28/03/2005

Le Plasticarium, musée privé du plastique

Le Plasticarium, musée privé du plastique

Visite du 19 mars 2005 organisée par M.

D’après
Bruxelles insolite et secret, par Nicolas Van Beek, Editions Stock-Jonglez, 2003, pages 16-17.

Le plasticarium accueille la plus importante collection au monde d’objets en plastique. Tant en quantité qu’en qualité. Au-delà de la collection elle-même, la personnalité de Philippe Decelle, le propriétaire de ce musée privé, ajoute beaucoup à l’intérêt de la visite. C’est avec un humour et un enthousiasme communicatifs qu’il guide personnellement la visite. Mais il n’ouvre les portes qu’à des groupes entre 10 et 20 personnes.

La collection se concentre principalement sur les objets en plastique créés entre 1960 et 1973. L’année 1960, date de création du premier meuble tout en plastique, et 1973 date du premier choc pétrolier, qui eut pour effet d’augmenter le prix du plastique, dérivé indirect du pétrole.

Le plastique doit son existence indirectement à la Seconde Guerre mondiale. Avant la toile des parachutes était fabriquée en soie, matériau qui provenait en grande partie du Japon. A la suite de l’attaque de Pearl Harbour , les américains inventèrent le Nylon dont le plastique est un dérivé.

Après avoir été accueilli par l’un des cinq bureaux en plastique de Georges Pompidou (un président français) derrière lequel un mannequin en plastique est assis, on accède aux trois étages de la maison.

Le plasticarium, photo 6475

 

La maison-musée

Le plasticarium, façade Art Déco, photo 6472

La façade est de style Art Déco.
La maison a servi d’entrepôt.
Des mormons y ont tenu une église avant que la maison ne soit transformée en musée. Mais, étant donné le manque de place, ne peut-on pas à nouveau parler d’entrepôt en attendant de mettre en valeur la collection de Philippe Decelle. Celui-ci a rédigé un catalogue qui sert maintenant de référence dans les grandes ventes. Philippe Decelle, né en 1948, heureusement pour lui, a été le premier à collectionner ces objets qui, d’après ce qu’il raconte, le rattachent à la période ses vingt ans.

Philippe Decelle interviewé en anglais: http://www.designaddict.com/...

 

L’artiste Philippe Decelle

Philippe Decelle 6497 Philippe Decelle 6498 Philippe Decelle 6500
Cliquer pour agrandir

Philippe Decelle est ingénieur civil, son gagne-pain car il préfère peintre et sculpter. Il est daltonien « léger », ce qui ne le gêne pas, sauf quand on lui demande de restaurer un des ses tableaux. J’ai préféré regarder ses oeuvres qu’il expose en sous-sol. A l’échelle, se trouve une oeuvre exposée à l’aéroport (il faudra que je m’en souvienne).

D’où lui vient l’inspiration ? Par exemple, un ami l’a « obligé » à visiter une certaine exposition. Et il a fait une adaptation de ce qu’il a vu. Voir les anges sur certains tableaux.

Une autre oeuvre de Philippe Decelle se trouve dans la station Roi Baudouin du métro (Heysel)
"Vol de Canards" est une œuvre aérienne composée de 31 canards, en métal peint de couleurs fluorescentes, suspendus au plafond de la station.
Voir http://www.stib.irisnet.be/...#DECELLE

Voir aussi http://www.gpoa.be/...

Commentaires

superbe reportage sur le design avec la participation de Mr philippe Decelle J'ai beaucoup aimé l'interview de Philippe decelle dans le cadre d'une émission consacrée à la folie de la brocante des français et des autres...superbe visite de l'univers de ce passionné des objets du design...j'aimerasi bien qu'il nous parle un jour des oeuvres du maître-verrier ernest Marius Sabino, je collectionne à une toute petite échelle les oeuvres de cet artiste...et je désepère de trouver un jour le catalogue raisonné rédigé par Mr Decelle...

Écrit par : lemperrière andré | 16/03/2007

Plasticarium Nous souhaiterions visiter le musée privé de Philippe Decelle mais ne savons pas comment le contacter. Pourriez vous nous indiquer un moyen pour nous mettre en rapport avec lui. Nous souhaiterions notament voir les chaises de Michel Dumas, qui nous a-t-on dit sont en exposition au Musée et connaitre le parcours de ce Designer. Passionné par les objets en plastique nul doute qu'il doive le connaitre.
Merci d'avance
Cordialement
Roberto

Écrit par : irribarria roberto | 31/01/2008

à irribaria se renseigner à l'office du tourisme à la grand place.
Le musée est proche.

Écrit par : Francine | 31/01/2008

Les commentaires sont fermés.