19/03/2006

Journal "Le Soir" enquête en ligne

Journal Le Soir, l’enquête en ligne
www.lesoir.be/enquete

Vendredi 17 mars, le journal Le Soir annonce une enquête sur son nouveau Soir.
J’ai été hérissée en lisant « le ton plus audacieux ».
Je me suis décidée à répondre à cette enquête, mais comme je le craignais, je me suis énervée et je ne suis pas du tout contente de la manière dont je me suis exprimée. Je ne me souvenais même plus du nom des écrivains qui rédigent des billets pour ce journal, par exemple Vincent Engel dont j’attendais, auparavent, avec impatience, les billets. Terminée cette époque.
Mais qui se soucie de l’avis d’une petite vieille de 99 ans ?

Voici l’introduction (copier/coller) :
ENQUETE LECTEURS
Le 15 novembre, vous avez découvert un soir tout neuf: format berlinois, maquette plus moderne, couleurs à toutes les pages, ton plus audacieux... Quatre mois se sont écoulés, le temps de vous familiariser avec cette nouvelle formule. Plus que jamais, votre avis nous intéresse. Rester à l'écoute de vos attentes et de vos goûts afin de pouvoir y répondre au mieux, c'est l'objectif de ce questionnaire. Nous ne doutons pas que vous aurez coeur d'y répondre nombreux.


Voici 3 réponses (j’ai au moins pensé à faire un copier/coller) :

7) Que préférez-vous dans le nouveau Soir ?
Le format et la taille des caractères.

8) Qu’aimez-vous le moins dans le nouveau Soir ?
Le ton qui n'est pas du tout audacieux mais ironique, se moquant des personnes n'ayant pas la même opinion, exactement le ton de l'avant-dernier soi-disant médiateur du soir et je ne sais plus si ce qui est affirmé dans les articles est vrai ou faux (j'aime la clarté)

10) Autres commentaires, idées ou suggestions
Ne plus être sous l'influence de cet ancien soi-disant médiateur du soir devenu rédacteur en "second". Même des écrivains dont j'aimais lire les billets sont sous influence et je m'arrête à la première ligne. Terminé.

Je suis persuadée qu’à la lecture de mes réponses et de ma date de naissance, l’enquêteur du Soir pensera :
« C’est normal qu’à 99 ans cette petite vieille ne comprend rien à la modernité ».

Je me demande d’ailleurs pourquoi je continue à l’acheter.
La force de l’habitude ?

23:45 Écrit par Fr@ncine dans Bruxelles Ville et Région | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : divers |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.