01/06/2006

Clowns et magiciens sans frontières

clowns et magiciens sans frontières

D’après Swarado (= complément dans le journal Le Soir pour ados) du 30 mai 2006.

Le principe de Clowns et magiciens sans frontières :
apporter de la joie et du rire aux populations en détresse,
comme d’autres offrent des soins et des médicaments.
Une urgence
.

Laurent Ancion :
Pourquoi avez-vous fondé Clowns et magiciens sans frontières ?

Kevin Brooking, un des fondateurs de l’association :
Comme artiste de cirque, je voyageais beaucoup.
Il y a vingt ans, au Maroc, notre petite bande de jongleurs a été assaillie par des enfants qui mendiaient.
On a sorti nos balles et nos quilles pour leur montrer des petits numéros.
Tout à coup, les enfants ont disparu.
On allait reprendre notre route, quand ils sont revenus.
Ils étaient le double !
Ils avaient été chercher leurs amis et leurs familles.
On a compris que le langage du cirque était un langage universel
qui apporte autre chose que les moyens matériels
.

On ne remplace pas le pain par le rire.
Les Clowns et magiciens sans frontières d’Espagne sont arrivés en Asie trois mois après le tsunami.
Les enfants et les adultes qui ont connu des événements très graves, comme une guerre ou la mort de proches, ont besoin de sortir d’eux-mêmes.
Le rire est quelque chose de très sain.
Quand on rit, on respire, on s’ouvre.
C’est un médicament.

Le rire crée des liens immédiats.
C’est important, surtout face à des populations qui s’opposent.
On a joué en Inde pour des hindous et des musulmans, dans une cour d’école.
Et tous ont ri ensemble.

Journée de soutien, le 3 juin à 15h et à 20h30
à Tour et Taxis, 11 rue Picard, 1000 Bruxelles.
A pied ou en bus au départ de la gare du Nord.

Site : http://www.cmsf.be

00:08 Écrit par Fr@ncine dans Web | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.