16/06/2006

Mort de Jean Roba père de Boule et Bill

 

= = = = = = = = = = = = = = = = =
Boule et Bill à la Rue des Chevreuils.

d'après Jean Roba.
Voir également le parcours BD à Bruxelles sur le site
www.brusselsbdtour.com
et pour la statue à Jette, cliquez ici.

 

= = = = = = = = = = = = = = = = =
Jean Roba, un dessinateur bruxellois de BD.

Jean Roba

Roba, le père de Boule et Bill.
Un dessinateur bruxellois.
Un géant de la BD belge.
Mort à 75 ans.

Funérailles mercredi à Jette (commune de la Région de Bruxelles).

Pour la photo, cliquer ici.

Pour la peinture murale de Boule et Bill à la rue des Chevreuils
(place du Jeu de Balle où a lieu le marché aux puces)
voir mes billets de la journée sans voiture de septembre 2003.

 

= = = = = = = = = = = = = = = = =
Jean Roba dans La Libre Belgique.

D’après le journal La Libre Belgique de jeudi 15 juin 2006.
Rédigé par Francis Matthys.

C’est en décembre 1959, dans un mini-récit écrit par Maurice Rosy et publié dans « Spirou » qu’apparurent Boule et son compagnon Bill à quatre pattes.
Boule, à l’éternelle salopette bleue, a toujours bon coeur, tandis que son chien, Bill, qui est son confident, formule des réflexions qui pourraient lui valoir quelque cousinage avec le Milou d’Hergé.
Depuis 2003 (quand parut « Quel cirque ! » chez Dargaud), c’est l’assistant de Roba, Laurent Verron, qui dessine les planches.
Boule et Bill, un petit monde d’humour et de tendresse, d’où sont bannis les méchants : ici, rien que du bonheur (et tant pis pour ceux que cela fait grincer, qui estiment que c’est une vision édulcorée de la société) ; des histoires qui se déroulent dans un monde non crispé, non hérissé.

C’est le 28 juillet 1930 que Jean Roba naquit à Schaerbeek.
Ketje d’origine (comme les Quick et Flupke d’Hergé), Roba le restera jusqu’au bout.

Après avoir travaillé dans une agence de publicité, il deviendra, dès la fin des années 1960, l’un des bras droits d’André Franquin pour deux, trois aventures de « Spirou ».
Pour créer Boule, Roba s’est inspiré de son fils, Philippe, qui allait diriger, plus tard, les affaires de son papa au coeur d’or.

Dessiner ?
A trois ans déjà, Roba le faisait, entre deux promenades au parc Josaphat où il apprit à aimer les animaux.
Dès ses dix ans, et pendant dix ans, Jean Roba suit les cours du soir de l’académie de Molenbeek.
Pour travailler dans un atelier, il quitte l’école à quinze ans.
L’appel de la bande dessinée l’emportera sur la peinture.

Roba avouait volontiers qu’il approuvait Gilbert Cesbron (le dramaturge oublié d’ « Il est minuit, docteur Schweitzer » et romancier de « Chiens perdus sans colliers ») pour qui « on est de son enfance comme on est de quelque part ».

>vvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvv
Schaerbeek et Molenbeek, deux communes de la Région de Bruxelles.
KETJE = petit garçon en bruxellois.

 

= = = = = = = = = = = = = = = = =
Jean Roba dans Le Soir.

D’après le journal Le Soir de jeudi 15 juin 2006.
Par Daniel Couvreur.

Un matin froid de 1955, un cocker noir égaré et transi trouve refuge chez Jean Roba.
Quatre ans plus tard, le cocker se transforme en héros de papier
.
Boule, le petit garçon modèle, et Bill, le cocker farceur, ont fait entrer Roba dans la légende du journal Spirou et de l’Ecole belge de la bande dessinée.

Le premier job de Jean Roba sera de dessiner des vitraux. Il retouchera des photos, reproduira des tableaux de maîtres et réalisera une campagne de pub pour un savon, avant d’illustrer un premier conte de Noël dans le journal Spirou, puis de crayonner des histoires de l’Oncle Paul et un petit Sioux.

Le 12 novembre 1959, Boule et Bill naissent sous forme d’un puzzle-concours, suivi d’un mini-récit à plier soi-même : Boule et Bill contre les mini-requins. Un an plus tard, ils deviendront les vedettes inusables du gag en une planche.

Francois Deneyer, le directeur de la Maison de la bande dessinée à Bruxelles : « Roba était hospitalisé depuis quelque temps. Il souffrait d’un cancer. C’était incontestablement un des tout grands de la bédé.

Roba, le dessinateur disparu, dans le journal du 23 juillet 1992 : « J’avais simplement envie de dessiner les aventures marrantes d’un petit bonhomme et de son chien. »

 

= = = = = = = = = = = = = = = = =
Roba dans la Dernière Heure.

Dans le journal La Dernière Heure.

Les commentaires sont fermés.