17/02/2011

Harcèlement et Nausée

Monsieur le harceleur, le mythomane, etc.

Dans le Petit Larousse.

NAUSÉE
- nom féminin (dommage...)
- du latin nausea = mal de mer.
- Envie de vomir. Exemple : avoir des nausées.
- Profond dégoût. Exemple : ces façons de faire donnent la nausée.

C’est exactement ce que je ressens à la vue de votre nom.
J’ai des nausées et votre insistance me donne la nausée.
Comprenez-vous Monsieur ?

Vous avez essayé de me harceler il y a 46 ans. A l’époque je ne connaissais pas le mot harcèlement. J’ai simplement deviné qu’il fallait vous éviter à tout prix. J’imagine que c’est votre camarade qui vous a empêché d’insister.

Maintenant la société commence à comprendre les effets néfastes du comportement de certains individus.

Vous êtes à la retraite, vous vous ennuyez et vous m’avez repris dans votre collimateur.

Je ne laisse pas traîner mon nom sur internet mais d’autres l’ont fait et cela vous a permis de me retrouver pour reprendre votre harcèlement. Quarante-six ans plus tard !

Je n’ai pas cité votre nom. Vous avez vous-même signalé dans le blog officiel que mes recherches au dictionnaire vous concernaient. Je ne pensais pas seulement à vous mais à tous les harceleurs et mythomanes.

Au moins maintenant, tous ceux qui passent chez Julie connaissent votre nom, votre vrai nom, le nom d’un mythomane, le nom d’un harceleur, le nom d’un pollueur, le nom d’un guignol comme vous désignez certains individus dont vous faites partie, le nom d’un pauvre individu qui ne sait faire que ça.

Ceux qui passent chez Julie auront certainement constaté que votre ego est immense en remarquant votre nom, votre vrai nom, en majuscules pour vous rendre visible. Un triste individu et certainement un individu dangereux qui se présente sous des manières doucereuses.

Combien de personnes avez-vous harcelées pendant ces 50 dernières années ? Dans votre entourage professionnel ? Dans votre entourage familial ou des connaissances proches ?

Il serait temps de consulter un psychiatre.

Votre insistance est du harcèlement.
Votre comportement est malsain.
On me conseille de porter plainte à la police.
Rien ne m’oblige à lire du courrier en provenance d’une personne qui me donne la nausée.
Dorénavant tout courrier (enveloppe fermée), courriel, message et commentaire seront transmis à une personne de confiance en attendant de prendre une décision.
Cela me permettra de ne pas garder ce qui, pour moi, est l’équivalent de la MXXXX.

Comprenez-vous Monsieur ?

Je ne vous salue pas.

 

15/02/2011

Les harceleurs à la POUBELLE

D’après Wikipedia :
Eugène Poubelle était un préfet français qui a inventé l’objet de même nom.
En 1884 il signe un arrêté préfectoral relatif à l'enlèvement des ordures ménagères, pour lutter contre l'entassement des déchets dans les rues de la région parisienne. Cet arrêté oblige les propriétaires parisiens à fournir à chacun de leurs locataires un récipient destiné à leurs ordures ménagères.

Il est simple de jeter à la poubelle, sans les ouvrir, les courriers indésirables.
Heureusement c’est tout aussi simple dans une boîte de messagerie ainsi que dans un blog.

C’est une perte de temps de lire des messages provenant de mythomanes, de harceleurs, de pollueurs.
De bien tristes personnages.
Je leur souhaite de s’étouffer avec leurs messages nauséabonds.

nauséabond : adj.
qui cause des nausées, écoeurant, dégoûtant.

C’est un adjectif qui convient pour les harceleurs.

A LA POUBELLE !
Quelle belle invention.
A   LA   P O U B E L L E

Cliquer pour le site de Bruxelles-propreté

24/01/2011

Harceleur mythomane

D’après le dictionnaire Larousse 2005 :

<harceleur, harceleuse> : personne qui harcèle. Exemple : harceleur téléphonique.
<harceler> :
De l’ancien français herser = frapper.
1. Soumettre à des attaques incessantes. Exemple : harceler l’ennemi.
2. Tourmenter avec obstination ; soumettre à des critiques, à des moqueries répétées. Exemple : harceler quelqu’un de questions.

<mythomane> : personne atteinte de mythomanie.
<mythomanie> : Tendance pathologique (ou normale, chez l’enfant) à la fabulation et au mensonge.
<pathologie> :
1. Etude des maladies, de leurs causes et de leurs symptômes.
2. Ensemble des manifestations d’une maladie, des effets morbides qu’elle entraîne.
<morbide> :
Du latin morbidus, de morbus, maladie.
1. Propre à la maladie, pathologique. Exemple : Etat morbide.
2. Qui a un caractère malsain, pervers. Exemple : Goûts morbides.

 

D’après le Petit Robert :

<harceler> :
1493, variante populaire de herceler, de herser, au figuré "tourmenter".
Soumettre sans répits à de petites attaques réitérées, à de rapides assauts incessants.
Exemple : harceler un lièvre jusqu’à épuisement. >> Voir le verbe "poursuivre".
Exemple : ses créanciers ne cessent de le harceler. Voir les verbes presser, talonner.
Ex : harceler quelqu’un de réclamations continuelles.
Antonyme (mot dont le sens est opposé, contraire) : Apaiser, calmer. Laisser.

<mythomanie> :
1905, de mytho- du grec muthos = fable, et du suffixe -manie.
Forme de déséquilibre psychique, caractérisée par une tendance à la fabulation, au mensonge, à la simulation.
Exemple chez l’écrivain Malraux : Sa mythomanie est un moyen de nier la vie... de nier, et non pas d’oublier.
<manie> : 1... 2. vers 1628, Trouble de l’esprit possédé par une idée fixe. Voir le mot Obsession. 3... 4...
<fabulation> : 1... 2. (En psychologie) Récit imaginaire présenté comme réel. La fabulation est normale chez le petit enfant, pathologique chez l’adulte. Voir le mot Mythomanie.

Des harceleurs, on en rencontre en dehors du milieu du travail.
Des mythomanes, on en rencontre dans tous les milieux.
Des harceleurs et/ou mythomanes, on en rencontre de tous âges, aussi dangereux les uns que les autres pour la société.

 

Pinocchio, un mythomane sympathique.
J’ai acheté 2 aimants dans le parc consacré à Pinocchio. Malheureusement la carte mémoire de l’appareil photo n’a pas résisté et j’ai perdu les photos.
Voir wikipedia.

w13333-Pinocchio.jpg