09/03/2006

Le nouveau tram bruxellois (9 mars 2006)

Le nouveau tram bruxellois

Qu’est-ce que j’en ai m… d’entendre la stib porter aux nues son nouveau tram.
La stib ne pense qu'à l'apparence, pas au confort!

Ce nouveau tram, je l’ai vu lorsqu’il a été exposé devant le palais de justice.
Je l’ai évalué en tenant compte de tout ce qui est inconfortable dans trams et bus habituels.
Je suis d’accord pour la beauté, mais la beauté ne suffit pas.

La beauté ne suffit pas.
Le tram doit être visible ce qui n’est pas le cas avec une telle couleur.

La beauté ne suffit pas.
Le confort est plus important.

-Le confort, c'est avoir les pieds au sol quand on est assis.
-Le confort quand on est assis, ce n’est pas de devoir avancer les épaules pour ne pas empiéter sur la place assise du voisin. Pensez-vous respirer convenablement dans ces conditions ? Faut être un gringalet pour disposer de suffisamment de place pour respirer.
-Le confort, c'est trouver des mains courantes quand on est debout. Les barres horizontales des très anciens trams ont disparus ou se trouvent à une hauteur impossible pour une personne de 1m61.
-Le confort, c'est ne pas devoir faire attention aux genoux de ceux qui sont assis face à l'allée centrale. On se fait mal si facilement.
-Le confort, c'est, pour une personne debout qui a eu la chance de trouver où se tenir, de ne pas devoir faire attention à son sac qui risque de cogner une personne assise. Parce qu’il n’y a que quelques barres verticales fixées aux sièges qui permettent aux personnes debout d’éviter de se retrouver à tout moment par terre ou à tout autre endroit.
-Le confort pour une personne assise, c'est de ne pas être cognée par un sac qui se balance près de la tête.
-etc.

Non, non et non !
Les transports bruxellois depuis un certain nombre d'années sont loin d'être confortables.

Le confort, ce serait des fréquences plus élevées.
Le confort, ce serait de retrouver des receveurs, du moins aux heures de pointe.
Le confort, ce serait de ne plus être secoué(e) continuellement. Et ne pas glisser dans la position assise du siège au plancher. Expérience assez étonnante.

Le confort, ce serait de ne pas être coincé dans une porte qui se referme.
Cela m’est arrivé, il y a quelques mois, dans le tram 90. Ma tête coincée et mes lunettes qui ont valsé sur le trottoir.

Non, non et non !
Les transports bruxellois depuis un certain nombre d'années sont loin d'être confortables.

Et cela m’étonnerait que ce soit mieux avec les nouveaux trams.
Faut savoir, Mesdames et Messieurs, que les commandes se font sur papier.
Faut savoir, Lecteurs et Lectrices, que ceux/celles qui font les commandes n’ont jamais eu l’occasion d’essayer un prototype. Tout sur papier. En chambre.
Alors ne vous étonnez pas de l’écart avec la réalité.

Mais le client s’habitue.
Le client oublie où il se trouve, car il/elle pense
-au boulot qui l’attend
-ou à sa/son bien-aimé(e)

-ou…
C’est ce qui permet à la stib de s’auto-congratuler.

Non, non et non !
Les transports bruxellois depuis un certain nombre d'années sont loin d'être confortables.

Rédigé après un passage chez Dédé. (pop-up associé au blog de Dédé !)

12:19 Écrit par Fr@ncine dans Bruxelles Ville et Région | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : divers |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.