30/07/2009

Réductions Foire du Midi

Des bons de réductions pour la foire du Midi (et d'autres) à imprimer sur le site
www.fete-foraine.be
Avec photos ou sans photos.

20:18 Écrit par Fr@ncine dans Web | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : bruxelles |  Facebook |

28/07/2009

Estaminet rue des Alexiens

27096

27100 La Fleur en Papier Doré est un estaminet situé 55 rue des Alexiens.
Près de l'église de la Chapelle (et de la gare centrale).

Fondé en 1846 dans une maison appartenant au CPAS de Bruxelles.
Des écrivains et des artistes s'y retrouvaient (Surréalistes dans les années 1920, mouvement Cobra,...).
Réouverture après des mois de fermeture pour cause de faillite.

Liens : - 1 - 2 - 3 - 4 -

270922709727098

Y a-t-il un lien avec Adolf Leggelo mort en 2004 et Emile Kesteman, conservateur du musée Camille Lemonnier ? (Cliquer sur les liens)

Voir mon blog bruxelles-photos.

(Mi invitis Nils ASF tie)

21/07/2009

Bal populaire pour la fête nationale

On annonce pour la veille de la fête nationale un bal populaire sur la place du Jeu de Balle à partir de 19h30.
Je ne suis rentrée à Bruxelles qu'à 20h30. Ai-je raté le bal ? A-t-il eu lieu après mon départ ? La place était pleine à craquer donc peu d'espace pour danser. Quelques serpentins. Il y a surtout les mains levés et les balancements. D'après certaines photos passées vers 22h, j'ai peut-être raté le passage d'Annie Cordy. J'ai assisté à la prestation du Grand Jojo. Bal ou non, c'était très agréable tant qu'on n'a pas passé d'enregistrement. A ce moment, le son était trop fort et des vibrations douloureuses me traversaient le corps. Je plains les habitants. Quant à moi, j'ai préféré m'éloigner. Dommage car je serais bien restée.

Après une recherche sur internet, je trouve le programme qui indique qu'à 19h30, il est prévu d'apprendre quelques pas de danse (Est-ce suffisant pour parler de bal populaire ?) et pas d'Annie Cordy.

270442704727052

Voir aussi le blog bruxelles-photos.

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

http://www.bruegel-marolles.be/
Extrait :
Le grand Jojo, voilà bien un homme qui représente le peuple belge depuis des décennies. Il est bien connu des belges, autant francophones que néerlandophones (qui l'appellent Lange Jojo).Auteur de nombreux hit populaires dans notre pays, il n'a pas toujours été chanteur de vocation vu qu'il a commencé comme dessinateur, avant d'intégrer le monde de la musique comme disquaire et ensuite entamer la carrière qu'on lui connaît. Conscient du manque évident de chansons d'ambiances à l'époque, il décida qu'il était temps de combler ce vide. Dans ses chansons, il y a toujours un petit nombre de thèmes qui finissent toujours par revenir. Niveau football, il a été à la base de nombreux chants de supporter pour nos diables rouges et du célèbre hymne du club d'Anderlecht. Pour ce qui est de la bonne chair, le grand Jojo n'est pas en reste non plus avecun stock énorme de chansons à boire."Jules César", "Chef un p'tit verre on a soif" ou, à l'occasion du Mondial de Mexico,l'historique "We are the Champions" ("Allez allez allez, we are...!"), qui a fait le tour de la planète, joué au carnaval de Rio, hit incontestable au Japon... Le Grand Jojo les interprète toujours.
A 65 ans, ce natif d'Ixelles est entré dans le panthéon des grands amuseurs belgo-belges. Il a même été promu Chevalier de l'Ordre de Léopold. En garde, Grand Jojo! Le Grand Jojo est une icône belge par excellence, le représentant d'une certaine belgitude.

10/07/2009

Patrick Blanc au 14 rue Belliard

La rue Belliard est un important axe de circulation d'entrée et de sortie de Bruxelles. Elle traverse le quartier appelé actuellement « européen ».

Il y avait de belles maisons du 19ème siècle. L'Europe est arrivé et la spéculation a joué. La plupart des immeubles ont été détruites. Il n'y a pas si longtemps, il y avait encore des immeubles à l'abandon et de la végétation qui en sortait ! (entre la chaussée d'Etterbeek et la rue Froissart).

Même le Touring a participé à cette destruction. Des immeubles sans âmes ont été construits.

Qu'en est-il du 14 rue Belliard ?
Voici d'après François Robert dans le journal Le Soir de mercredi 8 juillet 2009.

>>>>>>>>>>> 

Le 14 de la rue Belliard était un immeuble à bureaux construit en 1975.
Racheté par une société immobilière française il y a 2 ans. Projet de réhabilitation et de modernisation dans cet immeuble de 5.500 m².
La façade de 600 m² sera transformée en mur végétal par le spécialiste mondial Patrick Blanc, botaniste, chercheur au CNRS. L'exemple la plus spectaculaire est le quai Branly à Paris.

Pour créer cette façade verte, Patrick Blanc a conçu un cadre métallique plaqué contre la façade et recouvert d'une plaque en PVC expansé imputrescible et microbullé (l'équivalent sophistiqué d'une roche où s'accrocherait la vie). Le tout est veiné par un système d'irrigation qui humidifie cinq ou six fois par jour le « terreau » en PVC.

Actuellement, Patrick Blanc et son équipe fixent une à une, à l'aide d'agrafes en inox, les plantes à la muraille verticale.

Dans trois mois, la paroi sera totalement recouverte.
Dans un an, le 14 de la rue Belliard sera un Branly bis.

Patrick Blanc garantit une durée de vie de 30 ans.

Coût de la façade végétale :
- 250.000 euros d'installation,
- contrat d'entretien de 11.000 euros par an.
En tenant compte des 5.500 m² :
- surcoût de 50 euros le mètre carré pour l'installation,
- 2 euros le mètre carré par an pour l'entretien.

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Liens :
http://www.murvegetalpatrickblanc.com/
- http://fr.wikipedia.org/wiki/Patrick_Blanc
- http://www.arte.tv/fr/quaibranly/1229148.html
Videos : - 1 (3 min 32) - 2 (13 mn) - 3 (1mn) - 4 (7 mn 42) - 5 (6 mn 20) - 6 (6 mn 33).

26794-mur-vegetal2680026797-mur-vegetal