17/02/2011

Harcèlement et Nausée

Monsieur le harceleur, le mythomane, etc.

Dans le Petit Larousse.

NAUSÉE
- nom féminin (dommage...)
- du latin nausea = mal de mer.
- Envie de vomir. Exemple : avoir des nausées.
- Profond dégoût. Exemple : ces façons de faire donnent la nausée.

C’est exactement ce que je ressens à la vue de votre nom.
J’ai des nausées et votre insistance me donne la nausée.
Comprenez-vous Monsieur ?

Vous avez essayé de me harceler il y a 46 ans. A l’époque je ne connaissais pas le mot harcèlement. J’ai simplement deviné qu’il fallait vous éviter à tout prix. J’imagine que c’est votre camarade qui vous a empêché d’insister.

Maintenant la société commence à comprendre les effets néfastes du comportement de certains individus.

Vous êtes à la retraite, vous vous ennuyez et vous m’avez repris dans votre collimateur.

Je ne laisse pas traîner mon nom sur internet mais d’autres l’ont fait et cela vous a permis de me retrouver pour reprendre votre harcèlement. Quarante-six ans plus tard !

Je n’ai pas cité votre nom. Vous avez vous-même signalé dans le blog officiel que mes recherches au dictionnaire vous concernaient. Je ne pensais pas seulement à vous mais à tous les harceleurs et mythomanes.

Au moins maintenant, tous ceux qui passent chez Julie connaissent votre nom, votre vrai nom, le nom d’un mythomane, le nom d’un harceleur, le nom d’un pollueur, le nom d’un guignol comme vous désignez certains individus dont vous faites partie, le nom d’un pauvre individu qui ne sait faire que ça.

Ceux qui passent chez Julie auront certainement constaté que votre ego est immense en remarquant votre nom, votre vrai nom, en majuscules pour vous rendre visible. Un triste individu et certainement un individu dangereux qui se présente sous des manières doucereuses.

Combien de personnes avez-vous harcelées pendant ces 50 dernières années ? Dans votre entourage professionnel ? Dans votre entourage familial ou des connaissances proches ?

Il serait temps de consulter un psychiatre.

Votre insistance est du harcèlement.
Votre comportement est malsain.
On me conseille de porter plainte à la police.
Rien ne m’oblige à lire du courrier en provenance d’une personne qui me donne la nausée.
Dorénavant tout courrier (enveloppe fermée), courriel, message et commentaire seront transmis à une personne de confiance en attendant de prendre une décision.
Cela me permettra de ne pas garder ce qui, pour moi, est l’équivalent de la MXXXX.

Comprenez-vous Monsieur ?

Je ne vous salue pas.

 

Commentaires

un sujet très sérieux...le harcèlement.
Sur la toile virtuelle (tout comme en vrai d'ailleur) les harceleurs existent aussi. Certains sont même des femmes !!
mais oui ! le harcèlement se dévoile sous toutes ces formes. Pas juste sexuel.
bonne chance pour vous débarrasser de cette larve baveuse.

ps : bonne idée de garder une trace de tout message, commentaire ou couriel. Je fais pareil :)) ça fini toujours par aider un jour
bonne continuation.

Écrit par : personne | 17/02/2011

Je suis d'accord avec vous. Il y a également des harceleuses.
On s'en aperçoit en lisant des commentaires dans certains blogs.

Écrit par : Francine | 18/02/2011

je viens d'avoir un commentaire d'un homme qui dit avoir lu ce que j'ai écris plus haut et qui exige des excuses de ma part envers vous !!
je ne vois pas en quoi j'ai été impolie ou irrespectueuse dans mon commentaire.

Mais en relisant son commentaire à lui chez moi et en relisant votre post et mon commentaire ici, je me dis que cette personne n'a rien compris à ce que je vous ai écrit !

compliqué parfois la vie de blog
ps : vous pouvez peut-être me contacter par mail

Écrit par : personne | 18/02/2011

C'est l'attitude d'un harceleur qui se rend compte de l'effet boomerang.
Il me demande de supprimer mes billets.
Mais j'ai attendu longtemps avant de réagir ici.
Maintenant ces billets y sont et y restent pour ceux et celles qui sont victimes de mythomanes et de harceleurs.
Comme j'ai effectué certaines recherches, je compte, si j'ai le temps, mettre ici certains résultats.
Pour m'en souvenir et pour ceux et celles que cela intéresserait.

Inutile de s'intéresser aux réactions de cet individu.
Mettez, si vous le souhaitez, son commentaire en attente, au cas où vous souhaitez porter plainte.

Écrit par : Francine | 18/02/2011

Les commentaires sont fermés.