21/05/2004

Délocalisation et langues.

Lu dans le journal Le Soir de mercredi 19 mai 2004.

Le siège bruxellois de la Bank of New York envisage de sous-traiter une part de ses activités dans ce pays à bas salaire.
L’Inde concurrence les bureaux belges.
30 à 40 emplois du siège bruxellois pourraient être délocalisés. Le recours à la sous-traitance de services en Inde progresse auprès des entreprises belges.
La banque veut avancer prudemment.

Vu que le secteur de la sous-traitance de services financiers est en forte croissance là-bas, le taux de rotation des employés est très important. Cela pourrait nuire à la qualité de nos services.

Autre problème : les langues.
Nous nous sommes installés à Bruxelles en partie parce que les Belges sont multilingues.
Nous avons plus de 20 langues représentées dans nos bureaux.
C’est fort utile lorsqu’il faut s’adresser à des clients en Espagne ou en Allemagne qui ne parlent pas anglais.
En Inde, il n’est pas possible de trouver une telle variété de langues.

Les commentaires sont fermés.