07/04/2005

Génocide au Rwanda 6 avril 1994 il y a 11 ans

Journal Le Soir

Le Génocide au Rwanda le 6 avril 1994,
il y a onze ans

Extrait du journal Le Soir de mercredi 6 avril 2005
Par Colette Braeckman.

Paul Rusesabagina :
Je suis sûr d’une chose :
si le Pape et les évêques du Rwanda avaient,
de la manière la plus solennelle,
condamné les massacres et
demandé aux tueurs d’arrêter,
il n’y aurait pas eu de génocide au Rwanda.
Mais à Rome et au Rwanda,
la hiérarchie est demeurée silencieuse.

Paul Rusesabagina, gérant de l’hôtel des Mille Collines en 1994 et dont le personnage a inspiré le film "Hôtel Rwanda", est formel : l’Eglise a échoué à prévenir et à arrêter le troisième génocide du siècle, qui a commencé voici exactement onze ans, le 6 avril 1994.

Certes, le 27 avril 1994, Jean-Paul II ose nommer le génocide, mais il est déjà trop tard.
Des Tutsis avaient déjà été massacrés là même où ils avaient cherché la protection de l’Eglise.

La hiérarchie protégea de nombreux ecclésiastiques qui avaient suivi les réfugiés hutus dans leur exode tandis que les congrégations religieuses exfiltraient vers l’Europe (Vatican, Belgique, France, Italie...) une grande partie de la centaine de prêtres et religieuses directement impliqués dans les tueries.

Malgré l’échec retentissant que le génocide représente pour les valeurs chrétiennes et malgré le développement du protestantisme et de l’islam, l’Eglise n’a cependant pas perdu sa position dominante au Rwanda. Au Rwanda, l’Eglise catholique a sans doute perdu son honneur, mais elle n’a rien cédé de sa force et même l’évêque de Gikongoro, Mgr Misago, accusé d’avoir participé au génocide en "triant" ses fidèles, a été acquitté, "faute de preuves" le 15 juin 2000.

En Belgique, les pressions du Vatican avaient été moins efficaces, et en 2001, deux religieuses, soeur Maria Kizito et soeur Gertrude ont été condamnées respectivement à 12 et 15 années de prison.

xxxxxxxxxxxxxxxxx
Sur la photo :
Des milliers de Tutsis rwandais ont été massacrés dans l’église catholique de Ntarama, où ils pensaient avoir trouvé refuge, lors du génocide de 1994. Le site est devenu un mémorial.

xxxxxxxxxxxxxxxxx
Aucune indication concernant la date de la photo, ni sur la présence de l’enfant, sauf la note suivante :
Photo de Brennan Linsley qui montre un enfant sautant par-dessus des crânes posés sur l'autel de l'église de Ntarama d’après http://users.skynet.be/wirira/...

 

Le Film HOTEL RWANDA

Pour lancer la bande annonce du film, cliquez sur le lien suivant
http://www.metrofilms.com/hotelrwanda/

Pour décider du lancement, choisir le lien suivant
http://www.aidh.org/lirecoutevoir/film.htm
Sur le film :
http://www.aidh.org/lirecoutevoir/film-rwanda.htm
Témoignages :
http://www.aidh.org/rwand/10_temoign.htm

aidh = Association Internet pour la promotion des Droits de l’Homme, Genève

 

Projection du film au RWANDA

Extraits de http://www.showbizz.net/... :

La projection lundi soir dans un stade de Kigali du film sur le génocide rwandais de 1994 "Hôtel Rwanda" se fera en présence du réalisateur Terry George mais en l'absence de Paul Rusesabagina, l'ancien hôtelier rwandais vivant en Belgique et qui a inspiré le film.

M. Rusesabagina, qui vit depuis plusieurs années à Bruxelles dans ce qu'il appelle un "demi exil" avait annoncé jeudi dernier qu'il comptait passer quelques jours à Kigali pour la projection. Il devait arriver samedi 2 avril pour repartir mardi 5 avril.

Dans un portrait qui lui était consacré publié le 30 mars par le journal français Libération, M. Rusesabagina, qui a quitté le Rwanda en 1996, avait été très critique envers les autorités rwandaises, dominées par la minorité tutsie.

"Comme on dit au Rwanda, nous avons changé de danseur mais la musique reste la même. Après le génocide, on a continué à massacrer. Les éliminations, les jalousies, les vengeances, les assassinats purs et simples, tout ça s'est poursuivi. Le génocide continue", avait-il affirmé.

La projection de lundi soir au stade Amahoro est la première au Rwanda destinée au grand public, même si beaucoup de Rwandais ont déjà vu le film sur DVD.

Le film, qui raconte comment Paul Rusesabagina a préservé la vie de 1.268 Hutus et Tutsis en les cachant dans son établissement, les protégeant des milices hutues, a rendu l'ancien hôtelier mondialement célèbre.

Le génocide rwandais de 1994 a fait 800.000 morts chez les Tutsis et les Hutus modérés, selon une estimation de l'Onu.

Le rôle de l'hôtelier y est interprété par l'Américain Don Cheadle, nominé dans la catégorie "meilleur acteur" aux derniers Oscars pour cette prestation.

 

Monument commémorant le Génocide Rwandais 1994 à Bruxelles

D’après le journal Le Soir de mercredi 6 avril 2005, édition de Bruxelles.

Plusieurs rescapés du génocide rwandais, dont l’écrivain Yolande Mukagasana, ont exprimé leur indignation à l’annonce d’une manifestation autour du monument commémorant le génocide rwandais à Woluwe-Saint-Pierre, ce mercredi.

xxxxxxxxxxxxxxxxx
Où est ce monument ?

xxxxxxxxxxxxxxxxx
Yolande Mukagasana
http://www.arts.uwa.edu.au/...
http://www.ajis.asso.fr/...

12:09 Écrit par Fr@ncine dans Bruxelles Ville et Région | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : divers |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.