01/01/2007

Lettre au monde politique

Texte rédigé le samedi 23 décembre 2006.
Interpeller nos représentants.

Dans le quotidien Le Soir d’aujourd’hui 23 décembre 2006.

Interpellez vos représentants dans « Le Soir ».
Pourquoi pas un brin de démocratie participative ?
Une nouvelle année électorale s’annonce.
Posez vos questions, faites des suggestions.
Soyez brefs (1000 caractères espace compris)
.
Par courriel : forum@lesoir.be

Voici le texte que j’ai rédigé ce jour-là.
Je souhaitais le relire et le compléter.
Mais je n’ai aucune envie de faire d’efforts supplémentaires et inutiles.

Je ne sais si je vais envoyer le texte.
Cependant en relisant le texte du Soir, je me suis prise au jeu des 1000 caractères.
Pour le fichier Word, il faut cliquer dans le menu
Fichier/ Propriété/ Statistiques.
Première version : 234 mots, 1444 caractères (espaces compris).
Deuxième version : 160 mots, 975 caractères (espaces compris).

Mesdames, Messieurs,

Le respect doit être réciproque.
Le mot « politiciens » est péjoratif.
Quelqu’un, suite à une émission de la télévision, suggérait qu’on utilise le mot « élu » comme en France.
Ce mot ne m’empêcherait pas de me méfier du monde politique.
Car je ne peux élire qu’un(e) canditat(e).
Il n’est pas certain que cette personne soit respectable à mon point de vue si je la connaissais.

Mesdames, Messieurs, Politicien(ne)s, Élu(e)s du monde politique,
Respectez vos électeurs.
Nous savons que les relations sont faites de compromis.
Nous avons le droit de les connaître et de les juger.
A vous de nous les expliquer avec respect.
Nous serons peut-être furieux, mais nous nous intéresserons peut-être à la politique.

Allez dans les écoles. Il paraît que vous vous défilez.
Commencez par les jeunes avant qu’ils ne se détournent de vous pour se tourner vers ceux qui leur mentent comme vous mais avec plus d’habileté.

Arrêtez de faire semblant devant les caméras de vous disputer pour ensuite vous amuser comme des petits fous.
Vous n’êtes pas au théâtre même si vous avez intérêt à connaître les ficelles des comédiens.
Je vais au théâtre ou au cinéma pour me distraire.
Nos Élus sont des comédiens que je n’ai aucune envie d’écouter.

Mesdames, Messieurs, Politicien(ne)s, Élu(e)s du monde politique,
Respectez vos électeurs.

Une habitante de Schaerbeek, la Cité des Ânes,
une commune devenue célèbre aux dernières élections.

Le mot « politiciens » est péjoratif.
Le mot ÉLU comme en France ne m’empêcherait pas de me méfier du monde politique.

Nous savons que les relations sont faites de compromis.
Que le monde politique nous les explique avec respect.
Nous serons peut-être furieux, mais nous nous intéresserons peut-être à la politique.

Allez dans les écoles. Il paraît que vous vous défilez.
Commencez par les jeunes avant qu’ils ne se détournent de vous pour se tourner vers ceux qui leur mentent comme vous mais avec plus d’habileté.

Arrêtez de faire semblant devant les caméras de vous disputer pour ensuite vous amuser comme des petits fous.
Vous n’êtes pas au théâtre même si vous avez intérêt à connaître les ficelles des comédiens.
Je vais au théâtre ou au cinéma pour me distraire.
Nos Élus sont des comédiens que je n’ai aucune envie d’écouter.

Mesdames, Messieurs, Politicien(ne)s, Élu(e)s du monde politique,
Respectez vos électeurs.

Une habitante de Schaerbeek, la Cité des Ânes.

13:54 Écrit par Fr@ncine dans Bruxelles Ville et Région | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : elections |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.