19/03/2007

Se promener près du Woluwe Shopping Center

Carte pour se promener près du Woluwe Shopping Center

michelin-woluwe1michelin-woluwe2

 

Printemps boulevard de la Woluwe

01-0016802-00170

03-0016104-00164

05-0015506-00166

Le printemps en avance avenue de la Woluwe à Woluwe-Saint-Lambert.
En partant du Centre commercial (shopping) à gauche sur le trottoir de droite.
Ensuite de l’autre côté en direction du centre commercial.

C’est l’automne, de nombreux arbres encore sans feuilles.
Ce qui permet d’apercevoir à travers le fouillis de branchages le moulin à vent transféré de la région de Tournai sur la commune de Woluwe-Saint-Lambert.

Malheureusement je ne connais pas les noms d’arbres et d’arbustes.

Devant l’immeuble numéro 100 du boulevard de la Woluwe, une sculpture qui me fait penser à un oiseau.
Malheureusement comme c’est le cas souvent, aucune indication à ce sujet, ni dans les livres sur la commune que je possède.

07-0022708-00230

09-0022410-00226

 

Printemps avenue Emile Vandervelde

11-0023412-00236

13-0024614-00247

15-00250 16-00254 17-00255

Le printemps en avance dans l’avenue Emile Vandervelde à Woluwe-Saint-Lambert.
En quittant le centre commercial (shopping) de Woluwe-Saint-Lambert, traverser le boulevard de la Woluwe pour se balader dans l’avenue Emile Vandervelde.

 

Qui était Emile Vandervelde ?
Indication sur une plaque : Ministre d'Etat.

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

D’après « Ces Belges reflets de la Belgique », par Léo Moulin, éditions Elsevier, Bruxelles, 1980.

Emile_Vandervelde-wikipedia Emile Vandervelde, 1866-1938.
Né à Ixelles le 25 janvier 1866. Mort à Bruxelles.
Emile Vandervelde a été l’une des figures les plus éminentes du socialisme démocratique belge et européen.

Journaliste, docteur en droit, écrivain.
Il a été plusieurs fois appelé à des postes ministériels.

Ce qui l’a rendu célèbre, c’est la loi Vandervelde de répression de l’ivresse interdisant la consommation d’alcool dans les établissements publics.

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

D'après http://www.ps.be/
Emile Vandervelde.
Docteur en droit, en sciences sociales et en économie politique, avocat, professeur à l'Université Libre de Bruxelles.
Emile Vandervelde entre au Parti Ouvrier Belge, dont il assure la présidence de 1933, date de la création de la fonction, jusqu'à sa mort.
Député de Charleroi (1894) puis de Bruxelles (à partir de 1900), il mena le combat pour le suffrage universel.
Membre du Conseil des ministres dès 1916, ministre de l'Intendance de 1917 à 1918, de la Justice de 1918 à 1921 et des Affaires étrangères de 1925 à 1927. Membre du Conseil des ministres de 1935 à 1936 et ministre de la Santé publique de 1936 à 1937.

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Voir aussi
http://www.belgium.be/...
http://fr.wikipedia.org/...

 

Chapelle Marie la Misérable à Woluwe-Saint-Lambert

Une promenade du côté du Woluwe Shopping Center ?
Traverser le boulevard de la Woluwe.
L’avenue Emile Vandervelde est perpendiculaire au boulevard.
A gauche le site Hof Ter Muschen.
A droite on arrive rapidement à la Chapelle de Marie la Misérable.

50-0024151-0024352-00249

Texte du panneau extérieur :
Chapelle gothique dont l’origine remonte sans doute au 14ème siècle.
Remaniée à diverses reprises jusqu’à sa restauration en 1970.
La chapelle de Marie la Misérable rappelle l’histoire émouvante,
contée par le dramaturge Michel de Ghelderode dans sa pièce Marie la Misérable de 1952,
d’une petite paysanne victime des agissements d’un puissant personnage
dont elle avait repoussé les avances.
Le séducteur éconduit avait, pour se venger, glissé dans son sac un vase précieux
puis l’avait accusée de vol.
Injustement condamnée, la jeune fille fut enterrée vivante.

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Source :
Woluwe-Saint-Lambert, guides des communes de la Région Bruxelloise, Guides CFC-Éditions, 2001.

Chapelle Notre-Dame des Sept Douleurs, mieux connue sous le nom de Marie la Misérable.
Surplombe la vallée de la Woluwe depuis six siècles.
Appartenait à la seigneurie de Stockel.

Selon la légende, une jeune fille, Marie, vivait à Woluwe-Saint-Pierre, vers 1300.
Elle se retira dans un ermitage pour se livrer à la prière et aider les pauvres.
Un jour, elle se refusa à un jeune homme du lieu, qui, pour se venger, trouva le moyen de la faire juger pour un vol qu’elle n’avait pas commis.
Elle fut enterrée vive.
Dès ce moment, celui qui l’avait fait condamner fut frappé de folie.
Il ne retrouva la raison qu’en venant se recueillir régulièrement dans la chapelle érigée sur le lieu du supplice.

Pour certains, cette légende servait à justifier un pèlerinage local.

La chapelle est ceinte d’un jardin réalisé par l’architecte-paysagiste René Péchère en 1975.
Ensemble classé en 1959.

Dans le quartier il y a de nombreuses villas de style 1900 aux gabarits modestes, dotées de grands jardins.

53-0024054-0023955-00259

56-0024457-0024858-00261

Au carrefour Vandervelde-Chapelle, une sculpture de Nicole Lefebvre, le Danseur de Mudra, installée à l’initiative de la Région de Bruxelles-Capitale en 1995.

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

D’après un promeneur que j’ai rencontré, la chapelle n’est plus utilisée par la paroisse mais est utilisée pour des concerts.

La photo de la sculpture montre que, par temps clair, on distingue au loin la tour Reyers des radios et télévisions belge francophone et flamande.

 

Michel de Ghelderode né Adémar Martens

Michel-de-Ghelderode

Qui était Michel de Ghelderode ?

http://www.ghelderode.be/
http://www.ghelderode.be/th_marie.htm
Site d’une fondation internationale.
Dramaturge.
Né à Ixelles (commune de la Région de Bruxelles) le 3 avril 1898.
Quatrième et dernier enfant d'Henri-Alphonse Martens, employé aux Archives Générales du Royaume, et de Jeanne-Marie Rans qui choisissent de le prénommer Adémar, Adolphe-Louis.

Bien que de parents flamands, il est éduqué en français pour des raisons de promotion sociale.
Sur le plan affectif, il est profondément meurtri par l'attitude d'un père autoritaire et marqué par les récits terrifiants d'une mère superstitieuse et craintive.
Ghelderode reçoit son instruction auprès des " messieurs-prêtres " de l'Institut Saint-Louis.
A 16 ans, une atteinte aiguë de typhus lui fait frôler la mort. Cette expérience tragique, qui laissera des traces dans tout son oeuvre, l'oblige à arrêter ses études.

Il tient, dès 1917, une chronique artistique dans un hebdomadaire de la capitale, Mercredi-Bourse.
Dès 1918, le jeune auteur commence à signer ses oeuvres Michel de Ghelderode, nom qui ne deviendra cependant son patronyme officiel qu'à dater de 1930.

En 1923, il entre comme employé à l'administration communale de Schaerbeek.

Il publie, pendant la guerre, un recueil de douze fascinants contes " crépusculaires ", Sortilèges, puis les chroniques Choses et gens de chez nous qu'il a tenues, chaque semaine d'avril 1941 à août 1943, au micro de Radio-Bruxelles.
Cette collaboration à la radio de l'occupant lui est lourdement reprochée après la Libération et conduit à sa révocation par la commune de Schaerbeek.
Après enquête, cette révocation est transformée par le ministre de l'Intérieur en une suspension disciplinaire de trois mois.
Après quoi, l'Administration le pensionne pour cause de maladie.

Paris connaît, de 1949 à 1954, ce qu'il est convenu d'appeler la "ghelderodite aiguë".
Son théâtre complet est ainsi publié chez Gallimard, ses pièces commencent à être jouées un peu partout dans le monde.
Ghelderode devient un auteur connu, sujet de thèses, d'ouvrages, d'interviews, d'émissions télévisées.
Il s'éteint le 1er avril 1962 à Schaerbeek.

L'univers ghelderodien :
une Flandre imaginaire, située dans un temps mythique - le XVIe siècle d'Ulenspiegel, le héros de Charles De Coster - et dans un espace fabuleux - celui des tableaux de Bruegel et Bosch - peuplé de personnages allégoriques
.

Marie la Misérable (1952), œuvre de commande du Syndicat d'Initiative de Woluwe-Saint-Lambert pour célébrer le 650e anniversaire du martyre de la sainte locale.

Il a habité rue Lefrancq à Schaerbeek.

http://fr.wikipedia.org/..Michel_de_Ghelderode
Michel de Ghelderode est le créateur d'un univers fantastique et inquiétant, souvent macabre, grotesque et cruel.
Il est enterré au cimetière de Laeken (Bruxelles-Ville extension Nord).

http://www.ulb.ac.be/musees/ghelderode/..
http://www.bib.ulb.ac.be/...michel-de-ghelderode..
Musée-bibliothèque Michel de Ghelderode, tel 02 650 24 23(02 649 72 62), Campus du Solbosch
ULB CP180, avenue F.D. Roosevelt 50, 1050 Bruxelles. Horaires d’ouverture : du lundi au vendredi de 9 à 12h, uniquement sur rendez-vous. Prix : gratuit pour tous.
Le Musée-Bibliothèque Michel de Ghelderode reconstitue l'univers du dramaturge : dans une partie de son mobilier (une autre partie avait été cédée par le dramaturge, de son vivant, à la Bibliothèque Royale) entouré d'une série d'objets (folkloriques, curieux ou bizarres) et de tableaux souvent sombres, parfois d'inspiration religieuse.

Autres liens :
http://www.lesbaladins.be/06gheld.html
http://www.kuleuven.be/vlr/981gheldero.htm
http://www.belgium.be/...Id=24476

 

Site Hof Ter Musschen à Woluwe-Saint-Lambert

Une promenade du côté du Shopping Woluwe Center ?
Traverser le boulevard de la Woluwe, parcourir le boulevard à gauche pour longer le site du Hof Ter Musschen (Ferme aux Moineaux). Les arbres étant encore sans feuilles, à un certain moment on peut, à travers les branchages, apercevoir le moulin à vent installé sur une butte artificielle.
Avant d’atteindre la limite de la Région Bruxelloise, tourner à droite dans l’avenue de Hippocrate pour atteindre la clinique Saint-Luc, les auditoires de l’Université Catholique de Louvain en Woluwe, la ferme Hof Ter Musschen et le moulin à vent.
Personnellement je choisirais samedi, dimanche ou jours fériés pour trouver suffisamment de places gratuites pour se garer. Les autres jours, ne pas oublier d’alimenter les horodateurs.

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Le site Hof Ter Musschen

18-0017119-0017320-00174

21-0017522-0017723-00178

Voir :
http://www.cebe.be/
CEBE = Commission de l’Environnement de Bruxelles et Environs.
Objectifs : protection de l’environnement, conservation du patrimoine, gestion et animation des sites naturels, par exemple le site semi-naturel de l’Hof Ter Musschen. Organisation de visites guidées.
Le site signale en février que le renard roux a été observé à l’Hof Ter Musschen.

http://www.cebe.be/...presentation...
Le site de l'Hof ter Musschen (Ferme aux Moineaux) est une relique typique d'un paysage rural brabançon.
Sur la page concernant les plantes du site, une phrase à relever :
Les prairies à chevaux hébergent deux plantes tout à fait intéressantes : la Dame de onze heures, dont les pétales ne s'ouvrent qu'en fin de matinée...

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

La ferme Hof Ter Musschen

24-0020925-0021026-00211

27-0018028-00185

Sur le panneau :
La ferme Hof Ter Musschen, l’une des plus anciennes de Woluwe-Saint-Lambert, témoigne de l’important passé agricole de la commune.
Elle fut exploitée pendant plusieurs générations par une même famille.
De plan carré, les bâtiments s’intègrent dans un site couvrant de nos jours quelque huit hectares et comprenant une vaste zone humide dont la riche végétation constitue un habitat idéal pour de nombreuses espèces d’oiseaux.
Un chemin creux, pavé et bordé de haies champêtres, longe le site. Ce chemin figure déjà sur la carte des Pays-Bas dressée par le comte de Ferraris vers 1775.

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Le moulin à vent

29-0020830-00181

31-0018832-0019633-00191

D’après le texte du panneau :
Le moulin à vent a été construit vers 1767 à Esplechin, près de Tournai.
Il a failli disparaître.
Le docteur Duthoit l’a racheté dans les années 1930, l’a soigneusement restauré et le sauva.
En 1960, la veuve du docteur Duthoit en fait don à la commune de Woluwe-Saint-Lambert qui le transfère sur son territoire.
Une vingtaine d’années plut tard, un incendie nécessita une nouvelle et importante restauration et sa réédification à son emplacement actuel.

(Tournai est une ville située au sud-ouest de Bruxelles)
Pour Tournai, visitez le blog de Véronique
http://tournaimaville.skynetblogs.be/

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Les chevaux sur le site Hof Ter Musschen

34-0019335-00207

36-0020137-0020338-00204

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

L’Université Catholique de Louvain en Woluwe

39-0018240-0021241-00213

Par l’avenue de Hippocrate, on longe le site du Hof Ter Musschen à droite
et on arrive à la clinique Saint-Luc, hôpital de l’UCL, Université Catholique de Louvain en Woluwe.
On atteint les auditoires en tournant à droite dans l’avenue Mounier en direction de la ferme des Moineaux et du moulin à vent, ou par l’avenue Emile Vandervelde.

D’après le Larousse.
Hippocrate : médecin grec, né dans l’île de Cos vers 460 av JC.
Son éthique est à l’origine du serment que prêtent les médecins (serment d’Hippocrate).

A l’angle du boulevard de la Woluwe et de l’avenue de Hippocrate, on se trouve à quelques mètres de la limite de la Région de Bruxelles. Quelques mètres et le passage en Flandre.

42-00214

 

Clos Hof ten Berg à Woluwe-Saint-Lambert
L’ancienne ferme abbatiale Hof Ter Musschen

43-00219 44-00216

45-00217 46-00218

De l’avenue de Hippocrate, on traverse le boulevard de la Woluwe pour se promener dans le clos Hof Ten Berg.

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Source :
Woluwe-Saint-Lambert, guides des communes de la Région Bruxelloise, Guides CFC-Éditions, 2001.

Un monument du patrimoine local a donné son nom au quartier Hof ten Berg dans le nord de la commune de Woluwe-Saint-Lambert.
C’est l’ancienne ferme abbatiale Hof ten Berg, dont les bâtiments, aujourd’hui reconvertis, se situent 20 et 22 clos Hof ten Berg.

Cette vieille exploitation, qui appartenait aux origines à l’abbaye de Forest, apparut dans les textes en 1237, quoiqu’on pense qu’elle existait déjà au 12ème siècle. Elle gérait un domaine d’une centaine d’hectares et exploitait un moulin à eau, situé en contrebas, sur la Woluwe, la rivière qui traverse la commune.
Les anciennes étables, datant des 18ème et 19ème siècles, ont été converties en habitations.
Des vestiges d’une grange de 1820-1830 subsitent.

A la fin du 18ème siècle, l’Hof ten Berg constituait l’exploitation agricole la plus importante de Woluwe.

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Source :
Du côté de Woluwe-Saint-Lambert, texte de Marc Villeirs (historien communal), illustrations (pastels) de Dany Gilson, Bernard Gilson Éditeur, 2006. (un très beau livre)

L’Hof ten Berg, doyenne des fermes de la commune (les documents révèlent son existence dès 1117), gérant la plus grande superficie de terres (plus de 100 hectares d’un seul tenant entre la Woluwe et la chaussée de Louvain), elle comptait parmi les fleurons de sa propriétaire, la puissante abbaye de Forest.

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Une figure pittoresque, le fermier François De Clerck (1744-1814).
A découvrir dans ces deux livres.

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

L’avenue Marcel Thiry

Après la ferme, tourner à gauche et on arrive rapidement à l’avenue Marcel Thiry pour rejoindre le boulevard. Si les arbres n’ont toujours pas de feuilles, on a une nouvelle vue sur le moulin à vent du Hof Ter Musschen. (Voir l'autre billet du jour relatif au site Hof Ter Musschen).

47-0022348-0022149-00222

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Marcel Thiry

http://fr.wikipedia.org/...Marcel_Thiry
Marcel Thiry (1897-1977) est un écrivain belge. En hommage à son œuvre, le nom d'une avenue lui a été dédié à Woluwé-Saint-Lambert.
Il est le père de la virologue Lise Thiry.

http://www.wallonie-en-ligne.net/...Thiry_Marcel
Reçu à l'Académie royale de Langue et de Littérature françaises (1947), il en sera le secrétaire perpétuel de 1960 à 1972.

Commentaires

mon beau père l'a très bien connu il fut membre du parti ouvrier belge et particpa aux manifestation de La louvière au côté d'Emile Vandervelde .. il aimait raconter cette épopée du monde des travailleurs .. s'étant marié très tard je n'ai pas connu longtemps mon beau père ..mais c'était un vrai socialiste ..
Bonsoir Fr@ncine

Écrit par : aramis-dingo | 19/03/2007

Les commentaires sont fermés.