27/09/2004

Pierre Mertens dans Le Soir

Pierre Mertens

Pierre Mertens

Il y a les choses qu'on dit,
les choses qu'on ne dit pas.
Les choses qu'on montre,
celles qu'on ne montre pas.
et la façon dont on les montre.
Dont on les dit.
Parfois, on aurait presque l'impression
que ce qu'on ne montre pas
n'existe - tout simplement - pas non plus.

Pierre Mertens

Par Pierre Mertens dans le quotidien Le Soir de ce lundi 27 septembre 2004.

La personne la plus importante?
La victime ou l'agresseur?
L'agresseur qui est très vite libre de recommencer.

Concerne un événement qui a eu lieu il y a une semaine à Bruxelles

Les commentaires sont fermés.