08/06/2008

TEC Charleroi Chauffeur passager

dh-080608

Suite à un post de dedestib, voici un article du 7 juin 2008 à lire sur le site de la Dernière Heure.

S'il faut en croire le journaliste Gilbert Dupont,
voici ce qu'on apprend concernant le passager pour lequel un chauffeur du TEC est en prison :

- pas un inconnu de la justice. Jugé neuf fois en sept ans, dont sept procès en correctionnelle (ou cour d'appel)
- le 4 avril 2000, il était jugé en correctionnelle à Charleroi pour coups et blessures volontaires.
- le 2 avril 2001, Jean-Michel T. était jugé pour 14 faits de vol et une tentative de vol.
- le 6 mai 2004, jugé en correctionnelle à Charleroi pour rébellion avec arme, menaces, vol et infraction à la loi sur les armes.
- a comparu en cour d'appel à Mons le 30 juin 2004 pour port d'arme illégal.
- jugé le 6 avril 2006 à Charleroi pour coups et blessures volontaires (avec incapacité).
- le 12 novembre 2007 à Charleroi en correctionnelle, pour vol, rébellion, coups et blessures (en récidive) et incendie volontaire (avec présomption d'occupation de l'endroit incendié).

Selon l'avocat Guy san Bartolome qui défend le chauffeur des Tec, en prison depuis le 29 mai pour avoir porté des coups à un passager, le samedi précédent,
le passager Jean-Michel T. possédait deux armes, un Laguiole (muni d'une lame de 10 cm) et un canif en poche.

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

La loi dit « la défense doit être proportionnelle à l'attaque ».
Mais cette loi ne protège-t-elle pas l'agresseur ?
Combien d'agresseurs en liberté immédiate tandis que des agressés sont traumatisés pendant des années ?

13:24 Écrit par Fr@ncine dans Divers | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

bonjour francine merci de vtre visite sur mon blog de poésie je faisais ce blog pour moi d ailleur vous avez pu voir qu'il n y a aucun lien, je ne pensais pas qu'il serait visitémais il est récent et je n ai pas eu le temps je voulais aussi y mettre mes écrits et des photos , je vais arrangé tout cela

Écrit par : penelope A FRANCINE | 11/06/2008

Les commentaires sont fermés.