17/01/2008

Edmond Galoppin et le parc Josaphat

08420 Edmond Galoppin

A droite, le portrait de Gaston Galoppin
au parc Josaphat à Schaerbeek.
Est-ce le nom du sculpteur et la date qui sont gravés sur le portrait ?
J. Lecroart 1920.
Une plaque explicative accompagne le monument.

Texte de la plaque :
Edmond Galoppin
Architecte paysagiste qui créa ce parc en collaboration
avec l'ingénieur communal Gaston Bertrand
Décision du Conseil Communal du 6 août 1901.

08495

A droite, un panneau à une des entrées de l'avenue Général Eisenhower.
Voici le texte :

Inauguré en 1904, ce parc paysager dont le noyau est constitué d'une propriété du 18ème siècle s'inscrit dans le plan d'assainissement (1898) de l'ancien village de Schaerbeek.

Il fut créé dans cette vallée appelée Josaphat depuis 1574 en raison de sa ressemblance avec le Jardin des Oliviers.

De cette vallée réputée pour ses cultures maraîchères et ses guinguettes, le paysagiste E. Galoppin fit un parc à l'anglaise, pittoresque, "fruste, rustique, presque sauvage". Son travail tout en douceur est guidé par les beautés naturelles du site.

Il rectifia le tracé de certains chemins, en élargit d'autres, en créa d'autres encore.

Il s'occupa des plantations, créa des allées supplémentaires, aménagea les abords...

Lieu de repos et de divertissement, "ce coin délicieux de campagne au milieu de la ville", riche d'essences variées et parfois même rarissimes comme le cyprès chauve ou le tulipier de Virginie, est jalonné de nombreuses sculptures, dont
- le buste du poète Emile Verhaeren par L. Mascre,
- la Fontaine d'Amour par Mon de Rijk,
- l'Elagueur par A. Desenfans
- ou Cendrillon par A. Lefever.

A ces richesses botaniques et artistiques, se greffent une vaste basse-cour et un pigeonnier.
Organisé à l'origine autour des étangs et de larges pelouses, il se prolonge
- au nord par une plaine de jeux et de sports
- tandis qu'une école et des installations sportives se partagent l'extrémité sud du parc.

Plus de photos sur mon blog bruxelles-zigzag.
D'autres billets s'y ajouteront.

Les commentaires sont fermés.