06/03/2005

Charles Baudelaire et Bruxelles

Charles Baudelaire et la Senne de Bruxelles

La Senne à Bruxelles au 19-éme siècle

La Seine coule à Paris.
A Bruxelles c’était la Senne qui est à l’origine de la ville. Elle ne coule plus à ciel ouvert. Pour des raisons hygiéniques, disent les uns, à cause de la spéculation, disent les autres.

Voici le poème que lui dédie Charles Baudelaire dans
Les Fleurs du Mal, Livre de poche.
Série Amoenitates Belgicae

Remarques :
1
guères
Je n’ai pas trouvé l’orthographe « guères », qui est un adverbe, dans le Larousse, mais est cité dans le Petit Robert.
2
Amoenitates Belgicae
amoenitates qui signifie aménités, gentillesse doit être pris ici dans un sens ironique
d’après http://www.cinergie.be/...rops
3
La Senne et l’industrie drapière. Voir mon billet du  17 nov 2004.

 

Une eau salutaire de Charles Baudelaire (Les Fleurs du Mal)

Joseph Delorme a découvert
Un ruisseau si clair et si vert
Qu’il donne aux malheureux l’envie
D’y terminer leur triste vie.

– Je sais un moyen de guérir
De cette passion malsaine
Ceux qui veulent ainsi périr :
Menez-les au bord de la Senne !

« Voyez - dit ce Belge badin
Qui n’est certes pas un ondin –
La contrefaçon de la Seine. »
– «  Oui – lui dis-je –une Seine obscène ! »

Car cette Senne, à proprement
Parler, où de tout mur et de tout fondement
L’indescriptible tombe en foule,
Ce n’est guères qu’un excrément
             Qui coule.

 

Qui est Joseph Delorme ?
(cité par Charles Baudelaire dans le poème ci-dessus)

S’agit-il du Joseph Delorme suivant ?
copié dans http://www.fabula.org/
au sujet de Sainte-Beuve, Vie, Poésies et Pensées de Joseph Delorme

Avant d'être l'important critique que l'on sait, Sainte-Beuve fut poète et romancier.
Vie, Poésies et Pensées de Joseph Delorme a paru pour la première fois en 1829. Une voix singulière jaillissait dans le mouvement romantique, qui exercera une profonde influence sur la littérature du XIXe siècle.

Sainte-Beuve crée le personnage de Joseph Delorme, mort prématurément, sorte de double, dont il raconte la vie et rassemble les poésies et les pensées

Ainsi naît une des grandes figures mythiques du romantisme : celle du poète malheureux, qui souffre intensément dans son siècle et qui, sans espoir, tente de renouveler le langage poétique.

Voici enfin réédité ce livre capital de Sainte-Beuve, que
Baudelaire qualifiait de « Fleurs du mal de la veille ».

 

Charles Baudelaire (liens)

http://baudelaire.litteratura.com/ (photo ci-contre))
http://www.poetes.com/baud/
http://www.poetes.com/ ... fleurs du mal
http://www.poetes.com/... Le chat
http://www.poetes.com/...
Invitation au Voyage + mise en musique à écouter
http://membres.lycos.fr/chx/baudelaire/
http://www.toutelapoesie.com/

http://perte-de-temps.com/lhorloge.htm
Présentation multimédia du poème l'Horloge de Charles Baudelaire
illustrée par Julie Poitevin
(graphiste québécoise) dont le site est
http://www.mon-jardin-sucre.com/2.htm

http://www.poetes.com/
(textes de divers auteurs à télécharger en pdf)

Les commentaires sont fermés.