12/12/2007

Bye bye Belgium

lesoir-071212

Journal Le Soir, RTBF tv et radio...
On demande ce qu'il nous reste de cette émission, ce qu'on en pense, est-ce que cela a eu une influence sur la constitution du gouvernement... Les politiciens flamands en ont marre des francophones, les medias flamands aussi, les flamands rejettent toute responsabilité sur les francophones, etc.

Que me reste-t-il de cette soirée du 13 décembre 2007 ?

Je travaillais à l'ordinateur. Je n'avais pas envie de suivre questions à la une sauf peut-être distraitement. Je me demandais ce qu'on allait raconter comme suite à l'histoire de Belgique présentée par Annie Cordy. C'était présenté comme une suite donc comme un document fiction, FICTION dans le télémoustique que j'achetais encore à l'époque. (Après des années, cet hebdomadaire a diminué la taille des caractères des textes et il ne présentait donc plus d'intérêt à mes yeux !).

J'ai donc allumé la tv, en avance je croyais, pour le docu-fiction. En voyant l'émission, j'ai été furieuse car j'ai cru que la RTBF, comme d'autres chaînes, avait modifié la programmation et avancé le début de l'émission, le sujet de questions à la une étant peut-être censuré.
Je me souviens d'abord de ma fureur de ce non-respect de la programmation.

Le sujet m'a énervé et j'ai donc zappé, peut-être y avait-il « les experts » sur une chaîne française.
De temps en temps, j'ai zappé sur la RTBF. De quoi est-ce que je me souviens ?

- Des manifestants devant le palais royal qui ne me semblaient pas assez nombreux.

- Des passagers d'un tram qu'on obligeait de descendre, les flamands ayant mis des barrières.
Ma réflexion à ce moment : c'est certainement ainsi que cela se passerait, il suffit de se rappeler comment la population a réagi dans d'autres régions car il n'y a aucune raison de penser que dans nos régions les êtres humains sont plus civilisés quand on les dresse les uns contre les autres.

- La fuite du Roi.
Ma réflexion à ce moment : pas gentil de la part de la RTBF de faire allusion à la fuite du roi de France au moment de la révolution.

- Une chanteuse faisant référence à son jardin qui sera divisé.
A ce moment je me suis demandée à quoi elle faisait allusion. Quelques jours plus tard, cela a fait tilde quand j'ai entendu le titre d'une de ses chansons.

- Mais ce qui m'a le plus énervé, c'est lorsqu'en zappant, apparaissait un journaliste, certains m'étant inconnus. Je les trouvais de piètres comédiens et je pensais qu'il était désolant que la chaîne publique n'ait pas les moyens financiers pour engager de vrais comédiens plus crédibles !

A cause de ce que j'avais vu, je me suis efforcé de rester éveillée pour écouter le débat. J'ai tout oublié, sauf le fait que je me répétais, en les écoutant, que j'avais bien fait de ne pas perdre mon temps en suivant l'émission. Ce que j'ai évidemment regretté quand j'ai entendu et lu des réactions du lendemain.
Les débats à la RTBF sont rarement de qualité souvent à cause de l'animateur incapable de poser les bonnes questions ou d'écouter les invités.

Est-ce que cette émission a une influence par la suite ?
Je pense qu'elle a permis à de nombreux francophones, surtout des wallons, de prendre conscience à ce qui se disait en Flandre.

Mais de toute façon, l'actualité le montre, les flamands ont déjà réussi à détricoter la Belgique et comme ils s'en f... de ce qui peut se passer, les francophones finiront par s'incliner et le détricotage se poursuivra.

Je continue à ne pas comprendre, pourquoi, dans un si petit territoire, on prétend que les mentalités sont différentes suivant la langue utilisée. Examinons les noms de familles. Des noms français en Flandre. Des noms flamands en Wallonie. Et ceux d'origine étrangère à ce territoire, est-ce la langue adoptée qui devient le moteur de leurs décisions et de leurs réactions ?

Avec la séparation flamand-francophone, du côté francophone, avis tout personnel, les politiciens ont pu se lâcher. Un exemple : l'enseignement n'a fait que se dégrader.
Je préfère les mesures prises par les flamands, mais étant francophone de Bruxelles, je ne suis pas assez idiote pour voter pour l'un d'eux. Faut survivre...

Quoi qu'il advienne, c'est Bruxelles qui paiera le prix fort comme dans le passé.

Je continue à ne pas comprendre, pourquoi, dans un si petit territoire, il faut des lois différentes dès qu'on traverse une frontière invisible. Exemples déjà existants : impôt à l'achat d'un appartement, impôt de succession, taxes régionales (ordure, radio-tv).

A qui la faute ? Flamands ? Francophones ? Aux deux d'après moi.
Dernier exemple en date : le fameux ministre wallon Daerden qui veut faire payer une taxe de circulation supplémentaire et qui a menacé, même en pleine crise de formation de gouvernement fédéral, de faire voter cette loi.

C'est chacun pour soi et le retour au Moyen Age ne fait que s'amplifier.

Malgré l'Europe.

Quelle contradiction...

P.S.
Je vais acheter demain le dvd en espérant qu'il soit possible de le regarder sur l'ordinateur, n'ayant pas acheté de lecteur dvd. Aurai-je le courage de l'examiner ? Je m'énerve d'avance.

17:10 Écrit par Fr@ncine dans Bruxelles Ville et Région | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : belgique |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.