21/11/2004

Saint Verhaegen

5782 Saint Verhaegen

ULB = Université Libre de Bruxelles.
st-V = Saint-Verhaegen
Théodore Verhaegen, fondateur de l’université.

Fondation de l'Université Libre de Bruxelles

D’après
Bruxelles de bourg rural à cité mondiale, M. Vanhamme, éd. Mercurius, 1978, page 315.

Le 24 juin 1834, devant la Loge des Amis philanthropes de Bruxelles, Théodore Verhaegen exposa un projet ambitieux : réunir des fonds et rassembler des forces scientifiques pour assurer le fonctionnement d’une Université complète, groupant toutes les facultés. Une souscription nationale fut organisée, des savants de première valeur offrirent leur concours. Le bourgmestre (parti libéral) de Bruxelles, Nicolas Rouppe, plaça à la disposition de la nouvelle institution les locaux du musée (par la suite Musée Moderne) et promit une subvention de la Ville. Le Conseil général des Hospices de Bruxelles mit ses hôpitaux à la disposition de la Faculté de Médecine. La séance solennelle d’ouverture de l’Université Libre de Belgique (devenue Université Libre de Bruxelles en 1842), présidée par le bourgmestre Rouppe, se déroula le 20 novembre 1834. On proclama que :

« l’université libre sera au service de la science, de la science complètement et absolument libre. La nouvelle Université répudiera également le dogme et la négation systématique. La vérité scientifique, résultat d’une recherche libre et objective, sera la seule base de son enseignement. »

Théodore Verhaegen, dont le nom reste inséparable de cette création, occupa le poste d’administrateur-inspecteur de 1841 à 1862, année de son décès.
Le 15 décembre 1842, les locaux du Musée ayant été cédé par la Ville à l’Etat, les cours reprennent rue des Sols, dans l’ancien Hôtel Granvelle. L’Université quitte ces locaux en 1928 pour s’installer près du bois de la Cambre.

 

Cortège de la Saint-Verhaegen dans les rues de Bruxelles

D’après Le Soir du mardi 16 novembre 2004.

Le cortège de la Saint-Verhaegen date de 1888. Ce vendredi 19 novembre c’était le 116e cortège.
D’abord les étudiants réaffirment haut et fort les principes du libre examen, fleurissent les tombes des étudiants tombés durant les deux guerres mondiales ainsi que celle de Théodore Verhaegen, le fondateur de l’Université Libre de Bruxelles.
Ce vendredi 19 novembre, au lieu du 20 habituel (le 20 étant samedi, jour férié), les étudiants se sont rassemblés à la place du Sablon pour le départ du cortège de chars.
Pour l’édition 2004, les 30 chars devaient rappeler des épisodes marquants, du portrait de Théodore Verhaegen au combat en faveur de l’avortement en passant par les mouvements antifascistes.

 

Mes photos de la formation du Cortège de la Saint-Verhaegen 2004

5788 Saint Verhaegen

 

5786 Saint Verhaegen 5787 Saint Verhaegen 5788 Saint Verhaegen

 

St-V au Sablon

Ce vendredi 19 novembre je me suis rendue place du Sablon pour photographier quelques statuettes du square du Petit Sablon (voir l'autre post du jour) en rapport avec la draperie bruxelloise (voir le billet du 17 novembre), mais espérant malgré tout voir un peu les chars et l’illustration des thèmes décrits par le journal. Aucune information concernant l’heure de départ dans Le Soir et je n’ai rien trouvé sur internet. Pourtant le trafic est perturbé !

Quand je suis passée, la musique était un peu bruyante mais l’atmosphère était bon enfant. J’ignore quand a eu lieu le départ. J’avais un rendez-vous.
Mais je n’ai pu m’empêcher d’apercevoir les distributions de chopes de bière et ceux qui se soulageaient dans les pots de fleurs et le long des façades de la place du Grand Sablon et de la rue de la Paille. La rue Lebeau qui mène à la rue des Lombards (où se trouve le parlement bruxellois) était bloquée et je n’ai pu prendre cette direction pour rejoindre la gare centrale, terminus provisoire de certains bus.
En ce qui concerne les illustrations des thèmes, je n’en ai vu qu’un seul et de loin.

Les commentaires sont fermés.