03/05/2007

Commune de Laeken

01233a

La commune de Laeken.

D’après Léopold II, par Christian Lannoye, parcours Artis-Historia, 1993.

En 1827, la commune de Laeken comptait 1500 habitants.
Elle est exclusivement rurale et située à une grande distance de la capitale Bruxelles.
Un siècle plus tard, sa population dépasse les 30.000 habitants.
Le roi Léopold II y a créé de nombreux espaces verts, le domaine royal à lui seul constitue un tiers de la superficie de la commune.
Le roi s’intéressa à cette commune.
Presque toutes les voiries en furent tracées sous son règne
et organisées à partir de son église, l’église Notre-Dame.

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx


01233b Annexion de la commune de Laeken.

D’après Histoire de Bruxelles, par Renée Dons, Edition De Boeck, 1947, page 105.

Adolphe Max est bourgmestre de la Ville de Bruxelles de 1909 à 1939.

L’après-guerre de 1914-1918 vit se réaliser un projet dont le bourgmestre Adolphe Max fut un des artisans les plus décidés : l’incorporation à la ville du second district.
Cette mesure était nécessitée
- par l’extension des installations maritimes,
- par la création d’un avant-port.

Une loi autorisa, en 1921,
l’annexion des communes de Laeken, de Haren, et de Neder-over-Hembeek
ainsi que de portions de territoire des communes de Schaerbeek et de Molenbeek-Saint-Jean.
Il était indispensable que la ville pût administrer le territoire sur lequel se trouvait l’avant-port de Bruxelles, et y exercer son droit de police.

L’Exposition universelle et internationale de 1935 couvra de ses bâtiments et de ses jardins le plateau du Heysel nivelé et urbanisé.
Les palais du Centenaire et le stade sont des souvenirs de cette exposition.

C’est à l’initiative du bourgmestre que l’on doit l’institution d’une Foire Commerciale organisée chaque année depuis 1921, d’abord dans le Parc du Cinquantenaire et après 1935 dans les Palais du Centenaire au Heysel.

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

En 1958, Exposition universelle dont le plus célèbre souvenir est l’Atomium.

Les commentaires sont fermés.