25/03/2005

Monument Génocide arménien de Bruxelles

Monument souvenir du génocide arménien à Bruxelles.

Situation.

Le monument s’élève Square Henri Michaux, entre la Chaussée de Waterloo, Chaussée de Charleroi, rue Américaine (le musée Horta s’y trouve près du croisement avec la chaussée précédente)et la Chaussée de Vleurgat et plus proche de cette dernière.

Autres repères :
"Ma Campagne" désigne le croisement des 2 premières chaussées. Rappel du nom d’un commerce situé à cet endroit il y a longtemps. (il faut que je relise le panneau)
"La Bascule" désigne peut-être le croisement de Waterloo et Vleurgat. Pourquoi ce nom ?
De "Ma Campagne", se diriger vers "La Bascule". Tourner à gauche dans la rue des Mélèzes. Le Square est situé entre la chaussée de Waterloo et la rue Américaine. Il faut de bons yeux pour trouver sur une carte ordinaire, ce qui n’est pas le cas pour moi, petite vieille de 99 ans. Heureusement qu’il y a "viamichelin" sur internet.

Le monument.

Le monument n’est pas imposant. Il y a un explicatif dans les deux langues nationales officielles à Bruxelles et je suppose que sur la face latérale, c’est la traduction en arménien. Cette écriture ne me rappelle aucune autre.

C’est à grâce à Thierry de Bruxelles-ma-ville sur skynetblogs que je découvre l’endroit.

Face au monument se trouve le Parc Tenbosch.

génocide arménien

génocide arménien

génocide arménien

 

Le Génocide arménien

Combien parmi nos concitoyens d’origine turc, comme le député bruxellois Emir Kirr, ont regardé l’émission de la RTBF 2 sur le génocide arménien ? Génocide qu’ils refusent de reconnaître ! Pourquoi ne pas projeter ce documentaire au Parlement Bruxellois ?

Il y a à Bruxelles un monument en hommage aux victimes arméniennes Square Henri Michaux.

http://www.herodote.net/...
http://www.imprescriptible.fr/
http://bruxelles-ma-ville.skynetblogs.be/…01-09-2004
http://www.viamichelin.com/...  (pour situer le monument)

 

Ils sont tombés, Charles AZNAVOUR (Le Génocide arménien)

Ils sont tombés.

Ils sont tombés, sans trop savoir pourquoi
Hommes, femmes, et enfants qui ne voulaient que vivre
Avec des gestes lourds comme des hommes ivres
Mutilés, massacrés, les yeux ouverts d’effroi.
Ils sont tombés en invoquant leur Dieu
Au seuil de leur église ou au pas de leur porte
En troupeau de désert, titubant, en cohorte
Terrassés par la soif, la faim, le fer, le feu.

Nul n’éleva la voix dans un monde euphorique
Tandis que croupissait un peuple dans son sang
L’Europe découvrait le jazz et sa musique
Les plaintes des trompettes couvraient les cris d’enfants.

Ils sont tombés pudiquement, sans bruit,
Par milliers, par millions, sans que le monde bouge,
Devenant un instant, minuscules fleurs rouges
Recouverts par un vent de sable et puis d’oubli.

Ils sont tombés, les yeux pleins de soleil,
Comme un oiseau qu’en vol une balle fracasse
Pour mourir n’importe où et sans laisser de traces,
Ignorés, oubliés dans leur dernier sommeil.
Ils sont tombés en croyant, ingénus,
Que leurs enfants pourraient continuer leur enfance,
Qu’un jour ils fouleraient des terres d’espérance
Dans des pays ouverts d’hommes aux mains tendues.

Moi je suis de ce peuple qui dort sans sépulture
Qui choisit de mourir sans abdiquer sa foi,
Qui n’a jamais baisser la tête sous l’injure,
Qui survit malgré tout et qui ne se plaint pas.

Ils sont tombés pour entrer dans la nuit
Eternelle des temps, au bout de leur courage
La mort les a frappés sans demander leur âge
Puisqu’ils étaient fautifs d’être enfants d’Arménie.

 

Charles AZNAVOUR 1975
Chanteur français né en 1924 de parents arméniens qui vivaient à Istanbul en 1915. Ils réussirent à fuir l’Empire Ottoman en 1918 en profitant de l’avancée de l’armée alliée sous le commandement du Général Franchet d’Esperey. Ils débarquèrent en France en 1923 en tant qu’apatride quasiment seuls rescapés de leur famille respective .

Texte copié/collé sur
http://www.ac-nantes.fr/...armenie.htm

http://www.c-aznavour.com/
http://www.paroles.net/artis/1003

12:26 Écrit par Fr@ncine dans Bruxelles Ville et Région | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ixelles |  Facebook |

Le Printemps au Parc Tenbosch

On peut entrer dans le Parc Tenbosch par le square Henri Michaux. C’est le réveil des plantes. Le printemps s’illustre par bourgeons et fleurs.
Malheureusement je rate ce type de photos. J’essaie avec/sans la position rapprochée de l’appareil mais la plupart des photos sont ratées. Manque de netteté.

Par manque de temps, je suis restée près de l’entrée. Faudra revenir pour découvrir ce parc.

12:21 Écrit par Fr@ncine dans Bruxelles Ville et Région | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ixelles |  Facebook |

Le Printemps dans la rue de la Réforme à Ixelles.

Ixelles est une des 19 communes de la Région de Bruxelles-Capitale.
Après un moment de recueillement devant le monument souvenir du génocide arménien au square Henri Michaux et un rapide passage au parc Tenbosch, j’ai repris la chaussée de Waterloo en direction de "Ma Campagne". A gauche, dans l’avenue Louis Lepoutre, un arbre en fleurs a attiré mon regard. J’ai découvert la rue de la Réforme en fleurs.
- Du côté droit, en me dirigeant vers "Ma Campagne", une façade m’a attirée par une gravure en forme de médaillon, mais le résultat est peu visible sur la photo.
- Ensuite, à l’angle de la rue Franz Merjay, c’est la forme de la façade.
On est arrêté par cette dernière rue et en levant les yeux, on peut admirer sur la façade une belle tête de femme.

Le printemps rue de la Réforme 6501 Le printemps rue de la Réforme 6504 Le printemps rue de la Réforme 6505
Clic pour agrandir

12:16 Écrit par Fr@ncine dans Bruxelles Ville et Région | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ixelles |  Facebook |

Une façade de la rue Franz Merjay

Une façade de la rue Franz Merjay à Ixelles à l’angle de la rue de la Réforme.
Levons les yeux.

12:11 Écrit par Fr@ncine dans Bruxelles Ville et Région | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ixelles |  Facebook |

24/03/2005

Exposition "Made in Belgium"

http://www.expo-madeinbelgium.be

Jour de ma visite : mercredi 23 mars 2005
Pourquoi mercredi ? Ouverture jusqu’à 20h et comme le mercredi après-midi c’est congé pour de nombreux écoliers, j’espérais être tranquille. Malgré cela il y a eu l’après-midi un groupe de gamins qui n’arrêtaient pas de courir et crier sans se préoccuper de l’expo.
Durée de la visite prévue avec l’audio-guide : 2h30
Début de ma visite à 10h30 et sortie à 16h30.
Pour les frileuses, prévoir un foulard pour le cou.

J’ai été enchantée.

Je regrette que le site internet de l’expo ne soit pas le reflet de celle-ci. J’ai fait un petit montage à partir de ce qu’on y trouve pour illustrer ici ce billet.

L'expo est située près d'une sortie des Galeries Royales Saint-Hubert.
Après je me suis reposée au café du Vaudeville en dégustant un bon morceau de tarte au chocolat avec un café accompagné d'une petite mousse au chocolat.
Pour les Galeries, voir mes billets du 
29 février 2004 (clic)

Cliquez  ici pour afficher tous les billets du jour.

20:24 Écrit par Fr@ncine dans Bruxelles Ville et Région | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : belgique |  Facebook |