14/07/2004

Repères historiques (les périodes)

D’après Histoire de Bruxelles, René Dons, Edition De Boeck, 1947
Quelques dates et périodes :

Période féodale IXe - XIIe s.
Pour la première fois, le nom de Bruxelles (Bruocella) est mentionné dans un document de 966.
Bruoc-sella, Broeck-sele = habitation dans les marais.

Période communale 2e moitié XIIe s. - fin XIIIe s.
Période communale XIIIe s. et démocratique XIVe s.
A partir du XIIIe s, Bruxelles est une ville définitivement constituée.
Elle a obtenu sa charte, accordée en 1229, par le duc de Brabant, Henri Ier, et par son fils aîné, charte qui énonce une série de disposition fixant des peines pour les crimes et délits, garantissant la sûreté des personnes et des biens, créant, en un mot, un droit bruxellois, applicable dans les limites du territoire de la ville.

Signes de l’émancipation politique et administrative de Bruxelles :
Bruxelles possède un collège d’échevins, à la fois administrateurs et juges, chargés d’appliquer les peines édictées par la charte. Ces échevins, au nombre de sept, sont des patriciens. Ils sont nommés par le duc de Brabant, à raison d’un par lignage.

La juridiction de ces échevins sera étendue au XIIIe s. aux habitants de Saint-Josse-ten-Noode, Ixelles, Molenbeek-Saint-Jean et Saint-Gilles ; au XIVe s., à ceux de Schaerbeek, Laeken, Anderlecht et Forest. Ce territoire, situé hors de la ville, sera appelé plus tard la « Cuve de Bruxelles » . Les habitants de cet ensemble territorial participaient aux libertés et privilèges de la ville. La « Cuve » sera supprimée sous le régime français.
(c’est maintenant la Région de Bruxelles-Capitale)

La ville possède également un sceau qui est apposé sur les actes officiels, une enceinte qui protège l’agglomération, et sépare le territoire urbain de la campagne environnante.
Ce ne sera qu’au début du XVe s. que Bruxelles se fera bâtir un hôtel de ville.
Enfin, la ville a ses milices propres, formées par les gens de métiers, et chargées de la défense de la cité, milices auxquelles s’ajouteront plus tard des corps d’élite, les serments. La cavalerie est fournie par le patriciat.

Période bourguignonne XVe s.
Construction de l’Hôtel de Ville.
Règne de Charles-Quint 1515-1555
La reine Marie de Hongrie, sœur de l’empereur, nouvelle gouvernante en 1531, fait de Bruxelles son lieu de résidence et la capitale des Pays-Bas.

Période espagnole 1555-1714
1695 Bombardement de Bruxelles par le maréchal français de Villeroy, au cours des guerres de Louis XIV.
But : détourner le roi d’Angleterre du siège de Namur, place forte occupée par les Français.
Point de mire : tour de l’Hôtel de Ville.
Durée du bombardement : du 13 au 15 août 1695.
Destruction du centre de la ville, Hôtel de ville et Maison (dite) du Roi, maisons des corporations de la Grand’Place. Plus de 3.000 maisons détruites ainsi que chapelles et couvents.
(Et disparition de nombreuses archives)

Période autrichienne 1714-1794

Régime français 1794-1814

Régime hollandais 1814-1830
Cause de la révolution : politique trop absolue, trop hollandaise du roi Guillaume Ier.
Occasion : représentation de la Muette de Portici au théâtre de la Monnaie le 25 août 1830.
Climat favorable à une révolution : révolution française de juillet 1830. Crise économique
21 septembre, ordre donné au prince de marcher sur Bruxelles et d’y rétablir l’autorité du roi des Pays-Bas.
23 septembre, occupation du Parc Royal.
Nuit du 26 au 27 septembre, évacuation de la ville par les Hollandais.
25 septembre, gouvernement provisoire.
4 octobre, proclamation de l’Indépendance de la Belgique par le Gouvernement Provisoire.

Les commentaires sont fermés.