01/05/2005

Un pavillon sur le toit du Palais des Beaux-Arts

Le Président actuel de l’Union Européenne, du Grand-Duché de Luxembourg, a voulu le montrer dans la capitale.
C’est ainsi que sur le toit du Palais des Beaux-Arts, côté rue Royale, se trouve un pavillon transparent ayant la forme d’un pentagone. Ce pavillon y restera pendant la durée du mandat du Grand Duché.
(Cliquez pour agrandir l’image)

Que rappelle cette forme pentagonale ?
C’est la forme du territoire historique de Bruxelles, le contour étant des boulevards qui ont remplacé la seconde enceinte de la ville détruite sur ordre de Napoléon.

Ville de Bruxelles et Région de Bruxelles-Capitale, site irisnet Le territoire de Bruxelles s’est étendu aux 19ème et 20ème siècles en annexant des communes avoisinantes ou des portions de communes.

Le territoire de Bruxelles a reçu au Moyen Age le statut de «Ville» auquel étaient associés certains privilèges. Actuellement c’est une commune comme une autre, mais la dénomination officielle est restée «Ville de Bruxelles» qu’on retrouve gravée dans la pierre ou notée sur les documents communaux. La célèbre maison communale, située à la Grand Place, est toujours désignée par «Hôtel de Ville».

Mais Bruxelles est aussi un raccourci d’une autre expression officielle, «La Région de Bruxelles-Capitale» qui désigne le territoire qui englobe 19 communes dont la commune «Ville de Bruxelles». Cette région a un parlement comme la Flandre (Vlaanderen) et la Wallonie.

Autrement dit, dans le langage courant, "Ville de Bruxelles" a deux significations officielles.

L’image de gauche montre la Ville de Bruxelles (le territoire historique sous la forme pentagonale et les extensions) en rouge, et, en bleu, les 18 autres communes de la Région de Bruxelles-Capitale. Ce gif vient du site officiel de la Région www.bruxelles.irisnet.be

Le Pentagone bruxellois, photo 6507 Le Pentagone bruxellois, photo 6508 Le Pentagone bruxellois, 6513

Les commentaires sont fermés.