22/06/2008

Bruxelles communauté urbaine

D'après le journal Le Soir du 20 juin 2008, par Véronique Lamquin.
Article en ligne ici.

 

Bruxelles est à l'étroit dans ses 19 communes avec une forte proportion de contribuables désargentés.
Et, surtout, les frontières régionales la coupent de sa sphère économique naturelle (l'hinterland).
Or, entre Bruxelles et les communes voisines, les liens sont nombreux.
Exactement comme entre Lille et ses 84 voisines unies dans une communauté urbaine.

La communauté urbaine, remède aux maux bruxellois ?

La formule recouvre des réalités différentes qui, une fois définies, ne concluent guère à la faisabilité de la chose !

 

C'est quoi une communauté urbaine ?
Le concept est importé de France, où 14 communautés urbaines existent, autour de villes telles que Lyon, Bordeaux ou Lille.
Lille et ses 84 voisines ont uni leur destinée dans une communauté urbaine.
Dotée d'un conseil de 170 élus, elle prend des décisions, des vraies, dans des domaines tels que les transports, la gestion de l'eau, le logement.
Un budget alimenté par une dotation de l'Etat mais aussi par une fiscalité propre, en particulier l'impôt sur les sociétés.
Un vrai niveau de pouvoir qui pose le débat, chez nos voisins, de la coexistence des Régions, départements et communautés urbaines.

 

bombe-080620

Et en Belgique, cela donnerait quoi ?
Des transferts de compétences des Régions bruxelloise et flamande vers ladite communauté.
Impossible avec une Flandre qui ne cesse de revendiquer une autonomie accrue.
A moins que, comme dans le plan Verhofstadt, ladite communauté s'articule autour d'organes de gestion au sein desquels Flamands et Wallons seraient majoritaires. Bruxelles se verrait alors cogérée, comme en rêve la Flandre. Inacceptable pour la capitale.
Cette formule serait le cheval de Troie de la cogestion de Bruxelles par les deux autres Régions !

 

Un lien plus lâche ?
Par exemple celui de l'Eurométropole Lille-Courtrai-Tournai.
En termes juridiques, un groupement européen de coopération territoriale.
Une structure réunissant, de manière volontaire et consultative, la communauté urbaine de Lille, les arrondissements de Mouscron, Tournai, Ath, ainsi qu'une série de communes du Hainaut et de Flandre occidentale.
Une enceinte de discussion, version plus formelle des accords de coopération qui unissent déjà, dans certains domaines, Bruxelles à la Flandre.
Un bidule de plus ?

Les commentaires sont fermés.