etaient aussi présents : Viviane Teitelbaum (députée régionale bruxelloise), Radouane Bouhlal (président du MRAX), Elisabeth Cohen (trésorière du MRAX).

Mireille a contesté pendant des années l’historien Maxime Steinberg qui affirmait que les juifs belges n’ont pas été déportés en 1942. C'est en décembre 2008, en feuilletant un livre (Rafle dans les Marolles, Joost Loncin, Edition Versant Sud, 2003), qu’elle a compris en découvrant que ses parents étaient des résistants et arrêtés en tant que tels. Ils ont essayé de fuir par le jardin mais les voisins les ont repoussés. Ensuite ils ont été envoyés à Auschwitz car juifs.
Un de ses oncles a été dénoncé par un membre de la célèbre famille des Nothomb.

 

D'autres photos dans mon blog Schaerbeek en photos.

 

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Certains vont à la recherche des coquillages fixés dans les trottoirs et indiquant la route pour le pèlerinage de Compostelle. Maintenant ce sont d'autres pavés qui apparaissent et rappelant le chemin suivi, bien que non désiré, par de nombreux habitants de Bruxelles.

Qui connaît le dernier domicile de tziganes déportés de Bruxelles ? Quelles associations, quels mouvements de jeunes, quelles écoles se chargeront de rappeler la mémoire de quelques tsiganes ?

Y a-t-il eu des handicapés euthanasiés à Bruxelles par les nazis ?

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Ces pavés de mémoire sont-ils utiles ?

Il y a plus de 65 ans. C'est loin, pensez-vous. Pensez à certains événements, heureux ou malheureux, qui vous ont marqués. Ils ont eu lieu il y a de nombreuses années, mais pour vous, cela vous semble que c'était hier ou peut-être même il y a quelques heures ou quelques secondes si vous vous en êtes souvenus en rêve. Alors...

Certains supportent ces souvenirs en se battant pour qu'on n'oublie pas. D'autres, pour vivre, préfèrent ne pas y penser et ne pas en entendre parler.

« Plus jamais ça » ont dit certains. Mais l'homme n'apprend pas de son passé.

L'être humain n'a rien d'humain, à part quelques rares exceptions. Alors...

24/04/2009

Fédération Nationale des Combattants d'Anderlecht

Cérémonie organisée à l'initiative de la
Fédération Nationale des Combattants d'Anderlecht
pour marquer symboliquement l'importance
des crimes perpétrés contre l'humanités.

Mémorial National aux Martyrs Juifs de Belgique.

0-25327 0-memorial-juif-plan 25271

Situation du Mémorial.

25270-73-74-79-81-82

Gaëtan Van Goidsenhoven, bourgmestre d'Anderlecht.
Mme Isabelle Emmery, présidente de la
Fédération Nationale des Combattants d'Anderlecht,
initiatrice d'une série de manifestations
en souvenir de son grand'père.
Jean-Jacques Bouchez, conservateur du
Musée National de la Résistance.
Mme Safarian du Comité des Arméniens de Belgique.
(ce 24 avril, jour anniversaire du génocide arméniens) 
Mme Chantal Karara, présidente de la
communauté rwandaise de Belgique.
Joël Rubinfeld, président du CCOJB.

25275 25277 25280

Allumage des 6 flammes du souvenir
et lecture de textes par des jeunes.

25283-84-85

Chill Elberg, ancien déporté.
Sim Finkelstein, ancien partisan armé juif.
Marie Pinhas, déportée à 13 ans.

25286-90-93

Micha Eisenborg, président de l'union
des déportés juifs de Belgique,
filles et fils de la déportation.
Le président de l'union dess Enfants cachés.

25296 25291

Des jeunes chantent le chant des partisans.

25297 25300 25302

25306 25308 25307

 

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Voir mes billets
- Avril et mémoire des génocides : 30 avril 2006.
- Mémorial juif : 27 janvier 2005.
- Monument des Arméniens : 21 et 25 mars 2005.
- Ô vous frères humains : 9 mars 2005.
- Kaddish pour l'enfant qui ne naîtra pas, Imre Kertézs, 31 janvier 2007.

28/05/2008

RSCA 100 ans

RSCA-100

RSCA = Royal Sporting club Anderlecht.

D'après le quotidien Le Soir de mardi 27 mai 2008 et le site du club.

27 mai 1908, dans un café de la rue d'Aumale à Anderlecht, à l'ombre de la collégiale des Saints Pierre Paul et Guidon, à deux pas de la place de la Vaillance.
De jeunes bruxellois, sous l'impulsion de Charles Roos, fonde le Sporting club Anderlecht.
Matricule 35 (le plus ancien club du pays est l'Antwerp).
Le mauve et le blanc furent les couleurs directement choisies par ces membres malgré le fait que celles de la commune d'Anderlecht soient le jaune et le bleu.
En 1911, Charles Roos, président, passe le relais à Théo Verbeek, qui restera quarante ans.
Les joueurs sont appelés les Mauves.
Depuis 1938, le RSCA n'a plus jamais terminé un championnat national au-delà de la 6ème place du classement.

Paul Van Himst.
Affilié au Sporting à 8 ans. Vedette du club à 17 ans. Entraîneur à 39 ans. Quadruple Soulier d'or.
Chez les Mauves, son salaire mensuel n'a jamais dépassé les 40.000 francs belges.

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Vendredi passé, émeutes entre des supporters de ce club et des jeunes. Racisme et vandalisme.
Mardi 27, Anderlecht toujours en alerte.
Cliquez 1 - 2 - 3.

07:30 Écrit par Fr@ncine dans Bruxelles Ville et Région | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : anderlecht, divers |  Facebook |

13/11/2007

Bulletin des Jeunesses Scientifiques mai 1960

jsb-196005-bulletin13-300

J'ai scanné la couverture et quelques pages du
Bulletin des Jeunesses Scientifiques de Belgique
n°13, 3ème année, mai 1960. Prix : 5 francs.

Le seul exemplaire que j'ai gardé. Pourquoi ?
En souvenir de l'article que j'ai rédigé.

Dans ce bulletin de 1960, une note du président (un étudiant) sur le retour le 12 mars 1960 de la 2ème expédition antarctique belge avec le capitaine Bastin : « Les abords du canal à Schaerbeek, pont Van Praet, sont noirs de monde ».
Autre extrait : « Signalons avec un peu de retard que le 20 novembre 1959, des représentants des Jeunesses Scientifiques Bruxelloises, dont notre président, ont assisté à Anvers au départ du major Derom, chef de la 3ème expédition antarctique belge ».

jsb-196005-edito-400 jsb-196005-sommaire-300 jsb-196005-secr-500

Dans l'éditorial, le rédacteur en chef signale : « Notre dernière réunion de rédaction ne réunissait que 5 délégués qui représentaient 4 sections sur les 50 existantes ».

Dans le coin du secrétaire, celui-ci signale : « il existe actuellement une cinquantaine de sections rassemblant au total environ 3.300 membres ».
Quelques écoles et leurs activités (avant la régionalisation de l'enseignement) :
Athénée et Lycée d'Anderlecht, Athénée de Braine-l'Alleud, Athénée Léon Lepage, Athénée de Bruxelles 2, Ecole Normale Emile André, Institut technique de l'Etat à Bruxelles, Lycée Dachsbeek, Lycée Gatti de Gamond, Athénée d'Etterbeek, Lycée de Forest, Athénée de Jodoigne, Ecole Normale de Morlanwelz, Athénée de Saint-Josse-ten-Noode, Athénée de Schaerbeek, Athénée d'Uccle, Lycée de Wavre.

23/06/2007

Jacques Simonet au Parlement bruxellois

02762-68-simonet-parlement-bruxellois

Le groupe des espérantistes de Bruxelles fête cette année ses cent ans d’existence.
Un membre du groupe, qui travaille au parlement bruxellois, a organisé à cette occasion une nouvelle visite du bâtiment, anciennement résidence du gouverneur du Brabant.

Dans l’hémicycle, j’ai été surprise par des fleurs.
Naïvement j’ai pensé qu’une dame de l’assemblée découvrirait cette surprise à la prochaine réunion.
C’est en m’approchant que j’ai compris en lisant le nom de Jacque Simonet, bourgmestre d’Anderlecht et chef de groupe de l'opposition MR (libéral) au parlement bruxellois.
Mort le 14 juin 2007 à 43 ans...

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

Extraits de textes parus dans le journal Le Soir et toujours en ligne sur le site :

simonet-jacques-20070614

Stature de grand échalas, brillante intelligence, humour caustique, bons mots acides...

Ministre-président de la Région bruxelloise, de 1999 à 2000 et en 2004.

Jacques Simonet embrassa les idées libérales alors que son père était ministre socialiste des Affaires étrangères.

Le parlement bruxellois a rendu hommage, vendredi 15 juin, en début de séance plénière, à l'ex-ministre-président et chef du groupe MR Jacques Simonet, décédé inopinément jeudi des suites d'une embolie pulmonaire.

Le ministre-président bruxellois Charles Picqué (socialiste) a quant à lui jugé qu'au travers des multiples scrutins auxquels il a participé, les Bruxellois avaient rendu à ce parlementaire avisé et Bruxellois convaincu sa détermination ainsi que son affection pour sa commune et sa ville.
« Son humour rendait nos travaux parfois fastidieux plus supportables. A l'aube d'une période difficile nous perdons un allié face à des combats difficiles », a conclu le ministre-président.

<<<<<<<<<<<<<<<<<

Pri la unuaj kvindek jaroj, musklaku ĉi tie.