17/01/2010

Nautilus et Jéjé à Mons

Exposition « de glace et d'eau... »
Photographies (L'Antarctique, le Québec,...) de Viviane Stevens, Nautilus sur les blogs.

0w10999-500

Magasin « Baroc », rue des Fripiers 32, Mons.
Proche de la gare et de la Grand-Place.
(Le magasin vaut aussi le détour)

Le français fait la distinction entre les pingouins (Mers arctiques, Pôle Nord) et les manchots (Régions antarctiques, Pôle Sud. Incapables de voler). L'anglais utilise le même mot pinguin.

Jéjé, qui nous a fait découvrir dans un blog son voyage pour l'inauguration de la station Princesse Elisabeth, a organisé une conférence-débat.

0w10996-97-500

Son entreprise a organisé un concours dont le prix était le voyage. Entre autres suggestions, dont certaines loufoques d'après Jéjé, celui-ci a suggéré d'éteindre les pc de tous les employés la nuit et le week-end, tout en étant persuadé que c'était déjà d'application. Après quelques recherches, on a découvert que cela permettait d'économiser 1650 tonnes de CO2 par an. En moyenne, une personne dans nos régions consomme 10 tonnes par an ! (Si j'ai bien retenu les explications). C'est ainsi que Jéjé a gagné son ticket pour l'Antarctique. L'occasion pour lui maintenant de discuter du problème avec adultes et jeunes. Pour ceux qui veulent bien écouter...

21:17 Écrit par Fr@ncine dans Belgique hors Bruxelles | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : mons |  Facebook |

24/08/2008

Tournai près de chez nous

Le 4 août passé, Véronique m'a guidée dans sa ville de Tournai. Merci à elle. Voici une carte souvenir.

Tournai à 1 heure en train depuis Bruxelles. Fréquence : toutes les heures.
Office du tourisme sympathique au pied du beffroi.

J’ai photographié (si je ne me trompe pas) :
A gauche : Grand-Place.
A droite :
1. Placette Walter Ravez. Maison Tournaisienne, musée de Folklore.
2. Avenue Van Cutsem.

Des découvertes près de chez nous...

2878-81-3-93-Tournai

Les blogs de Véronique :
- veronique1966
- tournaimaville
- lesquatrecortegesdetournai
- leblogdesanniversaires

Bon Anniversaire à Véronique, la plus gentille personne que j'ai rencontré à Tournai.

19:27 Écrit par Fr@ncine dans Belgique hors Bruxelles | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tournai |  Facebook |

06/11/2007

Le Lion de Waterloo

lion-de-waterloo

Le Soir d'aujourd'hui du 6 novembre 2007 signale une polémique soulevée par le symbole du Lion de Waterloo.

La commune de Waterloo a maintenant un drapeau officiel avec la représentation de la Butte de Waterloo.
Car la Butte n'est pas située à Waterloo mais sur le territoire d'une autre commune, celle de Braine-l'Alleud.

Ce qui me paraît le plus important, c'est la signification de ce monument.

D'après le journal :

>>>>>>>>>>>>>
Dès l'origine, le monument fut officiellement dénommé « monument de Waterloo » avant que ne s'impose l'appellation de « Lion de Waterloo ».
Lucien Gerke est conservateur du Musée communal de Waterloo. Ce qui turlupine celui-ci c'est le descriptif du nouveau drapeau basé sur une interprétation erronée de la boule par le Conseil d'héraldique qui en 1913, pour les armoiries de Waterloo, a pris la boule pour un boulet.
Pour Lucien Gerke : « Ce n'est pas une dextre belliqueuse que le félin appuie sur un projectile de mort (le boulet), mais bien une patte protectrice qu'il pose sur un monde ayant retrouvé la paix. »

Cette boule est un symbole de paix et non de guerre.
Lucien Gerke cite une foule de sources (dont les historiens Tarlier et Wauters).
Lucien Gerke : « Le descriptif faisant d'un globe terrestre un boulet est d'autant plus gênant qu'il continue à accréditer une antithèse du sens voulu et dûment précisé par le créateur du monument. A savoir l'architecte Charles van der Straeten qui évoquait clairement un globe. Il m'étonne que le Conseil d'héraldique n'en ait pas eu connaissance en 1913. Il m'étonne encore plus qu'il n'en ait pas profité pour rectifier cette erreur ».
<<<<<<<<<<<<<

L'explication de Lucien Gerke me paraît sensée. Quand on y réfléchit, on érige des monuments en souvenir des morts, mais où trouve-t-on des monuments élevés à la gloire d'une guerre. Le Lion pour célébrer la victoire sur les Français. Non. D'après moi, il me semble plus crédible d'envisager que ceux qui ont accepté de financer ce monument l'ont fait pour célébrer la paix et non la guerre.

Liens :
http://www.waterloo.be/ qui affiche la Butte du Lion.
http://www.waterloo1815.be/fr/waterloo/
http://www.waterloo-tourisme.be/include/index.asp
http://fr.wikipedia.org/wiki/Butte_du_Lion

20:11 Écrit par Fr@ncine dans Belgique hors Bruxelles | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

10/08/2004

Nuit Musicale de Beloeil 2004 Bach

Le samedi 7 août 2004 de 18h à 24h.
Nuit dédiée à Johann Sebastian Bach (1685-1750)
dans le domaine de Beloeil.

Le château de Beloeil

La Nuit Musicale de Beloeil

 

Devenu orphelin à 10 ans, Jean- Sébastien alla vivre chez son frère aîné qui lui montrera les premiers secrets de l’orgue et du clavecin.

Bach à Beloeil

 

Du côté de l’entrée principale du domaine, près de Neptune et de l’orangerie. Partout, spectacle et musique. Une foule respectueuse accompagnée d’enfants.

Les Précieusesà Beloeil Nuit Musicale de Beloeil Du côté de l’orangerie à Beloeil

Neptune à Beloeil Le Magnificat à Beloeil

 

Un beau feu d’artifice pour clôturer la soirée.

Feu d’artifice à Beloeil Feu d’artifice à Beloeil Feu d’artifice à Beloeil

 

Une belle soirée, une petite pluie qui n’a pas duré longtemps.
Des éclairs d’orage au loin et même pendant la route de retour, mais nous avons été préservés.
Pour une prochaine fois, arriver vers 17h dans les environs de Beloeil pour éviter d’être bloqué sous la chaleur.
Policiers et bénévoles sont présents pour baliser le parcours vers un parking dans les champs (attention aux petites sandales) sauf les VIP évidemment.
Si possible, comme les habitués, apporter son siège si on a le dos fragile assis de longs moments sur le sol.
Apporter de quoi apaiser sa faim comme les habitués, sinon faire la file pour acheter des tickets.
Lire le programme au début de la soirée et non à la fin parce que le parc est coupé en 2 vers 22h pour préparer le feu d’artifice.
Eviter la compagnie de Neptune si vous avez peur des étincelles qui semblent se diriger droit vers votre tête, si vous souhaitez éviter la proximité du haut-parleur, et si vous détestez la gymnastique de la tête, vers l’arrière pour regarder l’explosion au-dessus de votre tête, à droite, ensuite à gauche vers le centre du bassin. Evidemment faut tenir compte de la situation du parking.
Et si vous détestez les files pour visiter ce qu’on appelait autrefois « les lieux d’aisances », n’hésitez pas à vous éloigner et à vous diriger près de l’entrée côté orangerie.
J’aimerais dire « A l’année prochaine », mais comme j’ai l’intention d’aller au Congrès d’Espéranto…

13:23 Écrit par Fr@ncine dans Belgique hors Bruxelles | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |