28/03/2006

Nouveaux mots et racisme

Nouveaux mots et racisme
D’après le journal Le Soir de lundi 27 mars 2006. Par M. Vandemeulebroucke.

Celui qui discrimine fait parfois lui-même partie d’un groupe discriminé.

Amhed Medhoune, chercheur à l’ULB (Université Libre de Bruxelles), a relevé ces nouveaux mots utilisés pour insulter l’autre.
« Flappy » lancé par des maghrébins à un belge francophone. Synonyme de « sale Flamand ».
« Chiite » pour parler des turcs.

Vincent de Coorebyter, directeur du Crisp (Centre de recherche et d’information socio-politique) :
- Pas question d’être plus tolérant par rapport à certaines expressions racistes parce que ceux qui s’en rendent coupables seraient eux-mêmes discriminés.

Henri Goldman, codirecteur de la revue Politique :
- Le mouvement antiraciste a été porté par une philosophie universaliste. Nous sommes certes tous égaux, mais il y a une hiérarchie dans les cultures et une société démocratique qui respecte les droits de l’homme, l’égalité hommes-femmes, c’est tout de même mieux. … La crise est survenue quand le droit à la différence est devenu la seule norme.

Le Mrax a subi des critiques pour avoir défendu des filles voilées contre la ministre de l’enseignement. Celle-ci avait donné raison à deux directions d’école interdisant le port du voile dans leur établissement.
Vincent de Coorebyter, directeur du Crisp (Centre de recherche et d’information socio-politique) :
- Dire que toute remise en cause du voile est de l’islamophobie, donc du racisme, est un raisonnement dangereux. Il y a d’autres raisons que religieuses d’être hostiles au port du voile.

xxxxxxxxxxxxx
Voir aussi les billets suivants : 21 mars, 23 mars, 25 mars.
Autres liens: Crisp 1, Crisp 2, Mrax 1, Mrax 2, Le Soir.

11:27 Écrit par Fr@ncine dans Bruxelles Ville et Région | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : divers |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.