13/10/2009

Les Noirs et l'Allemagne avant 1945

TéléBruxelles, le dimanche, rediffuse d'anciennes émissions littéraires de France 2.
Dimanche passé, il s'agissait d'une émission de 2005 sans doute réalisée pour le 60ème anniversaire de la libération du camp d'extermination d'Auschwitz. Présence de Simone Veil et Pierre Daix.
C'était l'occasion de découvrir ou redécouvrir le travail réalisé par Serge Bilé.
Né en Côte-d'Ivoire, passé par une maîtrise d'allemand et l'ESJ de Lille, Serge Bilé est journaliste. D'abord à France 3 puis RFO, il produit et réalise aujourd'hui des documentaires sur le monde noir.
Pour son site, cliquez sur la 1ère photo (logo de son site).

serge-bile-01-site

 

serge-bile-02-documentaire En 1995, Serge Bilé réalise un documentaire sur les noirs et le nazisme.
Pour le visionner, 52 minutes intégralement en ligne, cliquez la photo ci-contre.
Pour lire article dans le journal français Le Monde en 2001, cliquez ici.

 
 

serge-bile-03-livre Il poursuit ses recherches et publie en 2005 le livre
"Noirs dans les camps nazis", éditons Du rocher, 2005.
Couverture à droite.

 

> > > > > > > > > > > > > > > > > >

Serge Bilé sur le site de pressafrique :

On ne le sait pas toujours mais les premiers camps de concentration n'ont pas été construits avec l'Allemagne hitlérienne, ils ont été construits en Namibie en 1904 lorsque l'Allemagne a voulu avoir des colonies de ce côté là. Elle s'est opposée à un peuple que l'on appelle les Héréro.

Il y avait 80.000 Héréro et justement pour les exterminer les Allemands ont construit des camps de concentration où on a tué à peu près 60.000 personnes.

C'était les mêmes camps que l'on a retrouvés ensuite au moment de la seconde guerre mondiale avec des barbelés, des baraques en bois, des gens rachitiques.
La seule différence est qu'il n'y avait pas de four crématoire, on pendait directement les gens.

Ce qui est important de souligner c'est qu'il y avait deux individus importants qui étaient déjà là.
Heinrich Goëring, le père de Hermann Goëring, était le gouverneur de Namibie.
Il y avait surtout Eugen Fischer qui faisait des expériences dans ces camps et qui a été plus tard le maître à penser de Joseph Mengel le bourreau d'Auschwitz.

(Sur la même page, autres liens intéressants).
La population des Herero de Namibie, cliquez ici.

 

> > > > > > > > > > > > > > > > > >

Serge Bilé sur le site de grioo, non daté,
sans doute en 2005 après l'émission de France 2 :

Le documentaire fait il y a 10 ans était relativement "brut" dans le sens où c'étaient quelques témoignages de personnes déportées.

Pendant 10 ans, même si j'ai eu du mal à diffuser le documentaire qui n'intéressait pas grand monde dirons-nous franchement, j'ai continué à travailler, à faire des recherches, à m'informer. J'ai appris beaucoup de choses en plus, et il était important pour moi de publier un livre qui soit un peu la somme de tout cela, et qui aille beaucoup plus loin que le documentaire.

L'histoire est toujours écrite par le vainqueur, et le vainqueur ne veut voir que sa propre souffrance et pas celle des autres, c'est aux gens qui sont concernés de se battre pour que leur souffrance soit reconnue. Trop portés sur l'esclavage peut-être n'avons-nous pas prêté suffisamment attention à cette histoire nous-mêmes.

Simone Veil me disait récemment qu'il avait fallu 20 ou 30 ans aux déportés juifs pour se faire entendre. S'il leur a fallu 30 ans, nous qui pesons encore moins dans le monde, nous qui étions encore en esclavage avant la guerre, ce ne sera pas facile. Mais même s'il est vrai qu'on ne nous a pas beaucoup aidés, c'est à nous de nous battre.

 

> > > > > > > > > > > > > > > > > >

Serge Bilé (alors journaliste à RFO Martinique) sur le site d'afrik,
portail des blogs africains, en 2005 :

Les premiers écrits ont commencé aux Etats-Unis dans les années 50. Il existe d'ailleurs à Washington un musée de l'Holocauste qui consacre une salle sur la condition des Noirs sous le IIIème Reich.

Il vaut mieux utiliser le terme de Noir, "neger" en allemand, parce que c'est ce mot qui est employé dans les textes de loi de Nuremberg.

Ces Noirs vivaient en Allemagne. Ils étaient 24 000 afro-allemands issus des colonies allemandes d'Afrique (Namibie, Togo, Cameroun). Il y avait aussi des Antillais, mais très peu, ainsi que des artistes noirs américains, en particulier des jazzmen. Ces derniers avaient fuit la ségrégation américaine pour l'Europe.

Les Noirs ont été la première cible de la discrimination nazie.
Après la défaite de 14-18, le pays rhénan se voit occupé par des troupes belges, françaises, dont une partie était issue des colonies, donc d'Africains. Hitler considérait cette occupation comme une souillure pour le sol allemand.
Hitler s'est d'abord employé à éliminer ceux qu'il appelait les "bâtards de la Rhénanie", c'est-à-dire les enfants de soldats noirs et de femmes allemandes.

Les lois de Nuremberg ne s'appliquaient pas qu'aux juifs. Dès les années 30, les Noirs sont interdits de vie publique, on leur retire leurs papiers, les étudiants ne peuvent plus assister aux cours... Si les lois étaient enfreintes, les gens étaient déportés. Les juifs portaient l'étoile jaune et les Noirs étaient stérilisés.

Les Noirs vivant dans les pays conquis par l'Allemagne étaient arrêtés pour des faits de résistance ou pour appartenance au communisme, et non par racisme comme en Allemagne.

Les Noirs en France ont juste subi des brimades et des humiliations.

 

> > > > > > > > > > > > > > > > > >

Sur le site du Mémorial des Etats-Unis relatif à la Shoah
(United States Holocaust Memorial Museum),
Cliquez ici pour la page relative aux noirs et le nazisme.

 

> > > > > > > > > > > > > > > > > >

Liens dans Wikipedia:
- Pierre DaixSimone Weil - Serge Bilé -
- Liste de romans sur la Shoah - Shoah -

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

N.P.
Et en Belgique ?

Commentaires

Nous sommes le 14... Demain, c'est le 15 octobre. N'oubliez pas de montrer l'exemple ;-)

Écrit par : Julie | 14/10/2009

Les commentaires sont fermés.