30/03/2004

Orlanda de Jacqueline Harpman

Orlanda (Prix Médicis 1996)
de Jacqueline Harpman
Livre de poche 14468, page 93.

 

. . . Le concerto de Schumann.
. . .
Ecoutons quelques instants :
Schumann a eu la vie si brève,
nous lui devons bien de nous attarder.
Le temps nous tue, seconde après seconde et,
stupides que nous sommes,
nous ne renonçons pas à l’impatience.
Ah ! être demain, la semaine prochaine,
voir enfin arriver le moment qu’on attend :
mais, âme inconséquente ! il finira !
Si tu cherchais plutôt à goûter la minute où tu es ?
Arrête-toi, écoute : ton coeur bat,
un sang riche coule dans tes veines,
tu vis, jouis-en tout de suite,
ne dis pas que le plaisir est pour tout à l’heure,
il est là, il est en cours et il ne durera pas longtemps,
chaque mesure du concerto passe,
quand tu seras au bout du dernier mouvement,
certes tu pourras remettre le disque,
mais pas celui de ta vie qui ne tourne qu’une fois.

 

Jacqueline Harpman habite Bruxelles.
Orlanda loge et se déplace à Bruxelles.
Peut-être qu’un jour j’illustrerai l’oeuvre
en photographiant les rues citées.
Le jeu de tgtg m’a donné envie de copier un extrait.

 

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Liens concernant Jacqueline Harpman et Orlanda :

Jacqueline Harpman

http://www.lamediatheque.be/

Les commentaires sont fermés.