19/10/2011

Le mythomane harceleur me menace

Suite des notes précédentes.

Voilà un individu qui invente des histoires. C’est un mythomane.

Sa présence sur mes blogs me déplaît mais je ne réagis pas.

Quand j’en ai assez de voir dans mes blogs des commentaires de cet individu, je les ai effacés. Chaque blogueur a le droit d’effacer des commentaires sans avoir à se justifier.

Comme il refuse de comprendre que ses commentaires me déplaisent, je choisis le mode "modération". Un blogueur qui fait ce choix n’a pas à se justifier.

Il essaye alors de s’imposer à moi en commentant dans des blogs que je visite, comme par exemple chez Julie et Jules.

Je ne réagis toujours pas car je suis le conseil de la police, c’est-à-dire ne jamais réagir à un harceleur car il essaye toujours de vous manipuler.

Il se fait passer pour un gentil qui veut m’aider. Je suis soi-disant démoralisée par la perte de mes designs. Il veut toujours imposer sa présence pour me faire réagir. Son nom est écrit en gros caractères. Il faut LE voir.

Il commence à écrire ses inventions dans ces blogs.
Je ne réagis toujours pas.

Peu à peu il ajoute des renseignements qu’il trouve à mon sujet sur internet. Il veut me pousser à réagir. Il veut, il exige.

Quand je commence à réagir en me contentant de mettre dans ce blog-ci la définition de "mythomane" et de "harceleur" sans citer son nom, il exige que je me justifie. Il a de suite compris que ces notes le concernent.

 

Je continue à suivre le conseil de la police.
Je n’ai pas à me justifier. Il n’a qu’à me laisser tranquille, à arrêter de parler de moi, qu’il s’agisse d’inventions ou de réalité
.

 

Mais cet individu se prend pour le roi de la blogosphère, pour un gourou. La vérité, c’est lui qui la détient et les autres n’ont qu’à se taire. Il faut se justifier devant ce dictateur.

NON, je n’ai pas à me justifier. C’est cet individu, ce mythomane, ce harceleur, ce manipulateur qui DOIT me laisser tranquille.

 

Après mon post du 16 octobre, il n’a toujours pas compris. Il me demande de poursuivre ce blog, il veut continuer à s’imposer en le commentant et à s’intéresser à ma vie.

Vais-je publier ce commentaire ?

Maintenant il n’arrête pas de me menacer. Mais quel genre d’individu est-il ?

Vais-je publier ce commentaire ?

Je continue à suivre le conseil de la police. Ne jamais répondre à un harceleur.

 

Il parle d’honneur, d’amitié.
Un individu qui s’impose est-il honorable ? Est-ce qu’un ami s’impose à vous ?
Un individu qui fouille le net à la recherche de renseignements et de photos qui vous concernent, est-il honorable ? Est-ce qu’un ami fouille dans votre vie ?

 

Savez-vous comment il veut maintenant m’obliger à réagir ?
En m’envoyant un recommandé !

Exactement la démarche de ces entreprises qui vous envoient un objet et ensuite veulent vous faire peur en vous menaçant d’envoyer un huissier.

Est-ce quelqu’un d’honorable ? Est-ce un ami ?

 

Pour ceux qui passent ici par hasard, je signale qu’il n’y a jamais eu une ombre d’amitié. J’ai plutôt gardé un souvenir déplaisant de cet individu et de son ami. Combien de personnes a-t-il harcelées pendant toutes ces années passées ?

 

Si je réagis publiquement dans ce blog, c’est pour aider d’autres personnes qui sont la cible de ce type d’individu.

Je me suis tue assez longtemps.

C’est cet individu, ce mythomane, ce harceleur, ce manipulateur qui doit se taire.
Moi je ne fais que réagir à ce dictateur.

Qui est la personne qui est la première salie ? Lui ou moi ?

Harcèlement Article 442bis du Code Pénal belge

Un blogueur m’a laissé le commentaire suivant et je le remercie de l’information.
(Vu le comportement de l’individu visé par les posts précédents, il est préférable que je n’indique pas ses références)

- - - >>>

Bonjour,
La personne de Skynet a raison:
le code pénal stipule:

 Art. 442bis. Quiconque aura harcelé une personne alors qu'il savait ou aurait dû savoir qu'il affecterait gravement par ce comportement la tranquillité de la personne visée, sera puni d'une peine d'emprisonnement de quinze jours à deux ans et d'une amende de cinquante [euros] à trois cents [euros], ou de l'une de ces peines seulement.
  Le délit prévu par le présent article ne pourra être poursuivi que sur la plainte de la personne qui se prétend harcelée.

<<< - - -

Par son comportement, l’individu visé par les posts précédents affecte gravement ma tranquillité.

16/10/2011

Les griffes crochues d’un raseur

http://leringdes.skynetblogs.be/
Pour le raseur du ring,
(il se reconnaîtra)

Vous, si prompt à voir le mal partout et exigeant de Jules la suppression de certains posts et commentaires ainsi qu’à moi- même, êtes-vous vous-même capable de faire amende honorable ?

Je ne le crois pas mais à tout hasard je vous propose un commentaire qui m’est destiné, à copier sur mon blog (bruxelles2003, le seul que j’ai laissé ouvert pour faire apparaître la raison de la privatisation de mes autres blogs) ainsi que chez Jules (riensurles et leringdes) et Julie quand celle-ci rouvrira "normalement" ses commentaires (ou directement à Julie en lui demandant de me transférer le courriel).

Voici le texte à recopier par vous.

Madame,

(Autrefois c’était "Francine" mais j’ai compris que maintenant il vaut mieux utiliser cette formule et que je dois vous vouvoyer.)

Madame,

Je ne suis pas un mythomane. Simplement j’ai toujours cru, de bonne foi, que votre attitude amicale envers moi et mon camarade dans le tram 90 du temps de nos études signifiait de l’amitié et je n’ai pas réalisé qu’il s’agissait simplement de camaraderie. J’ai même pensé que cela sous-entendait un peu plus envers ma personne mais que pour une raison personnelle vous ne souhaitiez pas le montrer. Je me rends compte maintenant de mon erreur.

Je ne veux pas vous harceler. Je souhaite simplement vous montrer mon amitié.

Je ne suis pas un manipulateur. Il est évident que je n’ai pas à interpréter vos interventions sur un blog, autrement dit "en public" comme je l’ai écrit plusieurs fois, comme une autorisation que vous m’accordez de vous relancer et de vous conseiller.

Je ne suis pas un psychotique érotomane. Je vous promets que je n’interpréterai plus une de vos notes comme un triste souvenir de notre relation qui, je m’en rends compte maintenant, n’a jamais existé dans votre chef.

Je ne suis pas un violeur d’intimité. Je vous promets de ne plus fouiner sur la toile pour trouver des renseignements et des photos que d’autres y mettent, parfois, à votre insu. Je vous promets de ne plus utiliser des informations trouvées comme s’il s’agissait de souvenirs du temps de nos études.

Je ne voulais pas être indiscret. Je vous promets que je ne révèlerai plus sur la toile, que ce soit par exemple dans un blog ou par message privé à des skynetblogueurs, les fruits de mon imagination ni les renseignements que j’ai trouvés jusqu’à présent à votre sujet.

Vous avez raison de mettre dans un blog des conseils s’adressant à des personnes qui sont victimes de harceleurs. Vous avez raison de mettre en garde chacun d’entre nous en signalant comment reconnaître un manipulateur.

Je ne suis ni un gardien de la révolution ni un gardien de la moralité en Belgique et je promets d’arrêter d’emmerder les skynetblogueurs.

Je ne suis pas un détraqué sexuel. Je reconnais m’être trompé à votre sujet. J’étais jeune, j’avais trop d’imagination et je n’ai pas réalisé que notre attitude, la mienne et celle de mon ami, vous a semblé bizarre. J’ai mal interprété vos réactions.

Je ne suis pas un tordu. J’arrête de me mêler de vos affaires. Je regrette que mon attitude vous ait conduit à privatiser tous vos blogs.

Je ne suis pas une teigne. J’arrête de m’immiscer dans votre vie. Je vous promets de ne plus vous relancer, ni par un commentaire dans un de vos blogs ou un de ceux que vous visitez, ni par courriel, ni par voie postale, ni par téléphone. J’arrête même de les visiter.

J’avais une idée en tête et j’ai fini par y croire. Je me rends compte de mon erreur.

Ecrit le...

Signé par...

 

J’ajoute que Skynet sait depuis longtemps qui vous êtes. C’est d’ailleurs un collaborateur de Skynet qui m’a conseillé de porter plainte à la police. Je ne l’ai pas encore fait car j’ai du respect pour la police qui a déjà suffisamment de travail et n’a pas de temps à perdre avec un individu qui a perdu le sens des réalités.

Mais rien ne vous empêche de le faire. Les policiers seront certainement heureux de passer un moment de détente en écoutant votre histoire. Quant aux "insultes" qui vous sont adressés par moi et d’autres, les policiers se rendront rapidement compte que nous espérions de cette manière vous faire comprendre que votre attitude est celle d’un imbécile.

Et essayez d’imaginer les rires gras de vos connaissances quand ils découvriront cette histoire. Après le rire, peut-être commenceront-ils à craindre pour leurs femmes et leurs filles. Et vous connaîtrez l’enfer. Est-ce cela que vous voulez ?

Au début, votre attitude me donnait des envies de vomir et c’est pourquoi j’ai rapidement pris contact avec Skynet. Depuis que j’ai lu vos diverses interventions chez Julie et Jules, je cerne mieux votre personnalité et je n’éprouve que du mépris.

J’admire les combats de Jules et d’Oli. J’admire la personnalité de Léontine. Vous ne comprenez même pas ce qu’ils vous disent. Même le langage simple et direct de Mel est trop compliqué pour vous. Vous n’arrivez pas à la hauteur d’un petit pois de Nanny. J’approuve tout ce qu’ils vous ont écrit lorsqu’ils font allusion à moi. Et là vous vous énervez car vous tenez à rester le maître, celui qui a le droit d’emmerder son monde, moi en premier.

L’autre blogueuse, dont vous prétendiez défendre l’honneur, est arrivée à vous clouer le bec. Quant à moi, chaque fois que vous écrivez à mon sujet, que ce soit une invention ou la réalité, je me sens salie comme une femme violée.

Je ne suis ni aide-soignante, ni infirmière, ni médecin, je n’ai donc aucune raison de m’occuper de quelqu’un qui se croit le centre du monde.

Signé : Quelqu’un qui préfère lire d’autres romans que ceux que vous écrivez.

Erotomanie

Un lien qui donne froid dans le dos :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Érotomanie

Une video sur le même thème.
Un homme, qui a largement dépassé l’âge de l’adolescence, croit dur comme fer qu’une de ses connaissances est amoureuse de lui. Il refuse d’écouter le médecin. Un comportement qui laisse pantois.

 

Merci à ceux qui m’ont signalé ces liens.
Ai-je vraiment affaire à ce genre d’individu ?
La vie vous réserve toujours de mauvaises surprises.

24/05/2011

Un blog sur les harceleurs

Voir - 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - etc.

Des yeux scrutent, dévorent, pèsent mes notes et photos. Ensuite le cerveau fantasme, invente. C’est un mythomane.

Il me poursuit également sur les rares blogs que je visitais et où je laissais parfois des commentaires. Chez Julie, Jules et ailleurs.

L’individu essaie sans relâche de me persuader qu’il connaissait et connaît mes pensées. C’est un harceleur.

Pour le moment je n’ai qu’un sujet en tête pour les blogs : les harceleurs.

Avec les événements récents aux Etats-Unis, les journalistes et les politiciens commencent à remettre en question leurs interprétations du comportement de certains hommes vis-à-vis des femmes.

Mon espace de vie sur les skynetblogs étant pollué par ce malade, j’y passe rarement.

Aujourd’hui en passant rapidement chez Jules, j’ai bien ri.

Ce malade, qui a un ego démesuré, a remplacé son vrai nom en l’abrégeant et ose donner des leçons de morale chez Jules. Marrant...
Lui a tous les droits en affirmant qu’il a un ami parmi les administrateurs de skynet !

Un mythomane harceleur est un malade et un pollueur.
Et à son âge...