16/08/2004

Iris emblème de la Région de Bruxelles

Lien avec Bruxelles irisnet

Cliquez sur les images pour afficher le site indiqué.
(textes copiés sur le site)

cliquer ici, MUSKLAKU L’emblème
Depuis 1991, l'iris est l’emblème de la Région bruxelloise. Ce choix s’est fait sur base de la présence millénaire de la plante dans la région, et le sigle de l’iris s’est depuis largement répandu dans l’ensemble des institutions bruxelloises.

cliquer ici, MUSKLAKU Présentation de l’iris


Depuis 1991, l'iris est l’emblème de la Région bruxelloise. Pourquoi ce choix ?

A l’origine, le territoire de Bruxelles était largement recouvert de marécages. Bruxelles provient, en effet, d'une petite bourgade carolingienne (Bruocsella) installée dans la vallée de la Senne, rivière capricieuse, serpentant à travers les marécages.

L’iris, qui est une plante à bulbe portant de grandes fleurs ornementales, croît aisément dans les marécages, et il n’est donc pas impossible qu’on la retrouve, il y a plus de mille ans, aux origines de la ville.

L’iris, emblème de la Région de Bruxelles-Capitale

Cette même fleur figurait sur le sceptre des descendants de Charlemagne, parmi lesquels Charles de France, qui avait établi son camp fortifié à Bruocsella. L’empereur Othon II lui ayant offert le Duché de Basse-Lotharingie en 977, il choisit ce camp comme capitale en 979. Cette date est considérée comme celle de la fondation de Bruxelles. L'emblème de l'iris marque donc ces origines millénaires.

Au temps des Ducs de Brabant (11 et 12è siècles), les plaines marécageuses aux iris d'or cernaient l'enceinte bruxelloise, et la légende raconte que cette modeste plante aquatique donna une belle victoire stratégique aux hommes du duc. En effet, ceux-ci étant du pays, ils savaient que l'iris ne pousse que dans quelques centimètres d'eau. Dès lors, il leur suffisait de lancer leurs chevaux au galop dans la plaine inondée en ne piétinant que les touffes d'iris, signe que la profondeur d’eau était faible à cet endroit. Moins calés en botanique et enhardis par le galop insouciant des soldats bruxellois, leurs adversaires, par contre, ne manquèrent pas de s'enliser...

Aujourd'hui, on peut encore voir pousser l'iris dans son cadre naturel, notamment au vallon du Vuylbeek, dans la forêt de Soignes.

C'est le 5 mars 1991 que le Conseil régional de Bruxelles-Capitale décidait de choisir l’iris comme emblème de la région. Un grand concours public fut organisé, afin d'en définir l'aspect. Après bien des péripéties, c'est le projet de Jacques Richez qui fut retenu par les autorités.

D’autres infos sur l’iris, fleur symbole de la Région bruxelloise :
cliquer ici, MUSKLAKU http://www.eurobru.com/

 

Cliquez   ici  pour afficher tous les billets du jour.

15:53 Écrit par Fr@ncine dans Bruxelles Ville et Région | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : divers, histoire |  Facebook |

Saint Michel terrassant le dragon Emblème de Bruxelles

Saint Michel terrassant le dragon,
la girouette
de l'Hôtel de Ville de Bruxelles.

La girouette de l’Hôtel de Ville de Bruxelles

Le beffroi de l’Hôtel de Ville fut construit au milieu du 15ème siècle. Sa hauteur est de 90 mètres et il est surmonté d’une girouette de 5 mètres représentant Saint Michel terrassant le dragon.
La girouette a été récemment rénovée et réinstallée sur la tour.
Quant à la tour, son ascension est interdite depuis un certain nombre d’années. Combien d’années ?

 

Saint Michel terrassant le dragon,
pour la protection spirituelle
de Bruxelles.

Copie de la girouette

Revoir Bruxelles en Scène sur mon blog
le cliquer ici, MUSKLAKU 29 février 2004

A droite, photo d’une copie de la girouette à l’exposition permanente Bruxelles en Scène.

Légende de Saint Michel d’après Bruxelles en Scène :

Réplique de la girouette en laiton doré de Saint Michel terrassant le dragon, installée en 1454 au sommet de la flèche de l’Hôtel de Ville.

L’Archange dont le culte était célébré en Italie, fut choisi par les autorités religieuses pour assurer la protection spirituelle de la capitale et de ses habitants.

Saint Michel et le dragon furent par la suite repris dans les armoiries de Bruxelles.

 

Une recherche sur internet :
1
cliquer ici, MUSKLAKU http://www.ac-dijon.fr/pedago/…    Page disparue en mai 2007.
Le combat de l’archange saint Michel contre le dragon, figure allégorique du mal, est évoqué dans L’Apocalypse de saint Jean : à l’issue de la lutte de l’archange contre les anges rebelles, le dragon est terrassé et précipité sur la terre.
2
cliquer ici, MUSKLAKU http://www.insecula.com/    Au Musée du Louvre.

 

Cliquez   ici  pour afficher tous les billets du jour.

15/08/2004

Du balcon vers le tapis de fleurs 2004

Vue du tapis de fleurs 2004 
depuis le balcon de l'Hôtel de Ville de Bruxelles
le 14 août 2004 vers 19 h 30.

Tapis de fleurs 2004 Tapis de fleurs 2004 Tapis de fleurs 2004

Remarquez
Saint Michel terrassant le dragon, l’emblème de la Ville de Bruxelles
qu’on peut admirer au sommet du beffroi et
l’iris, la fleur des marais, emblème de la Région de Bruxelles - Capitale.

Tapis de fleurs 2004 Tapis de fleurs 2004

13/08/2004

Tour de l'Hôtel de ville de Bruxelles

Tour de l’Hôtel de ville

Tapis de fleurs Grand-Place 12 août 20h15

Tapis de Fleurs Tapis de Fleurs Tapis de Fleurs

Tapis de Fleurs Tapis de Fleurs Tapis de Fleurs

Tapis de Fleurs 2004. Grand-Place de Bruxelles le 12 août à 20 h 15.