03/03/2004

Ce qu'on entend, qu'on lit ...

Je lis rarement ce que le journal Le Soir
(celui que j’ai l’habitude d’acheter)
écrit à propos de cette affaire.
Et je regarde peu les émissions de télévision
qui y sont consacrées.
Tout simplement parce que
je ne pense pas y trouver
les réponses à certaines questions
qui me paraissent importantes
.

Mais la télé reste parfois allumée
et tout à coup je m’arrête, je regarde et j’écoute.
Comme hier j’ai été émue par l’avocat de Sabine
qui demandait pourquoi on oublie
les enfants retrouvées vivantes
.
Hier aussi, j’ai été choquée par la présence et l’attitude
du mari de la ministre de la justice
.
Et aujourd’hui ce dernier est repassé à la RTBF.

Dans Le Soir d’aujourd’hui,
j’ai donc été attirée par un petit article
relatif au passage de l’avocat de Sabine à la TV.
Avec quelle jubilation le journaliste citait l’avocat
et se servait de lui pour se moquer
de ceux qui croient à un réseau.
J’ai eu l’impression de me retrouver au début de l’affaire
quand très rapidement les journalistes du Soir et de la RTBF
martelaient dans une seule direction
.

Quand on parle de traite d’êtres humains,
on raconte souvent
que des hommes se font passer pour des amoureux,
et après un certain temps, révèlent leur vrai visage
en obligeant les femmes à se prostituer.
Jamais on ne parle de virginité.
Il faut d’abord conditionner les femmes
avant de les mettre sur le marché.
Alors en quoi le fait que
Sabine et Laetitia n’aient vu que Dutroux
serait-il contraire à l’existence de réseaux ?

J’ignore où est la vérité.
Qu’est-ce que je connais de la nature humaine ?

Elle doit être aussi diverse
que le nombre d’individus sur terre.

Ce que je n’admets pas, ce qui me choque,
c’est qu’on ne se pose pas de questions
et qu’on essaye de m’obliger à regarder
dans une seule direction.

22:52 Écrit par Fr@ncine dans Divers | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.