20/05/2004

Rue Montagne de la Cour

Rue Montagne de la Cour
d’après Jean d’Osta, Dictionnaire historique et anecdotique des rues de Bruxelles, Edition Paul Legrain, 1986.

De cette rue historique qui, longue de 280 m, reliait la rue de la Madeleine à la place Royale, il ne reste presque plus rien aujourd’hui, si ce n’est l’ensemble très caractéristique de l’ancien magasin « Old England » (actuellement le musée des Instruments de Musique).

Dès le 10ème siècle (et peut-être auparavant), le Couden Berg ou Mont Froid (Frigidus Mons dans les grimoires latins) était escaladé par un chemin agricole dont le tracé coïncidait avec les futures rues de la Montagne de la Cour et de Namur*. C’est ce chemin qu’empruntèrent les chevaux et les chariots du comte Lambert, vers l’an 1045, pour transporter les pénates seigneuriaux de l’île Saint-Géry jusque sur les hauteurs du Coudenberg, où les comtes de Bruxelles auront dorénavant leur cour.

Au 12ème siècle déjà, ce chemin est appelé populairement Hofberg ou montée de la Cour, et il est pavé. La montée de la Cour fut importante comme tronçon de la route marchande qui joignait la Flandre à la Germanie en traversant Bruxelles. Elle fut aussi la principale voie de communication entre le haut et le bas de la ville, c’est-à-dire entre le Bruxelles seigneurial et le Bruxelles populaire.

Le caractère de cette rue historique était aussi ambigu : du côté droit (en montant) s’alignaient de riches maisons et s’imposait le domaine des ducs de Nassau, dont la chapelle a survécu dans la bibliothèque Albertine ; mais du côté gauche, la montée de la Cour limitait un quartier très miséreux, l’ancien ghetto juif, établi entre 4 escaliers parallèles. Deux de ces escaliers sont encore repérables.

 

*La rue de Namur, l'une des plus anciennes de Bruxelles, monte de la Place Royale vers la Porte de Namur.

 

xxxxxxxxxxxxxxxx

Descendons la rue Montagne de la Cour.
Voici 2 belles vues.

D'abord une vue sur la place Royale, le musée des Instruments de musique (à découvrir absolument http://www.mim.fgov.be/), l’église Saint-Jacques sur Coudenberg (prononcer kowde’nbèrg), première pierre en 1776, et au centre depuis 1848 la statue de Godefroid de Bouillon (par Simonis) qui participa aux croisades.

du Coudenberg vers la place Royale

L’autre vue sur le Mont des Arts, le Palais des Congrès à droite, la Bibliothèque Royale Albert 1er à gauche, la place de l’Albertine avec la statue du roi Abert 1er, la tour de l’Hôtel de Ville de Bruxelles situé sur la Grand-Place et à droite de la tour on peut distinguer la coupole de la Basilique située à Koekelberg (une des communes de la Région de Bruxelles-Capitale).

du Coudenberg vers le Mont des Arts

Cliquez ici pour afficher tous les billets du jour et les lire de haut en bas.

Les commentaires sont fermés.