10/05/2004

Printemps au Parc Royal de Bruxelles

cliquer ici, MUSKLAKU Suite du billet du 10 mai 2004 relatif au Parlement fédéral et du Palais de la Nation.

Dans l’axe du Palais de la Nation, de l’autre côté du parc, s’élève le Palais Royal, lieu de travail du Roi. Un drapeau signale sa présence.
Eté 2003 : la Vache Royale devant le Palais.
cliquer ici, MUSKLAKU Voir billets des 2 et 3 juillet 2003.

 

 

Parc Royal de Bruxelles Courir sous les marronniers en fleurs

Au Parlement, il y a parfois des visiteurs que j'estime indésirables.
Je préfère admirer les sportifs dans le parc et découvrir la présence du printemps avec les coureurs sous les marronniers en fleurs blanches.

 

Quelques informations concerant le Parc Royal de Bruxelles
d’après Jardins de la Région de Bruxelles-Capitale,
Jacques Boulanger-Français, architecte de jardins, et Roel Jacobs, photographe, 1993, 25cm x 36cm.

(Période communale 2e moitié XIIe s. - fin XIIIe s.)
Vers les années 1200, sous le Duc de Brabant, un palais et une garenne « warande » (réserve à gibier) sont construits sur le Coudenberg.

(Période bourguignonne XVe s.)
Sous le règne de Philippe le Bon, la réserve prend, progressivement, la forme d’un parc.

(Période espagnole 1555-1714)
En 1695, le Maréchal de Villeroy bombarde Bruxelles et la quasi-totalité de la population se réfugie dans le parc.
(Destruction des archives de la ville)

(Période autrichienne 1714-1794)
En 1745, lors de l’occupation française, tout est saccagé. Il faut attendre le nouveau gouverneur Charles de Lorraine pour obtenir les premières réparations.
Le premier Théâtre du Parc et le Vauxhall sont construits en 1782.

(Régime hollandais 1814-1830)
En 1817, la Ville de Bruxelles devient propriétaire de l’ensemble du domaine.

 

Kiosque à musique au Parc de Bruxelles

Le kiosque à musique du Parc Royal de Bruxelles.

Détail du kiosque à musique

Admirez le travail du "grillage".
Cliquez pour agrandir.

 

D’après Quartier Royal, Georges Renoy, Edition Rossel 1980.

(Période communale XIIIe s. et démocratique  XIVe s.)
Le Duc Jean III, ayant acquis vers 1321 les champs avoisinant sa ducale demeure, les fit aménager en garenne - en « warande » - (réserve à gibier) pour son plaisir personnel et celui de sa cour. Après autorisation expresse du Magistrat de la Ville de Bruxelles et du chapitre de Saint-Gudule, le duc le fit enclore de toutes parts et fermer par une porte.

(Période autrichienne 1714-1794)
En 1775, la décision est accordée pour transformer les anciens jardins de la Cour en parc public, en accord avec la ligne architectural du nouveau quartier Royal. L’Impératrice d’Autriche Marie-Thérèse adresse à la Ville, en date du 20 juillet 1776, les lettres patentes qui engagent le gouvernement à assurer le reboisement du lieu.

Les textes et documents qui permettraient de citer avec certitude les auteurs du nouveau parc de Bruxelles ne nous sont pas parvenus. Deux noms reviennent cependant sans cesse : ceux de Joachim Zinner et de Barnabé Guimard, l’un Autrichien, l’autre Français.

 

Vénus aux colombes Enfants-commerce au Parc de Bruxelles Enfant-commerce au Parc Royal

Les sculptures du Parc Royal de Bruxelles.

D’après Quartier Royal, Georges Renoy, Edition Rossel 1980.

Dans l’ancienne Warande de la Cour, les sculptures étaient nombreuses. Un grand nombre d’entre elles, se trouvant fort au goût de Charles de Lorraine, avait été transporté sur son ordre dans sa résidence de Tervuren. Après sa mort, en 1780, toutes étaient revenues en ville.

Près du grand bassin : la Vénus aux colombes.

Ailleurs, un groupe allégorique symbolise le Commerce.
Coiffé du casque ailé et porteur du caducée, l’enfant-Commerce trône sur un ballot de marchandises.

 

Le printemps au Parc Royal de Bruxelles le 28 avril 2004.

Marronnier en fleurs

Feuilles et fleurs de marronnier

Les marronniers, ses feuilles composées palmées et ses fleurs blanches.

 

Agréable surprise.
Deux chalets agréables et propres offrent depuis deux ans boissons et glaces.
Tous les jours s’il ne pleut pas.
Je m’y suis installée, ai mangé une délicieuse glace et bu un bon café, et j’ai lu. Heureusement, car déjà à ma halte à la Colonne du Congrès, le ciel s’était couvert de sombres nuages, et c’est sous la pluie que je prendrai les photos suivantes à partir du Sablon.

 

Parc Royal de Bruxelles

En attendant la suite de ma promenade en images,
si le ciel est gris
voici le printemps au Parc de Bruxelles ce 28 avril.
Qui me donnera le nom de l’arbre ?
Tilleul, orme, hêtre ?

Je vous souhaite une semaine ensoleillée,
dans les cœurs et sur les blogs.

Les commentaires sont fermés.