21/04/2006

Joe Van Holsbeeck Gare Centrale

 

= = = = = = = = = = = = = = = = =
Billet du jour posté à 00h13

Meurtre de Joe Van Holsbeeck et la justice.

Point d'interrogation, Le Royer

D’après le journal Le Soir de mercredi 19 avril 2006

Comment la justice sera rendue ?

Un policier confie :
- L’agression de Joe n’est malheureusement qu’une agression de plus. Celle-ci, malheureusement, a été plus loin que les autres. Les menaces au couteau sont courantes. Mais elles sont rarement résolues. Cette fois-ci la lame a été trop loin.

Les « petits délits urbains » ne sont que rarement poursuivis par le parquet.
Les remises en liberté immédiates de jeunes délinquants pourtant suspectés de faits d’une gravité proche de celui fatal à Joe suscitent régulièrement la grogne des policiers de terrain qui ont l’impression d’arrêter « inutilement des délinquants qui se trouvent ainsi confortés dans leur sentiment d’impunité ».

Un autre policier déplore que le « prétexte de manque de place dans les institutions pour jeunes » permet à ceux-ci de « revenir nous narguer dès leur sortie » du parquet.

Quel sera le sort judiciaire des deux auteurs du meurtre ?
S’ils sont mineurs, ils seront déférés aux juridictions de la jeunesse.
L’examen des faits, de leur personnalité, des réquisitions du parquet et de l’avis des parties civiles, pourrait conduire le juge de la jeunesse à se déssaissir au profit des juridictions pour adultes ou, au contraire, prononcer une mesure de placement dans une institution ouverte ou fermé pour jeunes délinquants.

vvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvv

D’après le journal La Dernière Heure de jeudi 20 avril 2006

En théorie, les mineurs ne peuvent être jugés par une juridiction pour adultes ni être mis en prison.
Par conséquent, bien souvent, ce sentiment d’impunité entraîne certains délinquants à devenir des multirécidivistes.

Le juge de la jeunesse responsable du dossier d’un jeune de moins de 18 ans mais de plus de 16 ans peut décider de se dessaisir. Cela signifie que le dossier sera traité par la justice pour adultes.

La règle n’est pas automatique.
Certains se souviennent de l’affaire Bilal, du nom de cet adolescent de 13 ans qui avait en 1998, tué Patrick Mombaerts à coup de barre de fer.
En première instance, l’adolescent avait écopé d’une admonestation du juge de la jeunesse.
En appel, ses parents ont écopé d’une amende.
Bilal a passé 7 mois en IPPJ.
Patrick Mombaerts a pourtant été tué.

vvvvvvvvvv

IPPJ = Institutions publiques de protection de la jeunesse
Pour la page du site de la Communauté francophone Wallonie-Bruxelles,
cliquer ici.

 

= = = = = = = = = = = = = = = = =
Billet du jour posté à 00h15

La Maman de Joe Van Holsbeeck.

journal La Capital

D’après le journal La Dernière Heure de jeudi 20 avril 2006
Pour l’article en ligne, cliquer ici.

La Maman de Joe Van Holsbeeck :

«Je voudrais d'abord que tous les autres parents qui ont vécu un jour ce drame horrible qu'est celui de perdre son enfant sachent que nous partageons leur douleur. Des centaines d'entre eux se demandent sans doute pourquoi la mort de Joe a suscité une telle mobilisation alors que celle de leur enfant est peut-être passée inaperçue. Des enfants meurent tous les jours sans que l'on en parle au journal. Leurs parents se retrouvent alors seuls face à leur peine. Nous avons eu cette chance, si j'ose dire, d'être soutenus. C'est à nous à présent de soutenir les autres parents, à qui on rouvre les plaies en médiatisant la mort de notre fils. Qu'ils sachent que nous comprenons leur douleur, que nous les soutenons».

La maman refuse également que la mort de son fils profite aux partis extrémistes. Elle ne veut surtout pas que tous les jeunes d'origine maghrébine soient victimes de ce drame.
«Qu'on ne vienne pas me demander de haïr tous les Arabes. Les jeunes qui ont tué mon fils sont des racailles. C'est envers ce genre d'individus que j'éprouve de la haine. Mais qu'on ne vienne pas faire de généralité. Des racailles, on en trouve partout».

vvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvv

La Maman de Joe Van Holsbeeck :

« Jai entendu dire que certains se disaient : Oh, de toute façon, ce Joe n’était qu’un bourgeois. Il n’avait qu’à pas se promener avec son MP3 ! Je suis horrifiée. Mon fils a toujours connu la valeur de l’argent. Il refusait tout ce qui était superficiel. Il était tout simplement un fan de musique. Alors, il a décidé de s’acheter un MP3 de qualité. Il a travaillé longtemps pour obtenir l’argent nécessaire pour se le payer. »

« Joe n’a jamais claqué une porte, n’a jamais boudé face à l’une de mes décisions.
Souvent, il dévalait les escaliers, arrivait dans le salon et criait : J’aime la vie, maman ! »

 

= = = = = = = = = = = = = = = = =
Billet du jour posté à 00h18

Les Copains d'abord de Georges Brassens.

Les copains d’abord de Georges Brassens

Non, ce n'était pas le radeau
De la Méduse, ce bateau
Qu'on se le dis’ au fond des ports
          Dis’ au fond des ports
Il naviguait en pèr’ peinard
Sur la grand-mare des canards
Et s'appelait les copains d'abord
          Les copains d'abord.

Ses fluctuat nec mergitur
C'était pas d’ la littératur’
N'en déplais’ aux jeteurs de sort
          Aux jeteurs de sort
Son capitaine et ses matelots
N'étaient pas des enfants d’ salaud
Mais des amis franco de port
          Des copains d'abord.

C'étaient pas des amis de lux’
Des petits Castor et Pollux
Des gens de Sodom’ et Gomorrh’
          Sodom’ et Gomorrh’
C'étaient pas des amis choisis
Par Montaigne et La Boétie
Sur le ventre ils se tapaient fort
          Les copains d'abord.

C'étaient pas des anges non plus
L'évangil’, ils l'avaient pas lu
Mais ils s'aimaient tout’s voil’s dehors
          Toutes voil’s dehors
Jean, Pierre, Paul et compagnie
C'était leur seule litanie
Leur Credo, leur Confiteor
          Aux copains d'abord.

Au moindre coup de Trafalgar
C'est l'amitié qui prenait l’ quart
C'est ell’ qui leur montrait le nord
          Leur montrait le nord
Et quand ils étaient en détress’
Qu’ leurs bras lançaient des S.O.S.
On aurait dit des sémaphores
          Les copains d'abord.

Au rendez-vous des bons copains
Y avait pas souvent de lapins
Quand l'un d'entre eux manquait à bord
          C'est qu'il était mort
Oui, mais jamais, au grand jamais
Son trou dans l'eau n’ se refermait
Cent ans après, coquin de sort
          Il manquait encor.

Des bateaux j'en ai pris beaucoup
Mais le seul qui ait tenu le coup
Qui n'ait jamais viré de bord
          Mais viré de bord
Naviguait en père peinard
Sur la grand-mare des canards
Et s'app’lait les copains d'abord
          Les copains d'abord.

 

Georges Brassens

Poésie et chansons, Georges Brassens, par Alphonse Bonnafé,
Poètes d’aujourd’hui, Pierre Seghers éditeur, 1967.

vvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvv

D’après l’encyclopédie libre en ligne Wikipédia :

Les Copains d'abord : Paroles et musique de Georges Brassens
Cette chanson, une des plus connues de Brassens, a été écrite pour le film Les Copains d'Yves Robert (1964); elle fait l'apologie de l'amitié.

vvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvv

Pour écouter un extrait de 37 sec, cliquer ici sur le site d’une université de Hong Kong.


vvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvv

Chanson choisie aux funérailles de Joe Van Holsbeeck, poignardé, pour un MP3, à la gare centrale de Bruxelles.

 

= = = = = = = = = = = = = = = = =
Billet du jour posté à 00h54

Joe Van Holsbeeck poignardé pour un MP3.

Pour les condoléances, à ma connaissance, un seul blog, celui d’une cousine de Joe :
http://pourjoe01.skyblog.com/index.html

Pour la pétition :
http://www.pilpot.net/pourjoe/

Les funérailles de Joe Van Holsbeeck
- Cliquer ici pour l’article en ligne du journal La Dernière Heure
Cliquer ici pour l’article en ligne du journal Le Soir

Meurtre de Joe Van Holsbeeck sur le site de la Police Fédérale belge,
suspects à identifier, cliquer ici.

Videos sur le site de la Dernière Heure :
- funérailles, 1min55
- caméra de surveillance à la gare centrale à Bruxelles et les suspects. 50 sec.

vvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvv

Voir également mes billets du 16 avril.

 

= = = = = = = = = = = = = = = = =
Billet du jour posté à 01h57

La gare Centrale de Bruxelles.

J’ai l’habitude de la Gare du Nord plus proche de mon domicile.
Quand je pars tôt ou que j’arrive tard, je préfère la gare centrale. Par sécurité. Le hall d’entrée ne m’inquiète pas mais bien les quais et les couloirs. Mais il y a généralement plus de monde qu’à la gare du Nord.
Aucune raison de s’inquiéter dans le hall d’entrée.

Je suis allée à la gare centrale car tous les 15 jours, c’est là que se réunissent les cheminots qui s’intéressent à l’espéranto. J’en ai profité pour aller chercher un horaire.

J’avais cru comprendre que le meurtre de Joe Van Holsbeeck avait eu lieu dans un coin du hall. Mais non, cela s’est passé à l’entrée de la gare ! C’était très facile pour les assassins de s’enfuir.
Je suis persuadée que les assassins étaient déjà loin quand des personnes ont compris ce qui s’était passé.

Ce qui m’a surpris par la suite, c’est la présence de caméras. C’est en regardant le journal télévisé que j’ai compris que les caméras étaient présentes pour l’installation de l’urne pour le dépôt de condoléances destinées à la famille.

En passant par la gare, il est aussi possible de signer la pétition.

Un jeune quitte le domicile familial.
Pour un MP3 convoité, sa famille ne le reverra plus
.

img_1270, 1269

 

= = = = = = = = = = = = = = = = =
Billet du jour posté à 02h04

Une pensée pour Joe Van Holsbeeck.

Pour les condoléances, à ma connaissance, un seul blog, celui d’une cousine de Joe :
http://pourjoe01.skyblog.com/index.html

Pour la pétition :
http://www.pilpot.net/pourjoe/

= = = = = = = = = = = = = = = = =
Billets groupés.

02:04 Écrit par Fr@ncine dans Bruxelles Ville et Région | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : divers |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.