23/07/2007

P1 Postkonkresa ekskurso Tokio Nikko Mito

uk07emblemo-100

92-a Universala Kongreso de Esperanto.
Jokohamo, Japanio
4 - 11 de aŭgusto 2007

Postkongresa ekskurso P1 Tokio, Nikko kaj Mito

Nikko, 140 km norde el Tokio, Mito, 100 km norde.

Dimanĉo 12 aŭgusto 2007.

Matena forveturo de la kongresejo al Tokio, kie ni vizitos
- la Edo-Muzeon,
- la Asakusa-Kannon-Templon,
- Kaminarimon-Pordegon
- kaj Arcade-Aĉetejon,
- kaj krozos la riveron Sumida.

Lunĉo.
Enhoteliĝo en Shinjuku Washington Hotel (adreso: 3-2-9 Nishi-Shinjuku, Shinjuku-ku, Tokio; tel. +81-33-343-3111).

*****************************

Vizitota urbo Tokio kaj vidaĵoj

Edo-Tokio-Muzeo
estas la loko kie la vizitantoj povas
- lerni pri la historio kaj kulturo de Tokio,
- ekkompreni la nuntempan urbon,
- kaj vidi la projektojn pri la estonto de la metropolo.
Tie troviĝas diversaj artaĵoj, manlaboriloj kaj aliaj objektoj de diversaj epokoj, kelkaj originaloj, kelkaj perfektaj reproduktaĵoj.

Asakusa
estas la centro de Shitamachi, laŭlitere "malalta urbo", unu el la malmultaj kvartaloj de Tokio kiu konservis apartan etoson de la malnova Tokio. Ĝi estas facile vizitata piede, sed se vi deziras, vi povas ankaŭ lui iun ĵinrikŝon (veturilon tiratan de homo).

Sensoji (Asakusa-Kannon-Templo)
estas budhista templo en la centro de la kvartalo Shitamachi (Malalta Urbo), fama pro la fakto ke la statuo de diino Kannon, trovita de du frataj fiŝistoj en 628 en la rivero Sumida, eĉ post oftaj reĵetoj en la riverajn akvojn daŭre revenis al ili.
La templo, la plej malnova en Tokio, estis finkonstruita en 645.

Kaminarimon (Kaminari-Pordego)
estas la unua de du pordegoj ĉe la eniro de la Sensoji-Templo.
Konstruita antaŭ pli ol 1000 jaroj ĝi estas la simbolo de Asakusa.

*****************************

En Esperanto, nur la jenaj ligoj :
http://eo.wikipedia.org/wiki/Japanio
http://eo.wikipedia.org/wiki/Tokio

tokyo-01-situation Traduction libre et partielle de la description d’un circuit de quatre jours d’excursion organisé après la clôture du Congrès Mondial d’Espéranto 2007 au Japon.

Dimanche 12 août 2007.
Départ matinal du lieu de congrès pour Tokyo.
Visites prévues à Tokyo :

Le musée Edo
est l’endroit où les visiteurs ont la possibilité d’apprendre l’histoire et la culture de Tokyo, de comprendre la ville actuelle et voir les projets concernant le futur de la métropole. S’y trouvent divers objets d’art, de l’artisanat, et autres objets de diverses époques, quelques originaux et quelques bonnes reproductions.

Asakusa
est le centre de Shitamachi, littéralement "ville basse", l’un des rares quartiers de Tokyo qui ont conservé une atmosphère particulière de l’ancien Tokyo. Il est facile de le visiter à pied, mais si vous le souhaitez, vous pouvez aussi louer un pousse-pousse ("taxi" à deux roues tiré par un homme).

tokyo-02-sensojitokyo-03-kaminarimon

Sensoji
(temple de Kannon à Asakusa)
C’est un temple bouddhique, au centre du quartier Shitamachi, célèbre pour la statue de la déesse Kannon. Trouvée par deux frères pêcheurs en 628 dans la rivière Sumida, malgré de fréquents rejets à l’eau, elle revenait toujours vers les deux frères.
La construction de ce temple, le plus ancien à Tokyo, a été terminée en 645.

Kaminarimon
(Grande Porte Kaminari)
C’est la première des deux portes à l’entrée du temple Sensoji. Construit il y a plus de 1000 ans, c’est le symbole du quartier d’Asakusa.

*****************************

Liens avec parfois des photos :

http://fr.wikipedia.org/... Tokyo.

Le nom TOKYO signifie « capitale de l’est » (par opposition à Kyōto, la précédente capitale, située plus à l'ouest). TO = capitale. Son ancien nom japonais est Edo « porte de la rivière », en référence à la rivière Sumida qui la traverse.

Au sud de la métropole de Tōkyō se trouve la préfecture de Kanagawa qui abrite Yokohama, la deuxième ville du Japon.
À l’est, la préfecture de Chiba où se trouve l’aéroport international de Tōkyō, Narita.

La ville a été entièrement détruite par le tremblement de terre du 1er septembre 1923 et par les bombardements américains lors de la Seconde Guerre mondiale puis reconstruite sans vision globale par la suite.
En plein milieu des quartiers anciens se dressent des gratte-ciel de plus de 200 mètres.
(Atomium de Bruxelles : 102 m)
Contrairement à la capitale historique, Kyōto, Tōkyō a ainsi un plan très alambiqué (où même les Tokyoïtes se perdent). Ses rues à l'aspect hétérogène (et sans nom pour la plupart) sont un mélange de constructions ultra modernes et de bicoques sans âge.

http://www.nippon-tabi.com/visite/... Sensoji, description et photos.
Kinryū-zan Sensō-ji = le temple de la guerre.
Une particulièrement longue allée commerciale (200m) mène au temple depuis l'entrée de la « porte du tonnerre » (kaminari-mon). L'endroit est évidement de nature touristique mais les prix ne sont pas exagérés pour autant. Vous y trouverez tant des confiseries locales et traditionnelles que des kimonos, yukata, etc. Cette allée existait bien avant nos temps modernes et permettait de vendre aux pèlerins les vivres nécessaires à leur pèlerinage.
La kaminari-mon fait quasi toute la renommée du temple. Il s'agit d'une très grande lanterne de papier.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Asakusa
http://fr.wikipedia.org/wiki/Sumida
http://fr.wikipedia.org/wiki/Bouddhiste
http://fr.wikipedia.org/... Sensoji.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Kannon
http://www.tourisme-japon.fr/...tokyo-asakusa.html

Lundo 13 aŭgusto 2007.

Ekskurso en Tokio al
- la Meiji-Ŝinto-Sanktejo,
- Tokio-Turo,
- Nacia Parlamento,
- Imperia Palaco-Placo,
- Akihabara kaj
- Ameyoko-Aĉetcentro.
Lunĉo.

*****************************

Vizitota urbo Tokio kaj vidaĵoj

Meiji-Ŝinto-Sanktejo
estas dediĉita al la spiritoj de la imperiestro Meiji kaj lia edzino, la imperiestrino Shoken. La ejo estis konstruita en 1920 kaj rekonstruita post sia detruo dum la Dua Mondmilito. Ĝi situas apud la bela parko Yoyogi kaj dum la tuta jaro okazas en ĝi diversaj festoj.

Tokio-Turo
estas 333-metra, 9 metrojn pli alta ol ĝia modelo la Eiffel-Turo en Parizo, kaj ĝi ankaŭ estas la plej granda ŝtala turo sen aparta apogo krom la propraj bazoj. Ĝi estis finkonstruita en 1958 kiel simbolo de la ekonomia renaskiĝo de Japanio kaj uzata de televid- kaj radistacioj por dissendi siajn programojn, krom ankaŭ esti turisma allogaĵo de Tokio.

La sidejo de la Nacia Dieto
(Parlamento) estas la loko kie la du leĝdonaj ĉambroj kunsidas. Ĝi estis finkonstruita en 1936 kaj plene farita el nur japanaj materialoj.

Nijubashi,
la duobla ponto, estas la ĉefa enirejo al la imperiestra palaco kaj malfermiĝas nur en tre gravaj okazoj, kiel ekzemple dum la imperiestra naskiĝtago kaj novjaro. Ĝi estas tre vizitata loko en Tokio.

Akihabara
(mallonge: Akiba) estas strato konata pro siaj elektronikaj vendejoj.
En la lastaj jaroj la regiono famiĝis ankaŭ pro tio, ke ĝi iĝis centro de vendado de Mangaj-historioj, komputilludoj kaj animadaj filmoj.

Ameyoko-Aĉetstrato
estas vigla komerca strato en Tokio. La bazarstila strato estis loko de nigra merkato tuj post la Dua Mondmilito. Ameyoko estas mallongigo de Ameya Yokocho (dolĉaĵeja strato), ĉar tie vendiĝis multe da tia varo.

Ginza
estas la plej fama altklasa aĉet- kaj manĝloko en Tokio, kie abundas diversaj aĉetmagazenoj, vestaĵvendejoj, artgalerioj, restoracioj, noktaj kluboj kaj kafejoj.

Lundi 13 août 2007.
Visites prévues à Tokyo :

Le sanctuaire shintô de Meiji
est dédié aux esprits de l’empereur Meiji et de son épouse, l’impératrice Shoken. Le bâtiment a été construit en 1920 et reconstruit après sa destruction pendant la deuxième guerre mondiale. Il est situé près du beau parc Yoyogi et, toute l’année, s’y déroulent des fêtes diverses.

tokyo-04-tour

La Tour de Tokyo.
Haute de 333 m, 9 m de plus que son modèle la Tour Effel de Paris.
(Atomium de Bruxelles : 102 m)
C’est également la plus grande tour en acier sans appui spécial à part ses propres bases. Sa construction a été terminée en 1958 comme symbole de la renaissance économique du Japon et est utilisée par les stations de télévision et de radio pour émettre leurs programmes. Outre le fait que c’est une attraction touristique de Tokyo.

tokyo-05-parlement tokyo-06-Nijubashi

Le siège de la Diète Nationale
(parlement) est l’endroit où se réunissent les deux chambres. Sa construction a été terminée en 1936 et les matériaux sont uniquement japonais.

Nijubashi,
le pont double, est l’entrée principale du palais impérial et n’est ouvert qu’en de très importantes circonstances, comme pour le jour anniversaire de l’empereur et la nouvelle année. C’est un endroit très visité de Tokyo.

Akihabara
(brièvement : Akiba) est une rue connue pour ses magasins d’électronique. Ces dernières années, l’endroit est devenu célèbre car il était devenu le centre de vente de mangas, de jeux d’ordinateur (console de jeux ?) et de films animés (dessins animés ?).

La rue commerçante d’Ameyoko
est une rue très animée de Tokyo. Elle est dans le genre « bazar » et le lieu de marché noir juste après la deuxième guerre mondiale. Ameyoko est une abréviation pour « Ameya Yokocho », c’est-à-dire rue des friandises, car on en vend beaucoup à cet endroit.

Ginza
est l’endroit chic le plus célèbre à Tokio pour les achats et se restaurer. Les magasins sont nombreux, vêtements, galeries d’art, restaurants, night-clubs et cafés.

*****************************

Liens avec parfois des photos :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Meiji_Jingu
http://www.meijijingu.or.jp/english/ Site officiel.
http://fr.wikipedia.org/... Tour de Tokyo.
http://www.tokyotower.co.jp/english/
http://fr.wikipedia.org/wiki/Japon
http://fr.wikipedia.org/... Kokyo, palais impérial.

http://fr.wikipedia.org/... Diète du Japon.
La Diète (Kokkai) désigne au Japon, le parlement.
La traduction "diète" est employée car le terme est celui utilisé pour la constitution prussienne de 1849, dont la Constitution Meiji est inspirée (1889).

Mardo 14 aŭgusto 2007.

Vojaĝo al Nikko, kie ni vizitos
- la Toshugu-Sanktejon
- kaj Rin-Noji-Templon.
Lunĉo kaj enhoteliĝo en Utsunomiya Tobu Hotel Grande (adreso: 5-12 Honcho, Utsunomiya-shi, Tochigi; tel. +81-28-627-0111).

*****************************

Vizitota urbo Nikko kaj vidaĵoj

Toshogu-Sanktejo
estas maŭzoleo de Tokugawa Ieyasu, la fondinto de la Tokugawa ŝoguna dinastio, kiu regis Japanion pli ol 250 jarojn ĝis 1868. Origine modesta, la Toshogu-Maŭzoleo estis pligrandigita dum la 17-a jarcento ĝis la impresa komplekso kun dekoj da ŝintoaj kaj budhistaj temploj situantaj ene de belega arbaro.

Rin-Noji-Templo
estas la plej grava templo en Nikko. Ĝi estis fondita de Shodo Shonin, la budha monaĥo kiu enkondukis budhismon en Nikko.

Kegon-Akvofalo
estas la plej fama akvofalo inter la 48 ekzistantaj en Nikko. La akvo falas 97 metrojn ĉirkaŭita de belega naturo. Ĝi estas unu el la tri plej belaj akvofaloj en Japanio.

Mardi 14 août 2007.
Visites prévues à Nikko :

nikko-02-toshugu-singes

Le sanctuaire de Toshugu
est le mausolée de la dynastie des shoguns Tokugawa, qui ont régné au Japon pendant plus de 250 ans jusqu’en 1868. A l’origine modeste, le mausolée a été agrandi au 17ème siècle jusqu’à l’impressionnante complexité de dizaines de temples shintoïstes et bouddhiques situés dans une forêt de grande beauté.

nikko-03-rinnoji

Le temple Rin-Noji
est le temple le plus important de la ville de Nikko. Il fut fondé par Shodo Shonin, le moine bouddhique qui a introduit le bouddhisme à Nikko.

Les chutes Kegon
sont les plus célèbres parmi les 48 existantes à Nikko. L’eau tombe d’une hauteur de 97 m et est entouré d’une très belle nature. C’est l’une des trois plus belles chutes du Japon.

*****************************

nikko-01-toshugu nikko-02-toshugu-singes

Liens avec parfois des photos :

nikko-04-kegon

http://fr.wikipedia.org/wiki/Nikko
Nikkō (Lumière du Soleil) est une ville du Japon distante d'environ 140 km de Tōkyō vers le nord.
Nikkō se situe au pied des montagnes, au milieu de forêts de cryptomerias, de cèdres et de pins. La décoration des temples, riche de couleurs vives et d'une grande liberté d'expression, est unique au Japon.
Dans le temple Toshogu, construit en 1634, se trouvent les célèbres sculptures sur bois du chat endormi (nemuri neko) et des trois singes de la sagesse attribuées à Hidari Jingoro.
Les Sanctuaires et temples de Nikkō ont été inscrits au patrimoine mondial de l'Unesco en 1999.

http://fr.wikipedia.org/... Toshogu.
http://en.wikipedia.org/... Nikko, Toshigi.
Nikkō Tōshō-gū, Futarasan Jinja, and Rinnoji form a UNESCO World Heritage Site.
Lake Chuzenji and the Kegon Falls lie in Nikkō.

Merkredo 15 aŭgusto 2007.

Vojaĝo al Mito, kie ni vizitos
- la Mashikoyaki-Ceramikaĵejon
- kaj Kairakuen-Parkon.
Lunĉo, forveturo, alveno al Tokio (JR Tokyo Station je la 19h00) kaj fino de la servoj.

*****************************

Vizitota urbo Mito kaj vidaĵoj

Mashikoyaki-ceramikaĵejoj.
Mashiko estas konata pro siaj ceramikaĵoj nomataj Mashikoyaki. Fruaj ceramikaĵoj en Mashiko estas de la Jomon- kaj Yayoi-periodoj. Malgraŭ la kutima penso ke la ceramikaĵoj de Mashiko estas ĉefe brunaj kaj havas rustikan dezajnon, la nuntempaj estas en diversaj stiloj, koloroj kaj en tre kreivaj manieroj faritaj.

Kairakuen-Parko
estas konsiderata unu el la tri plej belaj ĝardenoj en Japanio, ĉefe dank’al siaj pli ol tri mil prunarboj. Ĝi estas relative nova, konstruita en 1841 laŭ mendo de la loka reganto Tokugawa Nariaki. Male ol la aliaj du plej belaj parkoj en Japanio (Korakuen kaj Kenrokuen), Kairakuen dekomence estis malferma ne nur al la regantoj sed ankaŭ al la tuta popolo. Ĝia nomo signifas "parko por esti ĝuata komune".

Mercredi 15 août 2007.
Visites prévues à Mito :

La ville de Mashiko
est connu pour ses poteries appelées Mashikoyaki. On connaît des poteries des époques Jomon et Yayoi. On pense généralement que la poterie de Mashiko est principalement brune et a un design rustique, mais les actuelles poteries sont de divers styles et couleurs et montrent beaucoup de liberté créative.

Le parc de Kairakuen,
ville de Mito,est considéré comme l’un des trois plus beaux parcs du Japon, principalement dû à plus de 3.000 milles pruniers. Il est récent, construit en 1841 à la demande du dirigeant local Tokugawa Nariaki. Contrairement aux deux autres (Korakuen et Kenrokuen), Kairakuen a été ouvert depuis le début non seulement pour ce dirigeant mais également pour toute la population. Son nom signifie littéralement "parc pour être apprécié en communauté".

*****************************

Liens avec parfois des photos :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Mito
Mito, littéralement "porte de l'eau". A une centaine de kilomètres au nord de Tōkyō.
Mito est célèbre au Japon pour son vaste jardin public, le Kairaku-en créé du temps de l'ère Edo et considéré comme l'un des trois plus beaux jardins publics du pays. L'arbre de la ville est le prunier.

La ville est aussi célèbre pour son nattō, aliment japonais traditionnel à base de haricots de soja fermentés, consommé le plus souvent comme accompagnement du riz nature dans la cuisine japonaise, notamment au petit-déjeuner. Son aspect gluant ainsi que son odeur fermentée-ammoniaquée peuvent le rendre assez repoussant pour les gens non habitués, ou au contraire appétissant pour les amateurs de fromages forts (camemberts "bien faits" et coulants).

http://fr.wikipedia.org/wiki/Kairaku-en
http://fr.wikipedia.org/wiki/Mashiko
http://fr.wikipedia.org/wiki/Poterie

mito-01-jomon

http://fr.wikipedia.org/... Période Jomon.

JO = corde, MON = décoration.
Une des quatorze subdivisions traditionnelles de l'histoire du Japon
- 10.000 (fin de la période précéramique paléolithique)
à - 300 (début de la période Yayoi).

Première civilisation au monde à connaître et faire de la poterie, où sont formés des décors en marque de cordes, d'où son nom.

0n a découvert dans la préfecture de Nagasaki des poteries et autres vaisselles à décors appliqués datant approximativement de -12.700

À côté, des poteries simples, sans aucune décoration, qui servaient pour la vie de tous les jours, les artisans en réalisaient aussi d'autres pourvues de décorations sophistiquées faites avec des cordes tordues ou enroulées sur un bâton, et appliquées sur la terre crue. Ces ornementations constituent le premier exemple d'art appliqué, et d'ornementation sans rôle symbolique apparent. Au fur et à mesure de l'évolution de la culture Jōmon, les motifs décoratifs se sont diversifiés, comprenant des impressions de coquillages, de bambous, et surtout l'ajout de flamèches sur les anses et les rebords des récipients.

http://fr.wikipedia.org/... Période Yayoi.

Une des 14 subdivisions traditionnelles de l'histoire du Japon.
- 300 à + 250.
Yayoi est le nom d'un quartier de Tôkyô où des fouilles archéologiques ont pu mettre à jour cette civilisation.
On pense que cette civilisation résulte de migrations de Coréens arrivés dans le nord de Kyûshû et qui se sont mêlés avec la civilisation de Jōmon (théorie émise en 1950).
Les Coréens apportent essentiellement la riziculture. Refoulant progressivement les Aïnus, un peuple shamanique venu de Sibérie quelques millénaires plus tôt, vers l'extrême Nord de l'île d'Hokkaido.

Durant l'ère de Yayoi, les Japonais fabriquèrent des objets de cérémonie, des miroirs et des armes en bronze.
Au premier siècle après Jésus-Christ, le fer est utilisé pour les outils destinés à l'agriculture et pour les armes.
Les poteries de cette période sont fabriquées avec des techniques plus compliquées que celles de la période précédente (elles sont notamment cuites à des températures plus élevées) mais leur décoration est toutefois plus sobre.

09:35 Écrit par Fr@ncine dans Ailleurs | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : japon |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.