06/09/2009

Boulanger-pâtissier Paul bd Anspach

Aujourd'hui dimanche, la pâtisserie Paul au boulevard Anspach est ouverte et des places libres sont visibles. J'ai choisi un morceau de tarte à la rhubarbe (3,85 €) et un café. Je ne vais pas me précipiter ces prochains jours pour la tarte. C'est bon simplement.

Le café est bon mais payer 2,80 € pour un café servi dans un gobelet en carton (ce que je déteste) me paraît exagéré. J'ai entendu une cliente qui affirmait que ce n'était pas le cas en France.

27440-27445

Mon plateau.
J'y ai ajouté le morceau de brioche en dégustation aujourd'hui.
Cliquer sur la photo pour le ticket.

 

27436 27441 27443

1. Vue extérieure boulevard Anspach
à gauche de l'entrée de la galerie commerçante.

2-3. Vues intérieures.

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Renseignements trouvés sur le site de Trends en date du 28 septembre 2007.

Paul célèbre enseigne française de boulangerie-pâtisserie.
Ouverture du premier point de vente en Belgique en novembre 2007 à la rue des Fripiers.
Fondée en 1889 près de Lille, la société est toujours aujourd'hui aux mains des Holder, les descendants de son fondateur. Elle compte quelque 330 magasins et comptoirs haut de gamme dans le monde et est présente dans les métropoles de 10 pays (Etats-Unis, Chine, Japon, Dubaï, Maroc, Grande-Bretagne, Espagne, etc.).

C'est la société anversoise Pizza Belgium de Stef Meulemans (le plus gros franchisé de Pizza Hut en Belgique) qui se charge de développer l'enseigne Paul en Belgique.

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Pour lire tous les billets, cliquer ici.

Extérieur du nouveau centre Anspach

Dimanche 6 septembre 2009. Magasins fermés donc par sécurité portes fermées comme pour le centre Monnaie juste à côté.

1. Porte d'entrée du centre Anspach du côté de la place de la Monnaie, au coin de la rue des Fripiers et de la rue de l'Evêque. Pendant la démolition, la façade rue de l'Evêque est restée visible. Qu'est-elle devenue ? Démolie ou cachée sous la nouvelle façade ?

2. Centre Anspach au coin de la rue de l'Evêque et du boulevard Anspach avec l'entrée vers le métro, ouverte même le dimanche.

3. Façade boulevard Anspach. Que penser de la nouvelle façade à côté de l'ancienne en grande partie visible entre la rue de l'Evêque et la rue Gretry ? Du côté de cette dernière rue, l'endroit est encore en construction. Qu'y trouvera-t-on ?

274312743327434

 

Pour lire tous les billets, cliquer ici.

Galerie Anspach ou Anspach Center

Inauguration de la nouvelle galerie près de la place de Brouckère et de la place de la Monnaie.
En lieu et place de l'ancien Grand magasin Anspach (Galeries Anspach = Grand Bazar, mis en faillite par les français) suivi de l'Anspach Center.

Une galerie en forme de petite ruelle couverte reliant la place de la Monnaie au boulevard Anspach. Quel nom ? Aux deux entrées, un seul mot "Anspach". Galerie Anspach, Centre Anspach, Anspach Center ?

27356

Des magasins comme ceux qui se trouvent (ou se trouvaient) à City2, rue Neuve et au centre Monnaie. Combien ont déménagé ? Donc rien de spécial (avis purement personnel évidemment). Un nouveau magasin d'objets divers. C'est beau mais j'ai très vite fait le tour des lieux.

Un seul endroit minuscule pour consommer, l'enseigne du boulanger-pâtissier français Paul. Encore faut-il y trouver de la place. J'ai découvert que ce nom est une marque connue en visitant Lille avec un groupe il y a quelques semaines. J'y ai mangé une tartelette extraordinaire. Mais je ne l'ai pas retrouvé dans les magasins qu'on m'a signalés à Bruxelles. L'offre paraît moindre ici. Au moins au centre Anspach j'ai aperçu des toilettes ce qui manque cruellement à Lille ! (On m'a signalé un autre endroit à la rue Froissart au coin de la rue Belliard dans le quartier devenu européen).

Galeries Anspach, Centre Anspach, boulevard Anspach, démolition et un peu d'histoire, lire ici.

P.S.
J'y ai été aujourd'hui en soirée. Peut-être un billet à ce sujet.

Pour lire tous les billets du jour concernant le nouveau centre Anspach, cliquer ici.

05/09/2009

Avion et Royaume-Uni

Pour la première fois, un questionnaire à remplir pour s'enregistrer sur le site de Brussels Airlines.
La Grande-Bretagne, ce n'est pourtant pas les Etats-Unis !

A l'aller, impossible de m'enregistrer. Pour la date, je comprends que je n'ai pas tenu compte des points de ponctuation. Mais mon numéro de carte d'identité est refusé !

27257 27260

Donc il faut partir plus tôt. Deux heures avant le départ de l'avion, c'est ce qui est signalé sur le site. Pas de tram, ni de bus. Il reste moins de deux heures à l'arrivée à l'aéroport et une file malgré l'heure matinale. Heureusement, pas de bagage à enregistrer et on m'envoie dans la petite file « business ». J'y ai découvert un avantage. On sait de suite quel sera le numéro de la porte. Pourquoi ne le signale-t-on donc pas à tout le monde au lieu d'attendre le dernier moment ?

Pourquoi mon numéro de carte d'identité a-t-il été refusé ? Parce qu'il ne faut taper que les chiffres et non les tirets. L'explication m'a permise de m'enregistrer sans problème pour le retour.

Porte 95. Comme d'habitude, pensant à autre chose, je me dirige vers le fond. Je n'ai pas vu que le 95 se trouve au niveau du 28. C'est la première fois que je dois descendre pour prendre le bus.

S'y trouve une belle sculpture « Les navetteuses » de René Julien, 1999. Dommage qu'elle soit si peu éclairée.

27261

Arrivée du bus et attente dans le bus. Je lis et tout à coup je sens devant moi un mouvement de sortie. Que se passe-t-il ? Pourquoi cette précipitation ? Je suis la dernière à sortir et c'est alors que je vois de la fumée montant à l'avant du bus.

J'étais énervée avant mon départ. Toutes ces péripéties ne m'ont évidemment pas calmée.

L'avion partira avec 20 minutes de retard mais tout a été rattrapé en vol.

D'autres photos dans mon blog bruxelles-photos: - 1 - 2 -

22:51 Écrit par Fr@ncine dans Bruxelles Ville et Région | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

04/09/2009

La STIB et le respect

Voir mes billets du 18 mai et du 10 juin.

Au terminus Rogier (City2) du tram 25, pas de changement. Aucun respect pour les passagers.

Je comprends l'affichage « réservé » pour éviter une bousculade entre les passagers qui descendent et ceux qui souhaitent y monter.

Mais dès que les passagers sont descendus, pourquoi ne pas afficher le numéro de la ligne (25 ou 55) ?

Hier un monde fou et suite au mouvement de certaines personnes en attente et montant dans un tel tram, je quitte ma place assise. Raté ! Ce n'était pas un 25. Evidemment « qui part à la chasse perd sa place » !

Ce soir un peu avant 18h, deux trams toujours « réservé » quand j'arrive. L'un se remplit. Je demande au conducteur si c'est un 25 (car un 55 vient de partir). Le conducteur me répond aimablement que oui comme il l'a sans doute fait avec les passagers précédents. Que de OUI ! Au lieu d'afficher le numéro.

Peu après le tram d'à côté se remplit. Il part presque vide. Qu'est-ce que je lis ? 25 destination Boondael ! J'aperçois le conducteur de notre tram qui se retourne en souriant. La bonne farce qu'il nous a faite !

Le tram précédent est parti quasi vide. Celui-ci partira bondé et devenu alors irrespirable. Merci Monsieur le conducteur.

Quand je descends, que vois-je ? 25 destination Marie-José. Peut-être des passagers, montés au terminus Rogier et avant le départ du tram 25 précédent, ont-ils eu la mauvaise surprise de devoir attendre le tram 25 suivant.

Merci Monsieur le conducteur. Quelle bonne farce n'est-ce pas ?

Voilà comment la STIB (Société des Transports Intercommunaux Bruxellois) et ses conducteurs respectent les passagers.

En est-il de même sur d'autres lignes ?

Je ne pensais pas envoyer ce texte à la STIB. Quelle utilité? Mais j'ai recherché les réponses à mes messages précédents. Voir ci-dessous : « N'hésitez donc pas à nous envoyer des remarques spécifiques à ce sujet, que nous transmettrons aux responsables du conducteur concerné. ». Je vais donc peut-être l'envoyer.

   

Messages entre STIB et moi

(Mon blog sert de mémo)

   

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
.
Subject: STIB - Dossier *****
Date: Tue, 16 Jun 2009
From: relationsclientele@STIB.IRISNET.BE
.
Madame,
Nous vous remercions de nous avoir fait parvenir votre message.
Nous sommes bien conscients des difficultés que rencontre l'axe Nord-Sud, qui est bien loin des performances espérées à l'origine.  Ceci est notamment dû aux multiples modifications et amendements demandés par certains et qui ont dénaturé le projet initial.
Toutefois, la STIB a bien circonscrit l'essentiel des problèmes et compte prochainement y appliquer les solutions pour chacun d'entre eux dont le problème de ralentissement à l'entrée de la gare du Nord.
Nous regrettons vivement les désagréments rencontrés et espérons que vos prochains déplacements pourront se dérouler dans les meilleures conditions.
Cordialement,
N G (Mr)    Relations Clientèle     070 23 2000
xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
.
From: Francine    Sent: mardi 16 juin 2009
To: Relations clientele    Subject: RE: STIB - Dossier *****
.
Monsieur
Merci de m'envoyer un message mais je n'y lis aucune réponse à mes trois questions.
Mes questions :
1- Prévoit-on dans un avenir rapproché la possibilité à la place de Brouckère d'à nouveau attendre assis dans le bus 66 le départ de celui-ci ?
2- Prévoit-on dans un avenir rapproché la suppression de l'affichage « réservé geen dienst » et l'affichage des numéros lorsque les trams 25 et 55 entrent dans la station Rogier ?
3- Prévoit-on dans un avenir rapproché l'augmentation du nombre de sièges à la station Rogier ?
Bonne journée.
F S
xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
.
RE: STIB - Dossier *****
De :  Relations clientele (relationsclientele@STIB.IRISNET.BE) 
Envoyé : mercredi 15 juillet 2009
.
Madame,
Nous nous excusons pour notre réponse tardive, des circonstances exceptionnelles ne nous ayant pas permis de respecter nos délais habituels.
1)
Le terminus des bus à De Brouckère a été modifié suite à des problèmes de manque de place au terminus de la rue de l'Eveque, surtout depuis que la ligne 66 est exploitée à l'aide de bus articulés. C'est ainsi que les bus 66 stationnent maintenant dans la rue des Augustins. Malheureusement, pour des raisons de sécurité (gabarit du trottoir), l'embarquement n'est pas autorisé à cet endroit mais uniquement à l'arrêt de passage (Anspach - De Brouckère). Il s'agit d'une mesure définitive.
2)
Les trams 25 et 55 entrent dans la station Rogier avec le film "Réservé" pour éviter que tous les gens attendant dans la station se mettent tous sur le quai, bloquant ainsi les personnes qui descendent du tram. Il est vrai que le mouvement voyageurs est assez important sur les lignes 25 et 55. En plus, certains trams de la ligne 25 repartent comme 55 et inversement, donc pour éviter toute confusion les trams entrent avec le film "Réservé".
Il va cependant de soi que nos conducteurs doivent changer cet affichage, généralement si les voyageurs dans le tram sont descendus ou après avoir changé de poste de conduite. Le même principe vaut pour l'affichage du temps d'attente: nous demandons à nos conducteur d'afficher celui-ci après avoir changé de poste, sauf s'il s'agit d'un nouveau 3000 (et pour autant que l'affichage du temps d'attente alternant avec la destination fonctionne), ou encore si le tram part (quasi) immédiatement. N'hésitez donc pas à nous envoyer des remarques spécifiques à ce sujet, que nous transmettrons aux responsables du conducteur concerné.
3)
Nous envoyons cette suggestion à notre direction Métro, tout en sachant que la STIB n'est pas propriétaire des stations et que toute demande dans ce sens doit être validée par la Région de Bruxelles-Capitale.
Cordialement,
S L        STIB - Relations Clientèle